Les Parisiens célèbrent le retour de Kylian Mbappé lors du match Club Bruges - PSG, au stade Jan Berydel, le 22 octobre 2019.
Football

Ligue des champions : le retour fracassant de Mbappé

Les Parisiens célèbrent le retour de Kylian Mbappé lors du match Club Bruges - PSG, au stade Jan Berydel, le 22 octobre 2019. © Anthony Dibon/Icon Sport

Les fanas du ballon rond ont passé une belle soirée ce mardi 22 octobre 2019. Après la trêve internationale, la Ligue des champions revenait enfin sur le petit écran pour lancer sa troisième journée de phase de poules. Avec notamment une rencontre très attendue, qui n’a pas déçu : le match Club Bruges – PSG, soldé par un 0-5 détonant et, surtout, marqué par un Kylian Mbappé plus en forme que jamais !

Après avoir terrassé le Real Madrid et pris le dessus de Galatasaray, c’est encore sans Neymar (blessé), et avec un joker de taille sur le banc des remplaçants (Mbappé), que les Parisiens se sont présentés en cette troisième journée de Ligue des champions face au Club Bruges. Lequel, pourtant qualifié de plus faible du groupe A, s’était montré plus que vaillant lors de ses précédentes rencontres. Et effectivement, si les joueurs de la capitale hexagonale ont voulu annoncer la couleur d’entrée de jeu, avec un but planté dès la 7ème minute grâce à un superbe effort collectif (une passe de l’autre bout du terrain par Thiago Silva, relayée par Ángel Di María pour tomber dans les pieds de Mauro Icari et dans les cages de Simon Mignolet), les Brugeois ne se sont pas démontés pour autant.

Portés par le tout jeune Charles De Ketelaere (18 ans !) en milieu offensif, ce sont même eux qui ont dominé, après coup, toute la première mi-temps, profitant certes de quelques déchets des Parisiens mais faisant aussi preuve d’une belle tactique offensive. Si bien qu’il aura fallu que Thomas Tuchel revoit sa stratégie en revenant des vestiaires. Pas de problème, l’entraîneur allemand avait gardé une précieuse carte à jouer portant le nom de Kylian Mbappé.

Un triplé en 22 minutes de jeu

Lui qui bouillonnait durant toute la première mi-temps sur le banc, boudant même de ne pas avoir pu fouler le gazon dès le début du match, était prêt à montrer que sa blessure musculaire n’était plus qu’un mauvais souvenir. Après un échauffement suivi de près par le staff du PSG, celui qui avait été effectivement préservé, ne jouant qu’un petit quart d’heure à Nice vendredi dernier, a finalement pu faire son entrée sur le terrain à la 52ème minute, pour prendre la relève d’un Choupo-Moting beaucoup trop statique. Un remplacement qui signera la fin des espoirs brugeois : Kylian Mbappé s’apprête à dérouler trois buts et une passe décisive. Une démonstration réalisée en 22 minutes chrono.

À la 61ème, soit neuf minutes à peine après son arrivée en renfort auprès de ses coéquipiers, le numéro 7 du Paris Saint-Germain rattrape un ballon de Di María repoussé par Mignolet et marque un but de la tête. Deux minutes plus tard, il exécute une jolie passe à destination de son collègue italien, Icardi, qui s’offre ainsi un doublé. 79 minutes sur le compteur, Mbappé dupe encore la défense brugeoise et le gardien regarde, les genoux à terre, impuissant, le quatrième but des Parisiens atterrir dans ses filets. Quatre minutes encore plus tard, voilà que le jeune homme de 20 ans, décidément plus en forme que jamais, se paie un triplé grâce à une jolie passe décisive, encore, d’Ángel Di María. "Je voulais montrer que c'est difficile de se passer de moi", confiera-t-il ensuite au micro de RMC Sport. Pas de doute, le message est passé.

Si cette rencontre a ainsi définitivement été marquée par le retour de Kylian Mbappé, dont la moue en première mi-temps a laissé place à un large sourire dès que ses crampons ont pu retoucher le gazon, il faut dire que l’attaquant argentin a lui aussi réalisé un très beau match. En plus d’avoir, encore une fois, démontré sa capacité d’assurer presque à lui seul la relève en l’absence des joueurs phare du club parisien que sont Neymar, Cavani et Mbappé, Di María s’est présenté ce mardi soir comme un partenaire de choc pour le Français. De quoi promettre de belles choses pour la suite…

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Par Jessica Rat Rédacteur