SFR Actus
Football

Premier League : pourquoi seulement 3 changements par match ?

Les joueurs de Manchester City et Liverpool à la lutte, le 8 novembre 2020 à l'Etihad Stadium, Manchester © CLIVE BRUNSKILL / POOL / AFP

Pour cette saison 2020-21 pas comme les autres, avec des matchs tous les 3 jours pour les clubs européens, les championnats se sont adaptés, et ont adopté la règle de 5 remplacements par rencontre. Tous les championnats ? Non. Depuis le début de la saison, la Premier League est revenue à seulement 3 remplacements. But why ?

Tous les grands entraîneurs (Guardiola, Mourinho, Ancelotti...) le disent, la Premier League est le plus intense des championnats. Le rythme des rencontres y est soutenu, l'impact physique énorme, tous les effectifs sont remplis de joueurs internationaux, et il n'y a même pas de trêve hivernale : durant les fêtes de fin d'année, les clubs anglais jouent leur fameux Boxing Day le 26 décembre, mais aussi les 28 et 28 décembre, et même le 1er janvier...

La Premier League est un marathon plus impitoyable qu'un épisode de Dallas. Surtout pour les grands clubs, engagés en coupes d'Europe, et habitués à y faire un bon petit bout de chemin. Cette saison encore, Liverpool, Manchester City, Manchester United et Chelsea jouent la Ligue des Champions, tandis qu'Arsenal, Tottenham et Leicester sont en Ligue Europa. Ajoutez à cela la Carabao Cup (la coupe de la Ligue anglaise), la FA Cup qui commence en janvier, et les matchs internationaux (les effectifs anglais regorgent de joueurs appelés en sélection), et vous obtenez des joueurs qui doivent jouer tous les 3 jours pendant 9 mois. Pour lutter contre la fatigue accumulée, après la longue pause de 3 mois dûe au confinement entre mars et juin 2020, toutes les compétitions européennes ont décidé d'autoriser 5 remplacements par rencontre, contre 3 auparavant, pour la fin de la saison 2019-20, mais également pour la saison 2020-21. Sauf la Premier League...

Est-ce parce que les Anglais ne font jamais rien comme tout le monde, genre rouler à droite ? Toujours est-il que depuis le début de la saison, les clubs de Premier League ne peuvent donc faire que 3 changements par match. Mais peuvent en faire 5 quand ils jouent en Ligue des Champions, par exemple... Une différence qui inquiète les entraîneurs, notamment Klopp, Guardiola et Mourinho, sur le court comme le long terme. Car depuis septembre, les blessures se multiplient. Rien qu'à Liverpool, van Dijk est blessé pour toute la saison, Gomez pour de nombreux mois, Alexander-Arnold pour 4 semaines, Fabinho et Thiago Alcantara n'ont pas joué depuis le mois d'octobre, Allison Becker a été absent pendant 3 semaines, Keita avait été testé positif au Coronavirus, et maintenant, c'est Salah qui a également été testé positif à 2 reprises pendant son séjour en Égypte, et va devoir louper la rencontre capitale contre Leicester, ce dimanche 22 novembre. L'hécatombe.

Les 5 changement autorisés en Angleterre... mais pas en Premier League !

Pourtant, ce constat n'a pas l'air d'alarmer la fédération anglaise de football. Pire encore, les 5 remplacements viennent d'être autorisés en Angleterre, mais pour... les 2e, 3e et 4e divisions ! Bon, c'est vrai qu'ils jouent aussi tous les 3 jours, avec ces championnats de dingues composés de 24 équipes. Mais en Premier League, on reste cantonné à 3 changements. Pourquoi ? Tout simplement parce que ce sont les clubs qui votent, alors que dans les autres pays, c'est la fédération qui décide. Il faut que 14 clubs sur les 20 se prononcent en faveur d'un changement de la règle. Pour l'instant, 2 votes se sont déjà déroulés, et à chaque fois, c'est le "non" qui l'a emporté. La raison ? Les clubs qui ne jouent pas en Europe pensent qu'autoriser 5 changements faciliterait la vie des clubs les plus puissants, qui bénéficient de bancs beaucoup plus fournis, avec parfois des joueurs à 50 millions. Ce qui peut s'entendre.

C'est vrai qu'en regardant les effectifs de Manchester City, Liverpool ou Chelsea, les équipes B ont plus que fière allure (Mahrez, Mendy, Gabriel Jesus, Foden, Shaqiri, Milner, Giroud, Jorginho...). Sauf que dans ces clubs ultra-sollicités, les blessures se multiplient, et les organismes s'épuisent. Ce que l'on a pu constater sur RMC Sport lors du choc Manchester City-Liverpool le 8 novembre dernier (1-1). Les 2 équipes ont offert un spectacle incroyable en première mi-temps, avant de s'effondrer et avoir même du mal à avancer en seconde. Ce qui a même valu à Klopp et Guardiola, ennemis sportifs, de ne pas parler du résultat à la fin du match, mais du besoin de passer aux 5 changements pour faire souffler les joueurs. Le risque étant grand qu'après les fêtes de fin d'année, les clubs anglais arrivent particulièrement essoufflés et avec de nombreux absents en février, quand les choses sérieuses commencent vraiment en Ligue des Champions et en Ligue Europa. Et n'allez surtout pas rappeler aux entraîneurs qu'à la fin de la saison, il y a l'Euro 2021 aussi...

En attendant de -peut-être- passer à 5 changements à un moment ou à un autre, la Premier League continue sur RMC Sport, actuellement disponible en pack avec Téléfoot, diffuseur de la Ligue 1, à partir de 19,90 euros par mois.

Sources : Premier League, RMC Sport, L'Équipe

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur