Les chemins de Kilian Mbappé et Virgil van Dijk pourraient bien se croiser durant l'Euro 2020... mais où $1
Football

Mais où va se dérouler l’Euro 2020 ?

Les chemins de Kilian Mbappé et Virgil van Dijk pourraient bien se croiser durant l'Euro 2020... mais où $1 © Franck Fife / AFP

Traditionnellement, la compétition se déroule dans un pays hôte, ou deux. Pour cette prochaine édition, l’UEFA change un peu les codes : les matchs se dérouleront dans 12 pays différents, de Dublin à Bakou en passant par Saint-Pétersbourg. Suivez le guide !

Un part du gâteau pour tout le monde

Pour fêter les 60 ans de l’Euro, l’UEFA alors dirigée par Michel Platini, avait décidé de faire plaisir à tout le monde, en organisant le tournoi dans 13 villes différentes. Sauf que Bruxelles ayant pris trop de retard dans la construction de son nouveau stade, il n’en reste plus que 12. Personne n’est dupe des raisons ayant motivé ce choix : tenir des promesses de campagne, notamment envers des petits pays auxquels il aurait été bien compliqué d’attribuer l’intégralité de la compétition. C’est ainsi que les supporters, comme les équipes concernées, vont pouvoir faire péter leurs Miles, les villes sélectionnées ne se trouvant pas forcément les unes à côté des autres. On retrouve donc Londres, Dublin, Glasgow, Copenhague, Amsterdam, Munich, Bucarest, Budapest, Bilbao, Rome, Saint-Pétersbourg et… Bakou, en Azerbaïdjan. Ce qui semble être une FBI.

Une Fausse Bonne Idée. Déjà, parce que c’est loin, très loin. 4 592 kilomètres de Paris. 55 heures de route. 812 heures de marche. Qui est motivé ? En vrai, pourquoi pas, après tout, l’Europe, c’est grand. Mais les récents problèmes rencontrés par les équipes anglaises d’Arsenal et Chelsea pour la finale de l’Europa League disputée au même endroit font naître de sacrés doutes. Le joueur arménien Henrikh Mkhitaryan n’a pas pu y participer, son pays étant en conflit avec l’état Azéri et sa sécurité n’était pas garantie. Bonne ambiance… À dire vrai, on pense qu’aucune équipe n’aura envie de se retrouver dans le groupe A des poules de qualification.

Les voyages forment la jeunesse

Car chaque poule de quatre équipes verra ses six matchs se disputer sur deux terrains différents. Et pour le groupe A, il s’agira donc de Bakou et… Rome. 3 872 kilomètres. Bucarest était pourtant plus près de 1000 bons kilomètres, mais pourquoi pas… La grande distance et le décalage horaire (Bakou a deux heures d’avance sur Paris) constitueront donc des obstacles supplémentaires pour les équipes concernées. Pour le reste, les groupes seront répartis comme suit :

  • Groupe B : Saint-Pétersbourg et Copenhague
  • Groupe C : Amsterdam et Bucarest
  • Groupe D : Londres et Glasgow
  • Groupe E : Bilbao et Dublin
  • Groupe F : Munich et Budapest

On ne sait pas pourquoi, mais on sent bien que quelques supporters vont se perdre durant les trajets. Ou se retrouver à Bucarest plutôt que Budapest… La bonne nouvelle en revanche, c’est que les pays hôtes qualifiés disputeront deux matchs de poule à domicile. L’Angleterre pourra donc jouer à Wembley, l’Espagne à Bilbao, l’Italie à Rome...

Mais le grand voyage reprendra pour les huitièmes et quarts de finale, chaque stade accueillant l’un de ces 12 matchs (y compris Bakou donc), avant que les équipes encore en lice puissent enfin poser leurs valises à partir des demi-finales. Là tout le monde atterrit à Londres, puisque c’est à Wembley que se dérouleront les trois derniers matchs de l’Euro 2020. Qui s’annonce décidément comme une grosse colonie de vacances itinérante, et devrait fournir un joli lot d’anecdotes et de belles histoires à raconter. Par contre on n’aimerait pas être l’intendant de l’Équipe de France. Bonne chance pour avoir des billets d’avions et hôtels à bon prix en dernière minute comme ça…

Sources : Le Soir, UEFA

Sébastien Delecroix
Par Sébastien Delecroix Rédacteur