Wayne Rooney inscrit un fabuleux retourné contre Manchester City le 12 février 2011 à Old Trafford
Football

Manchester City - Manchester United : 5 moments cultes du derby

Wayne Rooney inscrit un fabuleux retourné contre Manchester City le 12 février 2011 à Old Trafford © ANDREW YATES / AFP

La Premier League est remplie de derbies chauds comme la braise, bouillants comme de la lave en fusion. Et celui de Manchester ne fait pas exception, avec quelques moments rentrés dans la légende du championnat anglais.

Ce samedi 7 décembre 2019 à 18h30 sur RMC Sport, le Manchester City de Pep Guardiola reçoit son rival et voisin Manchester United, pour un derby qui présente depuis plusieurs années un visage bien différent.

Alors que pendant l'ère on ne peut plus faste de Sir Alex Ferguson (de 1986 à 2013), United triomphait en Angleterre comme en Europe, City était beaucoup plus en retrait. Parfois même en seconde division. Et puis, à l'image du PSG, l'arrivée de riches investisseurs des Émirats arabes unis en 2008 a permis l'achat de grands joueurs, de grands entraîneurs, et de revenir au tout premier plan sur la scène nationale. Au point d'être passé devant l'éternel rival depuis quelques temps. Mais le temps d'un match comme un derby, tout peut très vite basculer, comme l'histoire nous l'a déjà montré... Voici 5 moments inoubliables qui ont fait la légende du derby de Manchester.

Le retour-Rooney acrobatique, 12 février 2011

Et soudain, le temps s'arrête. On ne sait plus si on est en train de regarder un épisode de Captain Tsubasa (Olive et Tom en VF) ou un vrai match de foot. Wayne Rooney s'élève sur un centre à priori trop haut de Nani, et reprend le ballon de façon acrobatique. Même pas avec le pied, mais avec le tibia. Une frappe surpuissante et ultra-précise, en pleine lucarne, qui laisse Joe Hart figé sur place. Un but de dingue, qui donne la victoire (2-1) à Manchester United dans ce match devenu culte. Et comme ont dit les spectateurs présents à Old Trafford et les téléspectateurs devant leur écran à ce moment-là : "Pouaaaah !!!".

Roy Keane dans ses œuvres, 21 avril 2001

Le milieu défensif irlandais a toujours été connu pour avoir le sang plus chaud qu'un appareil à raclette. Il mettait des coups, ne s'en cachait pas, et était toujours prêt à aller au combat. Alors quand un joueur de Manchester City, le club rival, vient lui crier dessus ("relève-toi et arrête de simuler") alors qu'il est au sol, blessé à l'épaule, on peut être sûr que les choses ne vont pas en rester là... Rancunier, Keane attendra trois ans (!) pour se venger du Norvégien Haaland. À la 86e minute du derby, en 2001, il assène un gros tacle... au niveau du genou ! Carton rouge direct, évidemment, et une image impressionnante. Mais contrairement à ce qu'affirme la légende, ce n'est pas ce geste qui a mis fin à la carrière de Haaland, qui a même fini le match. D'ailleurs pour la petite histoire, le fils du Norvégien est également devenu footballeur pro, et cartonne à Salzbourg, en Autriche. Toute l'Europe lui fait les yeux doux, dont un club appelé... Manchester United. Si ça peut le rassurer, Roy Keane n'a pas de fils qui évolue en Premier League...

Les larmes de Dennis Law, 28 avril 1974

Et si on tenait là le premier joueur à ne pas célébrer un but face à son ancien club ? Légende de Manchester United aux côtés de Best et Charlton, Ballon d'Or en 1964, l'Écossais a inscrit 237 buts en 404 matches avec les Red Devils. Mais en 1973, il passe chez le voisin ennemi, Manchester City. Avant-dernière journée de championnat, il y a 0-0 dans le derby. Dennis Law inscrit une superbe talonnade, qui permet à City de s'imposer... et fait descendre Manchester United en seconde division ! Si on le voit ne pas célébrer son but, la légende dit même qu'il a pleuré pendant une heure dans le vestiaire, ensuite. Quand ton cœur balance...

L'arrivé de Tevez, 16 juillet 2009

On l'a vu, il n'est pas si rare que des joueurs passent de Manchester City à Manchester United, et vice versa, contrairement aux transferts entre Liverpool et Manchester United, qui sont interdits par clauses dans le contrat. En 2009, c'est l'Argentin Carlos Tevez qui ose passer d'un club à l'autre, pour 35 millions d'euros. Aujourd'hui, c'est le prix d'une cheville de Mbappé, mais à l'époque, c'était énorme. Et comme il a toujours été considéré que Manchester City était le "vrai" club de Manchester, celui du peuple, des ouviers, celui que l'on surnomme "L'Apache" a eu le droit à une pancarte efficace : "Welcome to Manchester". Sous-entendu "avant, tu n'y étais pas vraiment. Ah, l'humour anglais...

L'incroyable raclée, 23 octobre 2011

Quelques mois après le retourné incroyable de Rooney, les deux Manchester se retrouvent dans une nouvelle saison de Premier League. Et Sir Alex Ferguson va se voir infligr sa plus large défaite à domicile, avec un incroyable 1-6 au tableau d'affichage ! C'est d'ailleurs durant ce match que Mario Balotelli, auteur d'un doublé, sortira son t-shirt culte "Why always me ?". À la mi-temps, il n'y avait pourtant que 0-1...

Le derby de Manchester, c'est ce samedi 7 décembre à 18h30 sur RMC Sport !

Source : ESPN

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur