Les joueuses américaines remportent la coupe du monde de football le 7 juillet 2019.
Football

La FIFA débloque 500 millions de dollars pour le foot féminin

Les joueuses américaines remportent la coupe du monde de football le 7 juillet 2019. © Philippe DESMAZES / AFP

Dans les semaines à venir, la FIFA devrait débloquer un budget conséquent pour soutenir le football féminin.

C'est indéniable, depuis la Coupe du monde en juin 2019, le football féminin a le vent en poupe, plus que jamais. Et il le doit en particulier à l'une des icônes de cette dernière édition, Megan Rapinoe, militante féministe LGBT et joueuse de talent pour l'équipe américaine, championne en titre.

La FIFA semble donc avoir réalisé que le football féminin avait des fans et que ses joueuses méritent un traitement plus équitable, par rapport à leurs collègues masculins et qu'il fallait mettre le paquet pour lui permettre de se développer.

En conséquence, la fédération internationale a décidé de débloquer 500 millions de dollars, soit près de 449 millions d'euros, en plus du demi-milliard déjà prévu, pour permettre au football féminin de se développer sur les quatre prochaines années. Une somme qui sort directement des réserves de la FIFA, hautes de 2,7 milliards de dollars. Une attribution qui a été définitivement entérinée ce jeudi 24 octobre 2019, lors du Conseil de l'instance à Shanghai.

Une ligue mondiale féminine ?

Le développement du football féminin pourrait franchir un nouveau cap en 2020. Au mois de mars, il devrait être décidé de la création d'une Ligue mondiale féminine, à l'image de la Ligue des nations chez les hommes créée par l'UEFA. Cela pourrait également amener par la suite des divisions régionales et une Coupe du monde pour les catégories jeunes.

Les joueuses pourraient également voir leur salaire augmenter pour qu'il se rapproche de celui des joueurs lors du prochain mondial en 2023. "La FIFA prévoit de renégocier les contrats de la Coupe du monde féminine, pour offrir des primes beaucoup plus importantes", a ainsi expliqué Gianni Infantino, président de la FIFA depuis 2016. Ce dernier entend bien continuer son projet d'expansion du football féminin, dont la Coupe du monde en 2019 a été qualifiée par lui-même de "meilleure Coupe du monde féminine de l'histoire".

Sources : L'Équipe, Sport 24, Les Echos

Clément Capot
https://twitter.com/Clepotp Par Clément Capot Rédacteur