Les Bleues pendant un match face à la Corée du Sud en Coupe du Monde, au Parc des Princes à Paris, le 7 juin 2019.in Paris.
Football

Les Bleues se préparent pour l’Euro 2021

Les Bleues pendant un match face à la Corée du Sud en Coupe du Monde, au Parc des Princes à Paris, le 7 juin 2019.in Paris. © FRANCOIS XAVIER MARIT / AFP

Les joueuses de Corinne Diacre affrontent l’Islande dans un match amical, ce vendredi 4 octobre à partir de 21 heures. Le dernier avant de débuter leur campagne de qualification pour la prochaine compétition européenne.

À peine trois mois après le Mondial, qui nous aura tant fait rêver mais se sera malheureusement terminé dans la désillusion face aux intrépides Américaines, l’Équipe de France féminine est prête à reprendre du service. Car c’est une autre compétition de taille qui se profile, déjà : l’Euro 2021. S’il vous paraît peut-être encore un peu loin, le championnat organisé en Angleterre ne démarrant certes que dans deux ans, sachez que la première étape pour y accéder attend nos footballeuses au tournant.

Dès le 8 octobre, les Bleues affronteront en effet le Kazakhstan dans leur tout premier match de qualification à l’Euro. S’en suivront des rencontres avec la Serbie, la Macédoine, puis l’Autriche. Mais avant cela, les Françaises s’apprêtent à effectuer un dernier tour d’entraînement, un match amical qu’elles disputeront face à l’Islande ce vendredi 4 octobre, à Nîmes. Match qui a toutefois tout d’une préparation, puisque l’équipe appelée ce soir est la même qui s’envolera pour la ville kazakhe de Chimkent mardi.

C’est ainsi en visant au loin l’Euro 2021 que Corinne Diacre a dévoilé la semaine dernière la liste des joueuses qui seront amenées à tâter du gazon dans les prochains jours. Avec une petite surprise : privée de sa capitaine et star du Mondial, Amandine Henry, blessée, la sélectionneuse a fait revenir la Parisienne Marie-Antoinette Katoto dans l’équipe nationale. Elle qui n’avait pourtant pas été prise pour la Coupe du Monde…

Du sang neuf pour oublier le Mondial

Corinne Diacre avait alors estimé que, si elle ne manquait pas de "potentiel", l’attaquante du Paris Saint-Germain manquait en revanche de "performance dans les grands rendez-vous", comme le rappelle l’AFP. Or la technicienne a semble-t-il revu sa position depuis, justifiant d’ailleurs en conférence de presse : "La porte n’a jamais été fermée, ça sera à elle de donner des réponses sur le terrain." Nul doute que le trophée de meilleure buteuse du Championnat de France, remporté par Marie-Antoinette Katoto en septembre dernier, a aussi joué en sa faveur…

Outre l’attaquante parisienne, on retrouve quelques nouveaux noms dans cette sélection, mais aussi quelques piliers que l’on a désormais l’habitude de voir chez les Bleues – Wendie Renard, Eugénie Le Sommer, Amel Majri, Valérie Gauvin, Marion Torrent, Sarah Bouhaddi… "Les joueuses qui ont été appelées sont aptes", affirme, sereine, Corine Diacre dans un entretien avec L’Équipe, avant d’estimer :

"Elles doivent apporter quelque chose et surtout continuer à bonifier cette équipe. Tout n’est pas à jeter mais à partir du moment où on n’a pas été aussi loin que ce que l’on souhaitait dans la compétition, il faut changer des choses."

La compétition dont elle parle, c’est le Mondial 2019 bien sûr. Mais la sélectionneuse compte bien mettre ce terrible échec derrière elles, comme elles ont réussi à le faire lors d’un précédent match amical – le premier qui a suivi la Coupe du Monde, le 31 août dernier, gagné en l’occurrence 2-0. "On s’est servi du match de l’Espagne pour évacuer. Ça y est c’est fait. Il faut se servir de ce qu’il s’est passé et surtout regarder vers l’avant", considère ainsi Corinne Diacre auprès du quotidien sportif. Et de souligner : "On est dans un premier temps focalisé sur l’Islande et ensuite le Kazakhstan."

Espérons que les Bleues soient en effet prêtes à aller de l'avant, pour nous faire encore espérer à un précieux titre. Nul doute que les fanas de ballon rond seront en tout cas derrière elles, dès ce soir, pour leur dernier match amical !

Sources : L’Express, L’Équipe

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Par Jessica Rat Rédacteur