Alexander-Arnold et Sterling en discussion avec l'arbitre de Liverpool-Manchester City, le 10 novembre 2019
Football

Premier League : l'incroyable programme pour finir la saison

Alexander-Arnold et Sterling en discussion avec l'arbitre de Liverpool-Manchester City, le 10 novembre 2019 © PAUL ELLIS / AFP

Les Anglais n'aiment pas faire comme les autres. Ils roulent à gauche, jouent au football en hiver, et commencent déjà à envisager la reprise de la Premier League dès le début du mois de mai, avec actuellement à l'étude un projet digne d'un stage commando...

Depuis 30 ans, Liverpool attend un nouveau titre de champion d'Angleterre. Cette année 2020 est supposée être enfin la bonne, avec 25 points d'avance sur Manchester City, et en étant à mathématiquement six petits points (en neuf matches restants) du sacre tant espéré.

Depuis quelques semaines, les observateurs s'amusaient même à calculer tous les records que Liverpool allait pouvoir battre au cours d'une saison incroyable (29 rencontres, 27 victoires, un nul, une défaite, 82 points pris sur 87 possibles). Et puis le COVID-19 est venu poser plus de problèmes aux Reds que tous leurs adversaires en Premier League. Championnat interrompu, comme partout en Europe, et même la peur d'une annulation de la saison... La malédiction "Loserpool" va-t-elle frapper à nouveau, après la glissade de Gerrard ou l'écart d'un point avec City l'année dernière ? La tristesse n'aurait d'égale que le sentiment de grande injustice, tant la victoire finale semble déjà entendue. Mais l'annulaton pure et simple du championnat semble être hors de question pour la FA, la fédération anglaise de football, qui veut absolument finir cette saison, et serait en train de travailler sur un scénario assez incroyable.

Alors que la Grande-Bretagne est à son tour confinée depuis une semaine, et que le gouvernement a parlé d'une durée de "six mois", les clubs anglais auraient planché sur une reprise... début mai. Comment ? Où ? Pourquoi ? C'est là que tout se complique. Ou pas. Déjà, il faut savoir que la Premier League, championnat le plus spectaculaire et le plus attractif au monde, avec des internationaux dans toutes les équipes, est aussi celui où les droits télé sont les plus élevés. Et pas qu'un peu. Chaque saison, les 20 clubs de l'élite se partagent ainsi un joli pactole de... 3,38 milliards d'euros. Excusez du peu. À titre de comparaison, les droits de la Ligue 1 et de la Liga (Espagne) sont autour du milliard d'euros... À partir de là, on comprend que les clubs comme la fédération n'aient pas envie de s'assoir sur les sommes restantes à verser, à savoir quelques 857 millions d'euros.

La Premier League en mode Coupe du Monde ?

Pour débloquer cette somme, il faut donc finir la saison, et disputer les 92 matches encore au programme, et ce avant le 16 juillet, date inscrite dans le contrat des droits télé. L'Euro 2020 ayant été reportée à 2021, laissant tout le mois de juin et début juillet disponibles, la chose semble possible à la FA. Qui pense donc envoyer toutes les équipes de Premier League dans des camps de base, dans une zone restreinte, pour se confiner, un peu en mode Coupe du Monde. L'idée serait alors de disputer les matches à huis clos, et de tous les diffuser, avec certaines rencontres retransmises gratuitement pour les diffuseurs, des codes envoyés aux abonnés des clubs, et avec un rythme d'un match tous les trois jours à peu près. Un scénario qui semble dingue, mais faisable, surtout si les joueurs, le staff et la sécurité sont dépistés à chaque fois. De l'équipement spécifique serait même à l'étude, mais on ne devrait pas en arriver à de tels extrêmes :

Avec ce scénario un peu dingue, la Premier League 2019-20 pourrait donc se terminer devant les caméras, et le grand spectacle du football anglais divertir à nouveau les foules. Les équipes joueraient toutes à l'extérieur, et les supporters tous à domicile...

En attendant la -possible- reprise de la saison, retrouvez les meilleurs moments de la saison sur les antennes de RMC Sport, diffuseur de la Premier League.

Sources : RMC Sport, Sport 24

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur