Mario Balotelli et son t-shirt culte lors du derby de Manchester entre United et City, le 23 octobre 2011
Football

Les plus grosses bêtises de Mario Balotelli

Mario Balotelli et son t-shirt culte lors du derby de Manchester entre United et City, le 23 octobre 2011 © ANDREW YATES / AFP

C'est l'enfant terrible du football italien, qui malgré un gros potentiel, réalise davantage de coups d'éclats en dehors que sur les terrains de foot. Il ne marque pas beaucoup, ne joue plus très bien, mais au moins, qu'est-ce qu'il rigole et fait rigoler...

Quand on lit sa biographie, on se demande si Mario Balotelli est footballeur professionnel ou rock star... De chambres d'hôtels saccagées en coucheries et farces en tout genre, l'avant-centre défraie la chronique plus qu'il n'effraie les défenseurs. Retour sur ses meilleurs gags.

Celui où il jette des fléchettes sur d'autres joueurs

José Mourinho, qui l'a entraîné à l'Inter Milan, a dit de Balotelli qu'il était ingérable. Roberto Mancini, qui l'a eu à Manchester City, l'a même traité de fou. Pour rigoler, mais quand même, des fois, on se demande s'il n'y a pas un soupçon de vérité... Comme cette fois, en 2011, où il décide de lancer des fléchettes sur des jeunes du centre de formation de Manchester City. Mais il avait une très bonne raison pour faire cela : il s'ennuyait. Heureusement, personne n'a été blessé, et le joueur a écopé d'une amende de 113 000 euros pour ce drôle de délire...

Celui où il met le feu à sa maison avec des feux d'artifice

Non, il ne s'agit pas d'un épisode des Simspon, mais d'une journée normale dans la vie un peu moins normale de Mario Balotelli. Toujours à Manchester, toujours en 2011 (décidément un grand cru pour l'Italien). Les pompiers ont du intervenir chez lui à cause d'un incendie déclenché par des feux d'artifice... dans sa salle de bains ! Parce que pourquoi pas.

Celui où il se fait sortir en match amical

Lors d'un match de préparation de Manchester City aux États-Unis, l'attaquant fantasque veut faire parler sa technique et envoie une improbable roulette en tout décontraction, alors qu'il est seul au but. Une attitude tellement désinvolte que son coach Mancini le sort immédiatement et s'explique avec lui, de façon virile et sans doute pas très correcte. On dirait vraiment un petit garçon qui n'en fait qu'à sa tête, regardez :

Celui où il a trop d'argent de poche

Apparemment, Mario Balotelli aime avoir du liquide sur lui. Et pas du genre qu'on met dans une gourde, mais plutôt dans une bourse. Quand un jour un policier lui a demandé pourquoi il avait 30 000 euros en liquide sur le siège arrière de sa voiture, il a répondu "parce que je suis riche". Simple, basique.

Celui où il lance des défis idiots

La preuve qu'il a toujours beaucoup de cash sur lui, et que sa chanson préférée doit être Kalash, le fameux duo Booba / Kaaris (et son refrain qui demande "ma question préférée, qu'est-ce que je vais faire de toute cette oseille ?"), cette scène incroyable pendant des vacances du joueur à Naples. Se croyant peut-être dans un épisode de Jackass, il propose 2000€ à un homme, s'il accepte de se jeter en slip dans le port au guidon de son Vespa... Et tant pis pour l'écologie hein...

Celui où il sort son iPad en plein match

Pas content d'être remplaçant, Balotelli n'a pas hésité à sortir sa tablette en plein match pour jouer, histoire d'exprimer son mécontentement... et de choper des Pokémon ? On est même surpris qu'on ne l'ait jamais vu décrocher son téléphone au cours d'un match... pour l'instant ?

Celui où il va en prison pour femmes

Encore plus étonnant, il a été arrêté par la police fin 2010 dans une prison pour femmes à Brescia, en Italie, dans laquelle il était rentré sans autorisation avec son petit frère Enock, âgé de 17 ans au moment des faits. Au volant d'une Mercedes, il a déclaré aux policiers qu'il voulait juste voir à quoi pouvait ressembler un tel endroit... Bah quoi ? Il était peut-être fan d'Orange is the new black avant même que la série ne commence ?

Sources : Le Monde, Topito, Le 10 Sport

Par Sébastien Delecroix