Tous les matches se jouent désormais à huis clos, comme dans ce stade de Guadalajara au Mexique, le 14 mars 2020, avant que le pays ne suspende à son tour son championnat.
Football

Le coronavirus n'a pas encore touché toutes les compétitions de football...

Tous les matches se jouent désormais à huis clos, comme dans ce stade de Guadalajara au Mexique, le 14 mars 2020, avant que le pays ne suspende à son tour son championnat. © ULISES RUIZ / AFP

Pour les amateurs de ballon rond en manque, en ces temps de crise, on fait le point sur les pays qui maintiennent encore leur championnat. Spoiler : ils sont de moins en moins nombreux.

L'impact de la pandémie actuelle sur le monde du football est sans précédent. Le fait est que la plupart des championnats, et surtout les principaux, ont été suspendus dans une volonté globale d'enrayer la propagation du virus COVID-19. Plus de Ligue des Champions, plus de Ligue 1, plus de Premier League, plus de Serie A, plus de Bundesliga… Et là on ne parle que des ligues européennes. Alors que même l'Euro 2020 en a pris un coup, l'effet domino a touché tous les continents. Pourtant, certains irréductibles résistent encore…

À tort ou à raison ? La question n'est pas le sujet de cet article, même si l'on notera que plusieurs pays se sont à leur tour rendus à l'évidence ces derniers jours, comme la Russie qui a fini par suspendre sa Russian Premier League ce mardi 16 mars, ou le Brésil qui a fini par entendre les contestations des joueurs dimanche dernier — ceux de Grêmio étaient entrés sur le terrain masqués. S'ils sont ainsi de moins en moins nombreux, et que tout peut encore évoluer, voici quelques exemples de championnats à suivre pour tous les accros en manque de ballon rond.

Suivez la Süper Lig sur beIN SPORTS

En Europe, cela n'en a pas l'air comme ça, mais ça joue quand même encore. Notamment en Ukraine et en Serbie, où la fédération de football a assuré qu'elle maintenait les matches de championnat après que son président himself a été testé positif au COVID-19 ce week-end… Et plus croustillante peut-être, la Süper Lig turque se poursuit elle aussi, avec des matches diffusés en direct sur beIN SPORTS.

En Amérique latine, où le fútbol est une véritable institución, les pays qui continuent à taper dans le ballon rond ne sont pas légion non plus. Il y avait bien la Copa Superliga en Argentine, mais après une sanction évoquée envers un club qui a refusé de disputer le match d'ouverture samedi dernier, la compétition a finalement été suspendue elle aussi en ce début de semaine d'après le média local AS. Le Mexique, le Chili, la Colombie… On ne compte plus tous ceux qui ont fini par céder à la menace du Coronavirus. Tous, sauf la Bolivie semble-t-il…

Finir la saison de A-League australienne, coûte que coûte

Alors que le constat est identique sur le continent africain, il est un autre tournoi bien loin de chez nous qui est maintenu malgré la pandémie : celui de la A-League australienne. La fédération du pays a en effet décidé d'aller au terme de la saison alors qu'il reste encore six journées à disputer. L'objectif est de les resserrer dans le temps pour s'en "débarrasser" le plus rapidement possible si l'on peut dire, plutôt que de les reporter. "Nous considérons que c'est la meilleure solution, au vu des éléments actuels, plutôt que de suspendre le Championnat et de spéculer sur l'évolution sanitaire dans les mois à venir", aurait ainsi estimé le patron de la ligue, Greg O'Rourke, d'après L'Équipe.

Tous ces matches ont bien évidement un point commun : ils se jouent à huis clos, quand même. Et vu le rythme auquel les pays finissent par céder les uns après les autres face au Coronavirus, on se dit qu'on n'est pas loin d'un monde où il n'y aura plus aucun match de foot professionnel à se mettre sous la dent. Ça fait quand même froid dans le dos. Mais aux grands maux les grands remèdes, comme on dit !

Sources : franceinfo, AS, L'Équipe

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédacteur