Pep Guardiola lors d'un match Manchester City - Everton à l'Etihad Stadium de Manchester, le 1er janvier  2020.
Football

Pep Guardiola : ces équipes qu'il n'entraînera jamais

Pep Guardiola lors d'un match Manchester City - Everton à l'Etihad Stadium de Manchester, le 1er janvier 2020. © OLI SCARFF / AFP

Alors qu'il s'apprêtait à affronter son grand rival qu'est Manchester United en League Cup ce mardi 7 janvier 2019, l'entraîneur espagnol a fait savoir qu'il ne trahira jamais City. Ni le Barça, par la même occasion…

Pep Guardiola a beau être sous contrat avec Manchester City jusqu'en 2021, et filer même plutôt des beaux jours avec le club qu'il a mené à la victoire lors des deux dernières saisons de Premier League, certains semblent avoir des idées bien saugrenues… Lors d'une conférence de presse, la veille du derby de choc face à Manchester United en League Cup, un de nos confrères d'outre-Manche a eu la fantaisie de lui demander s'il aimerait un jour entraîner ce grand rival !

C'est que, comme le journaliste le rappelle en formulant sa question, il fut un temps, l'entraîneur espagnol avait été pressenti auprès des Red Devils. C'était effectivement en 2013, dans le cadre du remplacement du grand Sir Alex Ferguson. Mais c'est finalement du côté du Bayern Munich que Pep Guardiola était alors allé faire un tour. Et lorsqu'il est finalement arrivé en Angleterre, trois ans plus tard, voilà qu'il avait donc signé auprès de l'adversaire, Manchester City.

Mais plus question aujourd'hui de faire machine arrière ! Au journaliste curieux de savoir s'il pourrait un jour être de nouveau attiré par l'autre grand club de la ville, le principal intéressé a répondu "non", sans détour, avant d'expliquer :

"Maintenant que j'ai entraîné City, je n'entraînerai jamais United. Tout comme je n'entraînerai jamais Madrid."

C'est que Pep Guardiola est un homme fidèle. Même envers son ex du FC Barcelone, donc, pour lequel il a, il faut dire, non seulement joué durant toute la décennie 1990, mais surtout fait ses débuts en tant qu'entraîneur entre 2008 et 2012. Aussi accepter un poste chez "l'ennemi", que ce soit Manchester United en Angleterre ou le Real en Espagne, s'apparenterait semble-t-il à une véritable trahison à ses yeux. Si bien que, lorsque le journaliste insiste en demandant "même si c'était la seule offre ?", le coach qui soufflera ses 49 bougies le 18 janvier prochain lui rétorque :

"Je serai aux Maldives si je n'ai pas d'offres ! Enfin, peut-être pas aux Maldives parce qu'il n'y a pas de terrains de golf, mais quelque part comme ça."

Pep Guardiola préfèrerais donc encore mettre un terme à sa carrière et se la couler douce plutôt que de devoir accepter un job d'entraîneur auprès de ses éternels rivaux. Voilà qui fera nul doute sourire ses clubs, l'actuel et l'historique. D'autres… moins.

Source : RMC Sport

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédacteur