SFR Actus
Football

L'UEFA abolit la règle du but à l'extérieur

Thiago Silva de Chelsea et Phil Foden de Manchester City en pleine finale de Ligue des Champions, à Porto, le 29 mai 2021. © MICHAEL STEELE / POOL / AFP

Petite révolution dans le règlement en ce qui concerne les matches aller-retour de Ligue des Champions ou de Ligue Europa : en cas d'égalité, ce ne sera plus le club ayant marqué le plus grand nombre de buts à l'extérieur qui se qualifiera d'office. L'instance dirigeante du football européen a en effet acté que, dès la prochaine saison 2021-22, un tel cas de figure entraînera désormais des prolongations voire, si nécessaire, une séance de tirs au but.

Les amateurs du dimanche avaient du mal à la saisir, et elle demandait même un peu de réflexion aux passionnés du ballon rond. Mais fini de faire des calculs anxieux : la règle dite du but à l'extérieur qui, dans les phases à élimination directe disputées en deux matches aller-retour, donnait en cas d'égalité la victoire au club ayant plus marqué sur le terrain adverse, est désormais révolue. Alors qu'elle existait depuis 1965, l'UEFA a décidé d'y mettre un terme pour "toutes les compétitions interclubs", soit notamment la Ligue des Champions et la Ligue Europa, qu'elles soient "masculines, féminines et juniors" précise l'organisme, "et ce dès les phases de qualification de la saison 2021-22". Une décision historique, annoncée par voie de communiqué jeudi 24 juin dernier, qui fait vraisemblablement suite à "une large consultation de toutes les parties prenantes du football".

Aujourd'hui l'Euro, demain la C1 : le meilleur du foot est sur beIN SPORTS
Aujourd'hui l'Euro, demain la C1 : le meilleur du foot est sur beIN SPORTS

"Bien que la suppression ne fasse pas l’unanimité", note le président de l’UEFA Aleksander Čeferin, "de nombreux entraîneurs, supporters et autres parties prenantes du football ont remis en cause son équité et se sont prononcés en faveur de son abolition". Précisant d'ailleurs que c'est sous "recommandation de la Commission des compétitions interclubs et de la Commission du football féminin de l’UEFA" qu'elle a approuvé la suppression de cette règle, l'instance dirigeante du football européen souligne ainsi qu'elle perpétrait une certaine injustice, "en particulier en cas de prolongation, car elle oblige l’équipe recevante à marquer deux fois lorsque l’équipe visiteuse marque un but", ajoute Aleksander Čeferin. Et cette iniquité est d'autant plus marquée à une époque où il n'y a plus tant de différences à jouer à domicile ou à l'extérieur, selon l'organisme. Pas seulement depuis les mesures sanitaires qui ont imposé des huis-clos et limitent encore aujourd'hui la présence de public, mais en raison de "nombreux facteurs", avec notamment des conditions d'accueil tant sur le terrain que dans les stades devenues plus égales au fil des années, qui ont ainsi "influé sur cette réduction de l’avantage de jouer à domicile" d'après l'UEFA.

Les prolongations pour départager les équipes

Pour corroborer ses propos, l'organisme s'applique même à démontrer, chiffres à l'appui, qu'il y a de moins en mois d'écart au score entre les matches joués à domiciles et à l'extérieur. Comparant les statistiques du milieu des années 1970 à ce jour dans les compétitions masculines, l'UEFA remarque en effet qu'il y avait à l'époque 61 % de victoires à domicile et 19 % de victoires à l’extérieur, contre actuellement 47 % à domicile et 30 % à l’extérieur, ainsi qu'une moyenne de buts inscrits de 2,02 à domicile et 0,95 à l’extérieur contre 1,58 à domicile et 1,15 à l’extérieur aujourd'hui. De quoi pousser Aleksander Čeferin à conclure le communiqué ainsi :

"Il est correct d’affirmer que l’avantage de jouer à domicile n’est plus aussi significatif qu’il l’était par le passé. Si l’on considère la cohérence en Europe en matière de styles de jeu et les nombreux autres facteurs qui ont conduit à la réduction de l’avantage de jouer à domicile, le Comité exécutif de l’UEFA a pris la bonne décision en estimant qu’il n’est plus approprié qu’un but inscrit à l’extérieur compte davantage qu’un but marqué à domicile."

Maintenant, la question que vous vous posez sans doute, bien que vous vous doutiez certainement de la réponse, c'est comment départager désormais deux équipes à égalité aux matches aller-retour ? Eh bien ça se jouera tout simplement en prolongations, et si nécessaire sur une séance de tirs au but. Comme c'était déjà prévu en cas de parfaite égalité, avec le même nombre de buts à l'extérieur enregistrés dans chaque camp. En passant directement à cette étape, il y aura certainement plus de matches qui disputeront deux périodes de 15 minutes supplémentaires. De quoi prolonger le plaisir, c'est sûr, durant les prochaines Ligue des Champions et Ligue Europa. Ainsi que pour l'inédite Ligue Europa Conférence, toute nouvelle compétition de l'UEFA qui sera inaugurée en cette saison 2021-22, et qui n'aura donc jamais connu la règle du but à l'extérieur.

Pour rappel, c'est Canal+ qui a récupéré l'ensemble des droits TV pour les compétitions masculines de l'UEFA à compter de la saison prochaine. Soit la Ligue des Champions, qu'elle co-diffusera avec beIN SPORTS, ainsi que la Ligue Europa et la nouvelle Ligue Europa Conférence, qu'elle se partagera cette fois avec M6.

Ça vous donne envie de vous abonner à la chaîne cryptée ? Elle est proposée en option chez SFR, à 21,99 euros par mois. Profitez-en d'ailleurs : en ce moment vous pouvez bénéficier d'un mois d'essai et, surtout, des frais d'accès de 50 euros offerts ! Quant à beIN SPORTS, le bouquet est toujours accessible, pour seulement 14,99 euros par mois et sans engagement, depuis la box SFR.

Sources : UEFA, Eurosport, Ouest-France

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédacteur