Cristiano Ronaldo à l'échauffement, pour le derby de Turin, le 2 novembre 2019.
Football

Le coiffeur de Cristiano Ronaldo sauvagement assassiné

Cristiano Ronaldo à l'échauffement, pour le derby de Turin, le 2 novembre 2019. © MARCO BERTORELLO / AFP

Ricardo Marques Ferreira a été retrouvé poignardé à mort dans une chambre d'hôtel à Zurich. Un suspect a été arrêté et les témoignages évoquent un véritable "bain de sang".

Les policiers n'auront pas eu besoin de passer la scène de crime au peigne fin pour trouver les causes du décès. Le corps sans vie du coiffeur a été découvert le vendredi 1er novembre 2019, aux alentours de 14 heures, sur son lit, gisant dans le sang, le corps bardé de coups de couteaux.

Une découverte macabre qui a évidemment choqué celle qui l'a faite, une femme de ménage qui a déclaré qu'il y avait "du sang partout", ainsi qu'une "odeur d'alcool". La nuit précédente, plusieurs clients s'étaient plaints du bruit qui provenait de la chambre en question. Selon le journal italien La Repubblica, un Brésilien de 39 ans aurait été arrêté par les autorités locales.

Tous deux originaires de Madère

Ricardo Marques Ferreira résidait en Suisse depuis deux ans et était connu comme un coiffeur de stars au Portugal, s'occupant de personnalités de la télévision, du cinéma et du football, avec comme client le plus célèbre l'attaquant de la Juventus Cristiano Ronaldo. Les deux hommes étaient même originaires de la même île, Madère et avaient été pris en photo ensemble en 2015 :

Présent aux MTV Europe Music Awards à Séville dimanche 3 novembre, Cristiano Ronlado n'a pas communiqué sur le meurtre dont a été victime son coiffeur. Le mobile est pour l'instant inconnu, même si certaines sources évoquent une affaire de drogue ou de prostitution. Le joueur portugais ne devrait logiquement pas être entendu pas les autorités, qui ne peuvent en aucun cas le soupçonner d'être de mèche avec qui que ce soit dans cette sombre affaire...

Sources : RMC Sport, Le Bien Public, Purepeople, Independent

Par Sébastien Delecroix