Kylian Mbappé à la cérémonie du Ballon d'Or organisée au Théâtre du Châtelet, à Paris, le 2 décembre 2019.
Football

Mbappé se souvient de sa première rencontre avec Zidane

Kylian Mbappé à la cérémonie du Ballon d'Or organisée au Théâtre du Châtelet, à Paris, le 2 décembre 2019. © FRANCK FIFE / AFP

Dans une "lettre aux jeunes", le célèbre attaquant du PSG et champion du monde 2018 raconte son (beau) parcours de footballeur. La star de Bondy ne lésine pas sur les anecdotes, dont une notamment sur sa première rencontre, à 14 ans, avec l’actuel entraîneur du Real Madrid… Et ça vaut le détour !

Kylian Mbappé veut nous "raconter une histoire". Elle est adressée, par voie de lettre ouverte publiée ce mercredi 26 février sur le site The Player’s Tribune, aux jeunes. Plus précisément "aux enfants de Bondy", la ville de Seine-Saint-Denis qui l’a vu grandir, mais aussi "aux enfants des banlieues" de manière plus générale.

Car son histoire est un message d’espoir, pour "les rêveurs fous" : le footballeur de 21 ans revient sur son parcours, de ses débuts au sein de l’AS de Bondy à la Coupe du Monde 2018 en Russie, en expliquant non sans fierté les valeurs et surtout les rêves qui l’ont accompagné tout du long en tant qu’enfant des banlieues.

"Mes copains et moi, on n’espérait pas devenir footballeurs professionnels. On ne s’y attendait pas. On ne l’a pas planifié. On en rêvait. C’est différent", raconte ainsi le célèbre attaquant français, avant d’affirmer :

Certains enfants ont des posters de super héros sur les murs de leurs chambres. Les nôtres étaient couverts de footballeurs. J’avais tellement de posters de Zidane et de Cristiano.

Alors qu’il confie en avoir même eu quelques-uns de celui avec lequel il joue désormais au Paris Saint-Germain, l’illustre Neymar, "ce qu’il trouve très amusant mais ça c’est une autre histoire !", Kylian Mbappé livre à travers sa longue lettre de nombreuses autres anecdotes aussi amusantes que touchantes. Dont une, justement, avec l’ancien champion du monde et actuel entraîneur du Real Madrid

"Je me suis liquéfié"

Le petit prodige de Bondy n’a alors que 13 ans mais fait parler de lui, de Chelsea à Clairefontaine. Mais ce n’était rien, comparé à ce qui l’attendait pour son 14ème anniversaire… "J’ai eu une incroyable surprise", raconte Kylian Mbappé :

Mon père a reçu un appel de quelqu’un du Real Madrid qui m’invitait en Espagne pour un stage d’entraînement pendant les vacances scolaires. C’était un choc parce qu’ils ont carrément dit à mon père, 'Zidane voudrait voir votre fils'.

Le jeune footballeur rappelle que, celui qu’il appelle avec affection, comme tout bon Français, "Zizou" était le directeur sportif du club madrilène à ce moment-là. Puis de raconter comment, ses parents ayant tout mis en œuvre pour qu’il puisse y aller, s’est déroulée sa première rencontre avec l’ancien champion du monde… "Je n’oublierai jamais le moment où on est arrivé au centre d’entraînement depuis l’aéroport. Zidane nous a accueilli sur le parking près de sa voiture et c’était une très belle voiture, bien sûr", dit-il. Un détail qui, vous le verrez, à toute son importance dans l’histoire, des plus mignonnes :

On s’est dit bonjour et il m’a proposé de me conduire au terrain pour l’entraînement. Il montrait le siège passager, genre, 'vas-y, monte'. Mais je me suis liquéfié et j’ai demandé : 'Je dois enlever mes chaussures ?' Ahahaha ! Je ne sais pas pourquoi j’ai dit ça. Mais c’était la voiture de Zizou !'

"Rêver ne coûte pas grand-chose. En fait, c’est gratuit"

Kylian Mbappé précise ensuite que Zinédine Zidane "a trouvé ça très marrant" (lui aussi), avant de le rassurer : "Bien sûr que non, allez, monte." Il n’en revenait pas, du haut de ses 14 ans, d’être "dans la voiture de Zizou". Tout comme il n’en revenait pas, du haut de ses 19 ans, de défendre à son tour les couleurs de la France pendant le Mondial 2018. "Vous savez, vous ne vivez pas une Coupe du Monde comme une personne. Vous la vivez comme un enfant", estime-t-il d’ailleurs à ce sujet, avant de raconter une dernière anecdote :

De tous les souvenirs, celui que je n’oublierai jamais c’est quand nous attendions dans le tunnel avant le premier match contre l’Australie, prêts à entrer sur le terrain. C’est là que j’ai réalisé ce que j’étais en train de vivre. J’ai regardé vers Ousmane Dembélé et on s’est souri en secouant nos têtes. J’ai dit : ‘Regarde-nous. Le gamin d’Évreux. Et le gamin de Bondy. On joue la Coupe du Monde.’

Non seulement ils l’ont jouée, mais ils l’ont surtout ramenée à la maison. "Nous sommes les rêveurs fous", se félicite Kylian Mbappé en conclusion, avant de donner un beau conseil "aux enfants de Bondy, aux enfants d’Île-de-France, aux enfants des banlieues" :

"Heureusement pour nous, rêver ne coûte pas grand chose. En fait, c’est gratuit. N’oublie jamais ça, même si quelqu’un te dit le contraire."

Source : The Player’s Tribune

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédacteur