Paul Scholes, Gabriel Heinze et Patrick Viera pendant Manchester United - Arsenal, le 24 octobre 2004
Football

Manchester United - Arsenal, un choc à l'ancienne

Paul Scholes, Gabriel Heinze et Patrick Viera pendant Manchester United - Arsenal, le 24 octobre 2004 © PAUL BARKER / AFP

Ferguson, Wenger, Keane, Viera, des titres et de la pizza : pendant des années, Manchester United et Arsenal se sont disputés la suprématie en Premier League, et pas souvent dans les règles. Mais toujours avec un grand spcectacle !

C'est le choc de cette septième journée de Premier League. Un rendez-vous immanquable pour les amateurs de foot anglais, mais surtout pour les deux équipes concernées. Liverpool, Manchester City, Tottenham et Chelsea, les autres membres du Big 6, ont tous gagné ce week-end, et l'épatant Leicester semble ne pas ralentir la cadence. Manchester United et Arsenal sont donc prévenus, ce soir, malheur au vaincu !

Pas franchement au top depuis le début de la saison, surtout les Red Devils, les deux clubs pourront facilement piocher dans les archives pour trouver des raisons supplémentaires de se motiver. Car il y a quelques années, cette affiche au sommet était plus chaude qu'un derby. Et tout ça à cause d'un français...

Roy Keane VS. Patrick Viera

En arrivant en Angleterre en 1996, Arsène Wenger a ramené Arsenal sur le devant de la scène et a régulièrement contesté le titre au Manchester United de Sir Alex Ferguson, qui écrasait alors la concurrence. En gros à l'époque, les Red Devils étaient un peu comme la Juventus, le Bayern Munich ou le Paris SG aujourd'hui. Il faut dire qu'ils avaient alors une équipe de rêve, avec des pépites formées au club (Scholes, Giggs, Beckham, les frères Neville, Butt...) auxquels se rajoutaient régulièrement des stars internationales (Cantona, Schmeichel, Keane...). En recrutant régulièrement des joueurs français et pas n'importe lesquels (Viera, Henry, Petit, Pirès, Wiltord...), Wenger parvient à embêter Ferguson, et les deux équipes se disputent le titre pendant des années. C'est bien simple, entre 1996 et 2004, seuls Arsenal et Manchester United on été sacrés champions d'Angleterre, avec respectivement trois et six titres. En 2005, c'est Chelsea qui s'impose, avec l'arrivée sur le banc d'un certain José Mourinho...

Mais durant cette période, la rivalité entre Manchester United et Arsenal a été démente, avec des matchs incroyables, et des duels aussi disputés qu'un combat entre Goku et Freezer dans Dragon Ball Z. Et dans le rôle des deux combattants, on retrouvait les capitaines des deux équipes, Roy Keane, l'Irlandais au sang plus chaud que le soleil, et notre Patrick Viera national. Leurs duels, sur le terrain ou dans les couloirs, étaient parmi les plus chauds que la Premier League ait livrés. Et quand on rajoutait autour d'eux d'autres "poètes" comme Scholes, Gary Neville, Keown ou Dixon, on obtenait souvent de véritables petites bagarres générales...

Batailles pas très rangées

Chaque rencontre entre les deux clubs est alors extrêmement tendue durant cette période, d'autant ques les enjeux sportifs sont conséquents. En 2001, Manchester United étrille Arsenal 6-1 à Old Trafford, et finira largement champion (16 points d'avance sur les Gunners), mais les hommes d'Arsène Wenger se vengent dès la saison suivante. Le 8 mai 2002, un but de Sylvain Wiltord donne la victoire à Arsenal sur la pelouse de Manchester, ce qui permet au club londonnien d'être sacré champion sur le terrain de leur pire ennemi. L'humiliation suprême.

En 2004-05, l'un des matches les plus scandaleux de cette rivalité hors normes est aussi une revanche. L'année d'avant, le buteur hollandais Ruud Van Nistelrooy avait loupé un penalty à la dernière minute et s'était fait -plus que-bousculer par les joueurs d'Arsenal pendant une bagarre générale. Huit joueurs (six d'Arsenal, deux de Manchester), seront accusés par la FA de mauvaise conduite. Bonne ambiance. Un an plus tard, Manchester United s'impose 2-0, grâce à une ouverture du score sur un penalty (généreux) accordé à Wayne Rooney (qui doublera la marque plus tard) et inscrit par... van Nistelrooy ! Une rencontre une nouvelle fois marquée par de -très- nombreuses fautes, et qui met fin à une invincibilité de 49 matches pour Arsenal.

2019 : un choc et des enjeux

Et à la fin du même match, l'entraîneur emblématique de Manchester United Alex Ferguson reçoit au visage... une pizza. Des années plus tard, l'espagnol Cesc Fabregas confirmera qu'il était l'auteur de ce lancer. Depuis, Arsenal n'a plus remporté aucun titre et le départ de Ferguson en 2013 a laissé Manchester United dans un mauvais état.

S'ils ne jouent plus pour le titre, les deux clubs sont encore bien rivaux, notamment pour les places dans le Big 6. L'actuel entraîneur de Manchester United, Ole Gunnar Solskjaer, joueur à l'époque du plus fort de cette rivalité, pourrait donc être bien inspiré de s'appuyer sur sa propre expérience pour motiver ses troupes... mais sans tous les vilains gestes que l'on peut voir dans cette grande rétrospective :

Manchester United - Arsenal, c'est ce lundi 30 septembre à 21h00 en direct sur RMC Sport !

Sources : Goal, Independent

Par Sébastien Delecroix