Jamie Vardy et ses coéquipiers de Leicester lors de la démonstration à Southampton (victoire 9-0) le 25 octobre 2019
Football

Premier League : Leicester, l'invité pas si surprise que ça...

Jamie Vardy et ses coéquipiers de Leicester lors de la démonstration à Southampton (victoire 9-0) le 25 octobre 2019 © GLYN KIRK / AFP

Sur le podium du championnat anglais, on retrouve actuellement Liverpool, normal, Manchester City, normal et... Leicester. Un peu moins normal. Mais pas si étonnant que cela, au regard des derniers mois et du travail effectué...

9-0 à l'extérieur. Un score hallucinant. Plus qu'un set de tennis. Un petit score de rugby, à la rigueur. Mais en foudroyant Southampton sur son terrain, Leicester a clairement marqué les esprits et rappelé à tout le monde que les hommes de Brendan Rodgers réalisaient un excellent début de saison.

Rusés commes des renards

On attendait Tottenham, Arsenal ou Manchester United pour se mêler à la lutte pour le titre entre les deux mastodontes Manchester City et Liverpool. Un peu moins, Chelsea, interdit de recrutement. Et pourtant, ce sont bien les Blues qui pointent à la quatrième place avant cette onzième journée de Premier League, quatre points devant Arsenal, sept devant Manchester United et huit devant Tottenham. Mais Chelsea se retrouve pourtant derrière une autre équipe qui joue en bleu : les Foxes de Leicester !

Au début de la saison, les cotes pour l'équipe capable de créer la surprise en Premier League était pourtant bien plus élevée pour Everton et Wolverhampton. Loupé. Ces deux équipes sont actuellement 16ème et 12ème au classement. Alors que Leicester joue avec les gros bras, et continue de séduire le royaume avec un jeu léché et offensif, comme l'a encore prouvé la raclée infligée à Southampton (0-9). Et ce même en ayant perdu Harry Maguire, le patron de la défense, parti à Manchester United en début de saison pour le plus gros transfert de l'histoire pour un défenseur (93 millions d'euros). Pour le remplacer, la direction du club n'a pas craqué son slip, et fait confiance aux joueurs déjà en place, le solide et expérimenté Johnny Evans (31 ans) et le fougueux turc Söyüncü (23 ans). Guidée par le gardien et valeureux capitaine Kasper Schmeichel, fils de, la défense centrale fait du très bon boulot depuis la première journée, tout comme le reste de l'équipe.

Un avant-centre sous Red Bull

Depuis l'arrivée de Brendan Rodgers en février dernier, pour remplacer l'ultra-défensif Claude Puel, la cohésion de l'équipe s'est renforcée, et permet aux éléments offensifs de briller. À commencer par... les arrières latéraux. Ricardo Perreira à droite et Ben Chilwell à gauche sont probablement ce qui se fait de mieux en Premier League, derrière les distributeurs de caviars de Liverpool Alexander-Arnold et Robertson. Lors du fameux match à Southampton, Chilwell a signé 1 but et 2 passes décisives. Des stats d'attaquant, avec un clean sheet (0 but encaissé) en cadeau bonus.

Au milieu de terrain, le solide nigérian Ndidi s'occupe de la récupération, tandis que les deux Belges Tielemans et Praet se la jouent box to box, et font à peu près tout. Le petit prodige Maddison, positionné en meneur de jeu ou sur un côté, continue d'impressionner (3 buts et 2 passes décisives), tandis que Jamie Vardy semble avoir retrouvé sa forme de l'année où Leicester a été champion à la surprise générale, en 2016. Avec déjà 9 buts et 2 passes décisives en 10 matches, l'avant-centre qui court partout et tacle plus qu'une défenseur marche sur l'eau. Un comble, pour celui qui a avoué dans sa biographie son régime un peu spécial d'avant match : trois Red Bull, un double expresso et une omelette jambon-fromage. On a trouvé le nouveau Paul Gascoigne !

Un an après le drame

Ce dimanche, Leicester se déplace donc à Londres, et espère ne pas tomber dans le piège de Crystal Palace, autre équipe surprise de ce début de saison, pointant actuellement à la 6ème place. Mais avec seulement deux points d'avance sur West Ham, dixièmes. Surtout, au-delà d'un recrutement astucieux et d'un effectif blindé, tant en qualité qu'en quantité, les Foxes sont portés par quelque chose d'autre. Il y a un an quasiment jour pour jour, le 27 octobre 2018, le président du club Vichai Srivaddhanaprabha, qui a conduit Leicester de la seconde division au titre de champion, disparaisait dans un accident d'hélicoptère aux abords du stade. Une tragédie qui a ressoudé l'équipe, les supporters, et donné lieu à une cérémonie poignante il y a quelques jours.

Une source de motivation supplémentaire pour Leicester, qui peut également s'appuyer sur une statistique plutôt encourageante : au même stade de la saison, l'équipe dirigée par Brendan Rodgers compte un point de plus que celle de Claudio Ranieri, qui avait été championne en 2016... Mais pour rêver du titre, il faudrait déjà que Liverpool et Manchester City accepte de laisser quelques miettes en cours de route. Une place en Ligue des Champions serait déjà un merveilleux aboutissement à cete saison. Et vu ce qu'on voit chaque week-end sur le terrain, on ne pourrait pas vraiment parler de surprise...

Suivez Crystal Palace - Leicester et la suite des aventures des Foxes en exclusivité sur RMC Sport, diffuseur de la Premier League en France.

Sources : RMC Sport, Premier League

Sébastien Delecroix
Par Sébastien Delecroix Rédacteur