Les joueurs du PSG célèbrent leur belle performance face au Club Bruges, en troisième journée de Ligue des champions, le 22 octobre 2019.
Football

Ligue des champions : 5 choses à retenir de la troisième journée

Les joueurs du PSG célèbrent leur belle performance face au Club Bruges, en troisième journée de Ligue des champions, le 22 octobre 2019. © Icon Sport

Ça y est. La troisième journée de phase de poules a battu son plein et s’est terminée, avec son lot de bonnes nouvelles comme de désillusions. De l’avancée intrépide du PSG à la défaite rocambolesque de l’OL, en passant par le nouveau record signé Lionel Messi, voici 5 choses à retenir des matches joués ces mardi et mercredi soirs.

Le PSG bien engagé pour les huitièmes de finale

Les supporters parisiens doivent encore sourire en repensant à la demi-heure de folie que leur a offert notre héros national Kylian Mbappé, mardi 22 octobre face au Club Bruges. Une heure de jeu s’était déjà écoulée et un but avait déjà été marqué par son collègue Icardi, lorsque le jeune prodige a (enfin) fait son entrée sur le terrain. Pour dérouler : trois buts, plus une passe décisive, le tout en 22 minutes chrono.

De l’or en barre pour le PSG qui prend ainsi encore un peu plus ses distances avec les autres membres de son groupe A, fort de ses 9 points contre 4 pour le Real Madrid, 2 pour Bruges et 1 seul pour Galatasaray. Ce qui signifie, pour les Parisiens, qu’à moins d’un gros coup de mou couplé d’une remontée folle de leurs adversaires, ils devraient pouvoir accéder tranquillement aux huitièmes de finale de cette Ligue des champions. Et, dans tous les cas, cette belle avance leur assure de rester dans le Top 3 de leur poule A et donc de concourir, au moins, en Ligue Europa l’année prochaine.

Un sursis mérité pour Zidane

Les supporters madrilènes l’attendaient cette rencontre, quelque peu anxieux. Après de mauvaises performances au cours des deux premières journées (une large défaite contre le PSG, 3-0, et un nul concédé au Club Bruges, 2-2), le Real Madrid avait tout intérêt à reprendre du poil de la bête. Surtout en ce qui concerne son entraîneur, Zinédine Zidane, menacé d’être congédié pour ne pas avoir réussi à redresser la barre depuis son retour en mars dernier…

Ouf ! C’est donc un véritable soulagement pour les Merengues, cette victoire arrachée 1-0 face à Galatasaray mardi soir. De quoi accorder un petit sursis à notre Zizou national, dont l’avenir devait justement être décidé à l’issue de ce match, ô combien crucial, à en croire les médias espagnols. Que le Real remonte en deuxième position derrière le PSG en cette troisième journée de Ligue des champions et que ses joueurs menés par Sergio Ramos aient publiquement apporté leur soutien à leur entraîneur lui seront nul doute bénéfique pour la suite. Il n’y a plus qu’à poursuivre dans cette lancée.

Lyon remis en question

Après l’avoir emporté face à Leipzig et concédé un nul avec le Zénith Saint-Pétersbourg, l’OL se trouvait plutôt bien placé, ex-aequo avec ce dernier (4 points chacun) dans le top 2 du groupe G. Mais cette troisième journée de phase de poules n’a pas souri au club lyonnais, qui a vécu un match quelque peu chaotique ce mercredi soir à Lisbonne. Menés dès la quatrième minute de jeu à cause d’un Rafa Silva qui a tiré profit d’un oubli de la défense, les joueurs de Rudi Garcia ont eu du mal à trouver une solution face au Benfica.

Au cours d’une rencontre décousue, ils ont fini par réussir à prendre l’avantage en deuxième mi-temps. Et même égaliser grâce à un centre de Léo Dubois repris par Memphis Depay à la 70ème minute. Un répit qui ne durera toutefois pas bien longtemps : un quart d’heure après, le gardien lyonnais Anthony Lopes commet la bourde de sa vie avec une relance trop hâtive de la main… interceptée par Pizzi, qui offre ainsi la victoire au Benfica. En perdant ce match, le club lyonnais n’obtient pas de point et se retrouve relégué à la troisième place de son groupe en cette troisième journée de championnat. L’OL a tout intérêt à se réveiller pour la deuxième partie de phase de poules.

Lille marque son premier point

Le LOSC jouait à domicile ce mercredi 23 octobre, recevant le FC Valence dans l’enceinte de son stade Pierre Mauroy. Et après deux défaites sur les deux premiers matches, cette troisième journée de phase de poules s’est montrée plus clémente pour les joueurs de Christophe Galtier. C’était pourtant mal embarqué… Malgré leur position de dominants en termes de possession de balle, les Lillois se sont vus menés à la 62ème minute d’un but du Russe Denis Cheryshev. Une belle occasion s’est ensuite offert à eux lorsque Mouctar Diakhaby s’est fait expulser, réduisant l’effectif de Valence à 10. Mais même avec ce cadeau du ciel, le LOSC a eu du mal à arracher l’égalisation.

Il aura fallu attendre la toute dernière minute, pendant les arrêts de jeu à la 95ème, pour que la délivrance vienne du pied de Jonathan Ikoné. Lui qui n’était entré sur le terrain qu’une demi-heure auparavant, puni pour son début de saison raté, a ainsi montré avec sa frappe détonante qu’il méritait encore sa place dans le onze de départ. Grâce à ce 1-1, le club lillois marque son tout premier point en Ligue des champions. Mais, loin derrière les autres membres de son groupe H, ses chances de se qualifier en huitièmes de finale restent très maigres.

Messi bat deux nouveaux records

En déplacement à Prague ce mercredi, le FC Barcelone a réussi son match de troisième journée de Ligue des champions, confortant ainsi sa position de leader au sein de son groupe F. Surtout, cette rencontre avec le Slavia, c’était l’occasion pour le d’ores et déjà légendaire Lionel Messi d’ajouter quelques nouveaux faits à son tableau de chasse. En ouvrant le score, et ce à peine le jeu commencé à la troisième minute, l’attaquant argentin a réalisé pas un mais deux nouveaux records.

D’abord, avec ce but, son premier en cette nouvelle année de Ligue des champions, il devient le premier joueur de l’histoire à avoir marqué tout au long de 15 saisons consécutives. Ensuite, avec ce même but, il a dorénavant marqué contre 33 adversaires différents dans le cadre du championnat européen. Statistique remarquable seulement atteinte par Cristiano Ronaldo et Raúl González avant lui. En revanche, il est un autre record dans lequel Messi a cette fois été dépassé au cours de cette troisième journée de phases de poule : celui du plus jeune joueur à avoir marqué 15 buts en Ligue des champions, que lui a chipé Kylian Mbappé avec le PSG mardi soir.

Sources : RMC Sport, L’Équipe, France Bleu

Par Jessica Rat