Eugénie Le Sommer a mené l'Équipe de France à la victoire face à la Norvège, en Coupe du Monde, le 12 juin 2019 à Nice.
Football

Le football féminin compte de plus en plus de licenciées

Eugénie Le Sommer a mené l'Équipe de France à la victoire face à la Norvège, en Coupe du Monde, le 12 juin 2019 à Nice. © CHRISTOPHE SIMON / AFP

Nos Bleues ne sont peut-être pas Championnes, mais une chose est sûre, elles ont fait rêver de nombreuses Françaises du ballon rond. Longtemps sous-estimé, le football féminin a connu un regain d’intérêt spectaculaire avec le dernier Mondial, que ce soit en termes de spectateurs (et spectatrices) que d’aspirantes joueuses.

C’est le patron qui l’a dit. Invité sur le plateau de l’émission 8.30 franceinfo ce mardi 10 septembre, Noël Le Graët s’est réjoui du nombre de licenciées enregistrées pour la saison 2018/2019. "On va dépasser les 200 000", affirme en effet le président de la Fédération française de football, évoquant une nette hausse par rapport à l’an passé : "On va sûrement augmenter de 20% par rapport à l’année dernière."

S’il ne donne pas de chiffres précis sur le nombre d’inscrites, qui continue certainement d’évoluer en cette période de rentrée, le dirigeant sportif raconte qu’"aujourd’hui, à chaque fois qu’un club crée une section féminine, il y a 50 jeunes filles qui veulent jouer." Une popularité nul doute due à la dernière Coupe du Monde, organisée cet été dans l’Hexagone, qui avait déjà réalisé des records d’audience et d’affluence avec les matches de l’Équipe de France joués notamment à guichets fermés.

Ces messieurs, aussi, ont aidé !

Rappelons que le précédent Mondial, côté masculin, qui nous a quant à lui offert notre précieuse deuxième étoile en ce jour sacré du 15 juillet 2018, avait lui aussi déchaîné les passions tant chez les hommes que chez les femmes. Mbappé, Griezmann, Pogba, Giroud, Kanté, Llrois, Matuidi, Umtiti et nos autres Champions avaient d’ailleurs eux-mêmes inspiré de nombreuses Françaises à enfiler les crampons.

"On est déjà à +15% chez les filles, c’est juste dingue", commentait en effet Brigitte Henriques, vice-présidente de la FFF, à l’AFP en septembre 2018 quant aux quelques 169 000 licenciées à l'époque. Et de préciser qu’avant, les évolutions annuelles tournaient davantage autour des 10%.

Aujourd’hui, force est de constater que la Coupe du Monde 2019 a encore accéléré la croissance du football féminin en France. "Ce sport est vraiment en marche, au niveau du jeu et au niveau des spectateurs pour les équipes nationales", se satisfait d’ailleurs Noël Le Graët au micro de franceinfo. De quoi espérer un jour pouvoir atteindre le niveau de professionnalisme des Américaines ? On est sur la bonne voie, en tout cas, et on attend avec impatience notre revanche au prochain Mondial...

Sources : Franceinfo, Ouest France

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Par Jessica Rat Rédacteur