Mohamed Salah lors de la cérémonie FIFA The Best, le 24 septembre 2018 à Londres.
Football

Plusieurs scandales autour du vote FIFA The Best 2019

Mohamed Salah lors de la cérémonie FIFA The Best, le 24 septembre 2018 à Londres. © ADRIAN DENNIS / AFP

Depuis la cérémonie qui s'est déroulée ce lundi 23 septembre et qui a récompensé Lionel Messi, Megan Rapinoe et d'autres joueurs, plusieurs révélations jettent le trouble sur le déroulé du vote...

House of Cards au pays du football

Le monde du foot attendait le sacre d'un défenseur, pour une fois. Ça a finalement été Lionel Messi, une nouvelle fois. Tant pis pour Virgil van Dijk, le numéro 4 de Liverpool, qui a pu se consoler en étant nommé dans l'équipe-type de la saison.

Une équipe type qui suscite depuis de nombreux débats, avec la présence de quatre joueurs du Real Madrid, dont trois qui n'ont vraiment pas brillé (Ramos, Marcelo, Modric). Mais encore pire que les débats sur ce 11 de rêve improbable, et toujours sujet à controverse, certaines déclarations de votants laissent entendre qu'il y aurait eu une énorme fraude. C'est par exemple le cas du capitaine du Nicaragua, Juan Barrera, qui certifie ne pas avoir voté cette année. Pourtant, selon la FIFA, le joueur du Real Esteli FC aurait voté pour Lionel Messi, Sadio Mané et Cristiano Ronaldo. Un document a même été produit, où on peut voir les votes de Barrera, avec sa signature. Lui campe pourtant sa position, affirmant que son nom a été utilisé et que les documents produits sont faussés.

Ce qui est troublant, c'est qu'il ne s'agit pas d'un incident isolé. Ainsi le sélectionneur du Soudan, Zdravko Logarusic, s'est étonné de voir qu'il avait voté pour Messi, van Dijk et Mané. Car depuis lundi, il proclame avoir voté pour Salah, Mané et Mbappé, photo à l'appui sur son compte Twitter :

Encore pire, l'absence de vote de la fédération égyptienne, qui a visiblement agacé Mohamed Salah, le joueur de Liverpool. Les votes du sélectionneur et du capitaine de l'équipe nationale ne sont en effet pas apparus dans les résultats. Agacée, la fédération égyptienne a demandé à la FIFA une explication et selon la BBC et le Daily Mail, c'est un détail admnistratif qui semble avoir coincé. En effet, la FIFA aurait répondu à l'Égypte que les signatures apposées sur le formulaire de vote étaient... en lettres capitales et ne semblaient donc pas valides.

Une erreur majuscule donc, qui devrait encore faire couler beaucoup d'encre...

Sources : RMC Sport, So Foot, Rfi

Sébastien Delecroix
Par Sébastien Delecroix Rédacteur