SFR Actus
Football

Ligue des Champions : le bilan des matches aller en 8ème de finale

Cristiano Ronaldo et la Juventus piégés par les Lyonnais le 26 février 2020 au Groupama Stadium © JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Ça y est, les huit rencontres se sont déroulées, avec de nombreuses surprises et un suspense qui reste entier dans la plupart des cas. Si le Bayern Munich et l'Atalanta Bergame semblent déjà quasiment qualifiés, tout est encore possible dans les autres confrontations. Et notamment pour les deux clubs français encore engagés, le PSG et l'Olympique Lyonnais.

Le PSG et l'OL peuvent y croire

Si la défaite à Dortmund, et surtout la façon dont elle a été concédée, a laissé un goût amer du côté du PSG, le club de la capitale reste en bonne position pour se qualifier. En perdant sur un écart infime (2-1), et surtout en ayant inscrit ce fameux but à l'extérieur, il suffit aux parisiens d'une victoire par deux buts d'écart, ou 1-0, pour passer en quarts de finale. Le plus compliqué sera sans doute de ne pas concéder de buts face à l'attaque de feu du Borussia, menée par les pépites Sancho et Haaland. Les Parisiens ont leur destin entre les pieds, et ne devront pas oublier que pour gagner, il faut marquer plus de buts que son adversaire. Le match retour, affiche du mercredi 11 mars, sera à suivre en direct à 21h00 sur RMC Sport 1. Une soirée qui s'annonce tendue et imprévisible : c'est ça qu'on aime en Ligue des Champions !

De leur côté, les Lyonnais ont assuré l'essentiel en gagnant le match aller face à la Juventus, 1-0. Ce but d'avance sera-t-il suffisant pour espérer passer au tour suivant ? On se souvient que l'an passé, la Juve de Cristiano Ronaldo avait perdu 2-0 son 8e de finale aller sur la pelouse de l'Atlético Madrid, avant de l'emporter 3-0 au retour, avec un triplé de la star portugaise. Lyon est donc prévenu, et se prépare au même type de combat que l'équipe a dû livrer en seconde mi-temps ce mercredi soir. "Tous en défense, on serre les dents". Éliminer la Juventus serait un véritable exploit, aucun club français n'ayant encore réussi à le faire dans l'histoire des coupes européennes...

Le Bayern Munich et l'Atalanta Bergame, déjà un pied en quarts

Si beaucoup des confrontations sont encore bien indécises, avec beaucoup de 1-0 au 2-1 au match aller, il y a deux équipes qui ont survolé les débats face à leurs adversaires. Tout d'abord, les Allemands du Bayern Munich, dont Londres est en train de devenir la ville préférée. Après avoir collé 7-2 à Tottenham sur sa pelouse en phase de poule, les Bavarrois l'ont emporté 3-0 à Chelsea en 8e de finale. Il faut donc que Chelsea s'impose par quatre buts d'écart sur la pelouse du Bayern Munich... Autant dire que les coéquipiers de Robert Lewandoski ont déjà un pied, quatre orteils, deux genoux et un bras en quarts de finale. Il y a 213 équipes qui ont déjà tenté de renverser une défaite 3-0 à domicile en coupe d'Europe. Elles ont essayé, elles ont eu des problèmes...

L'Atalanta Bergame est également bien partie pour se qualifier, après sa victoire 4-1 à domcile face aux Espagnols de Valence. Un 3-0 les éliminerait, il va donc falloir être sérieux en défense. Une mission qui semble à la portée des Italiens. Pour le Bayern et l'Atalanta, il faudra juste espérer que cette édition 2019-20 de la Ligue des Champions ne devienne pas comme la précédente celle des remontadas, dont ils pourraient être les premières vicitmes...

Tout reste à faire !

Dans les quatre autres rencontres, tout reste à faire ! Le RB Leipzig, en s'imposant à Tottenham (0-1) a pris une sacrée option sur la qualification. Mais les Spurs, finalistes l'an passé, sont désormais habitués à renverser les situations, comme en demi-finales face à l'Ajax. Ils avaient perdu 1-0 à domcile, avant de s'imposer 3-2 à Amsterdam. Méfiance, donc. Tout comme pour Manchester City, qui a réussi à s'imposer sur la pelouse du Real Madrid (1-2). Les joueurs de Pep Guardiola, qui est au passage devenu l'entraîneur avec le plus de victoires en matches à élimination directe en Ligue des Champions (28), semblent encore mieux lotis. Déjà, parce qu'ils ont inscrits deux buts à l'extérieur. Ensuite parce que le capitaine emblématique du Real, Sergio Ramos, a été expulsé en fin de match, pour une fois pris à son propre jeu de simulation par un autre expert en la matière, Gabriel Jésus. Il loupera donc le match retour. Mais le Real étant un spécialiste de la compétition (13 trophées soulevés, record absolu), les hommes de Zidane auront à cœur de renverser la tendance...

Barcelone a réussi à se sortir du piège napolitain, en ramenant un précieux match nul, 1-1. Le hic, c'est que les Blaugranas ne pourront pas compter au match retour sur Busquets et Vidal, leurs deux milieux les plus prompts à remporter des duels. Rakitic et Arthur devraient donc être associés avec de Jong. Le Barça de Lionel Messi reste favori, mais devra se montrer à la hauteur de l'événement pour triompher d'une équipe de Naples particulièrement accrocheuse. Comme l'est l'Atlético Madrid, vainqueur de Liverpool 1-0 en Espagne, et qui va défendre bec, ongles et crampons ce petit but d'avance à Anfield. Avec les qualités défensives des hommes de Diego Simeone, les Reds, tenants du titre, devront enflammer le match dès le début, et surtout garder leur calme en ne tombant pas dans les provocations madrilènes. Sans doute le match qui s'annonce le plus chaud de ces 8e de finale retours...

Et bien malin qui pourrait prédire l'issue de toutes ces rencontres !

Pour voir pour qui ça passe, pour qui ça casse, les 8e de finale retours de la Ligue des Champions seront à suivre à partir les 10, 11, 17 et 18 mars en direct et en exclusivité sur RMC Sport.

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur