L'arbitre Stuart Attwell consulte la VAR lors du match de Premier League Chelsea - Sheffiled United, à Londres, le 31 août 2019.
Football

Premier League : "La VAR s'est trompée"

L'arbitre Stuart Attwell consulte la VAR lors du match de Premier League Chelsea - Sheffiled United, à Londres, le 31 août 2019. © IAN KINGTON / AFP

C'est ce qu'a admis Mike Riley, responsable de l'arbitrage dans le football anglais, aux présidents des clubs de Premier League lors d'une réunion qui s'est tenue ce jeudi 12 septembre 2019. Interrogé par Sky Sports News à l'issue de celle-ci, l'arbitre en chef a notamment évoqué quatre incidents où l'assistance vidéo a failli.

Ce n'est pas nouveau, la VAR fait débat, toutes compétitions confondues. En Premier League, où elle vient d'apparaître en cette saison 2019/2020, elle a (encore) provoqué l'indignation de supporters, fâchés de voir leurs joueurs injustement punis, des buts qui n'auraient pas dû être, ou encore des penaltys non accordés. C'est ainsi forcé de constater quelques défaillances dans le système que Mike Riley a admis "quatre incidents" :

  1. Newcastle - Watford (31/08) : le but égalisateur de Fabian Schär aurait dû être annulé en raison d'une main d'Isaac Hayden
  2. Leicester - Bournemouth (31/08) : Youri Tielemans aurait dû recevoir un carton pour son violent tacle contre Callum Wilson
  3. Bournemouth - Manchester City (25/08) : un penalty aurait dû être accordé aux Citizens après une faute de Jefferson Lerma sur David Silva
  4. West Ham - Norwich City (31/08) : un penalty aurait dû être accordé aux Hammers après une faute de Tom Trybull sur Sébastien Haller

Des erreurs dues à "une combinaison de facteurs" selon le responsable de l'arbitrage anglais, qui estime en outre : "Ce sont des exemples où la VAR aurait pu être bénéfique et aurait pu intervenir pour aider l'arbitre. (…) On essaie de ne pas perturber le déroulement du jeu, mais sur ces occasions, la décision aurait dû être qu'il s'agissait d'une erreur claire et évidente."

Un premier bilan pas si négatif, au contraire

Mike Riley tient à relativiser, notant tout de même qu'il ne s'agit "que" de quatre erreurs… sur un total de 227 vérifications réalisées par l'assistance vidéo. Et l'arbitre en chef de souligner : "Sur les quatre premières journées (de Premier League, ndlr.), il y a eu de très bons exemples où nous sommes intervenus. Il y a eu six incidents où la VAR est intervenue auprès de l'arbitre et où en conséquence une meilleure décision a été prise."

Le responsable de l'arbitrage salue également le travail des arbitres sur le terrain en cette reprise de championnat, remarquant qu'ils ont "pris en compte ce qui doit être fait avec la VAR dans leur arbitrage, tout en continuant de se concentrer sur les décisions prises en temps réel". Il dresse ainsi un bilan plutôt positif, in fine, de ce début de saison 2019/2020, tout en reconnaissant : "On apprend sur le tas et on s'améliore constamment." Aux supporters anglais, donc, de faire preuve d'un peu de patience…

Pour suivres les prochains matches de la Premier League, rendez-vous sur RMC Sport.

Sources : Sky Sports News, AFP

Par Jessica Rat