Robertson, Klopp et Chamberlain après la défaite de Liverpool à Watford, le 29 février 2020
Football

Première défaite de Liverpool : un mal pour un bien ?

Robertson, Klopp et Chamberlain après la défaite de Liverpool à Watford, le 29 février 2020 © JUSTIN TALLIS / AFP

Liverpool a été battu 3-0 à Watford samedi 29 février, et a ainsi vu sa série de 44 rencontres sans défaite en Premier League brutalement interrompue. Une surprise, une claque, qui peut être le début d'une période de doutes pour les Reds, ou bien un soulagement. Car la pression liée à tous les records que Liverpool pouvait vaincre vient ainsi d'être évacuée...

Ils sont tombés. Enfin. Depuis 44 matches et une défaite à Manchester City 2-1 le 3 janvier 2019, les joueurs de Liverpool n'avaient plus connu la défaite dans le championnat anglais. Un parcours incroyable, qui laissait penser à de nombreux observateurs que les Reds pouvaient eux aussi devenir des "Invincibles", comme ceux d'Arsenal durant la saison 2003-04.

Les Gunners étaient restés invaincus durant toute la saison, établissant même un record d'invincibilité de 49 matches. Celui-ci a failli tomber, mais reste donc intact, et sera dur à aller chercher, tant le niveau de la Premier League s'est relevé depuis, avec l'émergence de Chelsea, Tottenham et Manchester City. La superbe série de Liverpool s'est donc arrêtée brusquement, avec un 3-0 encaissé sur la pelouse de Watford, qui au coup d'envoi était... avant-dernier du classement ! Ce qui ne s'est pas vu sur le terrain.

Défendant avec un bloc bas compact et idéal pour empêcher Mané, Salah ou Chamberlain de dévorer les espaces, volontaires, disciplinés et appliqués techniquement, les joueurs de Watford se sont mis en mode Ligue des Champions pour ce match. Le Sénégalais Ismaïla Sarr et le capitaine Troy Deeney en tête. Ce dernier a même avoué en interview d'après-match que son plan avait été très simple : aller se frotter à Lovren, identifié comme le maillon faible de la défense de Liverpool. Sur le premier but, le Croate laisse filer le ballon, trop occupé par son duel physique avec l'attaquant des Hornets, vrai joueur de foot anglais à l'ancienne, et qui excelle dans ce domaine. Comme il l'a dit, "Si tu veux essayer de m'affronter physiquement, il faut te préparer à une soirée compliquée". Pour la défense de Liverpool, elle le fût...

À la rue défensivement, nuls offensivement, les joueurs de Liverpool ont pris un 3-0 sévère, mais logique, tant Watford a montré plus d'envie, d'engagement, et même... de talent ! Après coup, il est beaucoup trop facile de dire ou d'écrire que l'on sentait cette défaite venir. Mais on pouvait voir Liverpool plus en difficulté, avec une défaite en Ligue des Champions face à l'Atlético Madrid (1-0), et des victoires de justesse contre des équipes mal classées (1-0 à Norwich, 3-2 face à West Ham). Fatigués, moins précis, privés de l'indispensable capitaine Jordan Henderson, peut-être trop suffisants dans certains cas (van Dijk, Alexander-Arnold, Salah, Mané, Firmino...), les Reds ont sans doute fini par penser qu'ils étaient vaiment invincibles, à force de tout gagner (18 victoires de suite en championnat). En tout cas, cette défaite a fait plaisir à Arsenal et ses supporters. Qui avaient bien besoin de ça, après une élimination en Ligue Europa par l'Olympiakos la même semaine, et une dixième place au classement...

Premier League, FA Cup et Ligue des Champions

En chutant à Watford, Liverpool va surtout pouvoir se retirer la pression des records en tout genre. Comme celui de rester invincible, déjà. En jouant sans avoir la peur d'interrompre une série, certains esprits vont peut-être pouvoir se relâcher, jouer de façon plus naturelle, ou moins forcée. La claque reçue, 3-0 rappelons-le, peut également être une jolie leçon d'humilité, montrant aux Reds qu'ils vont encore devoir tout donner pour obtenir les 12 petits points (en 10 matches), qu'il leur manque pour décrocher un titre de champions attendu par le peupe d'Anfield depuis 1990. 30 ans. Une éternité. Quand on sait qu'ils ont pris 79 points en 28 matches, la mission semble à leur portée. À moins d'une énorme démobilisation au cours des prochaines semaines...

Ce qui reste une menace plausible. Tout d'abord, Liverpool doit aller affrontrer Chelsea en huitièmes de finale de la Coupe d'Angleterre. Alors que jusqu'ici, Jürgen Klopp a toujours fait jouer les jeunes dans cette compétition, la perspective de perdre deux rencontres de suite pourrait lui donner envie d'envoyer son équipe type. Surtout que le trophée n'est qu'à quatre victoires...

Samedi prochain, c'est un autre mal classé, Bournemouth, qui viendra à Anfield, en espérant profiter des doutes que les Reds doivent vite balayer. Car le 11 mars, le huitième de finale retour face à l'Atlético Madrid se profilera déjà. Et une élimination en Ligue des Champions ferait sans doute du mal au moral. Pas abbatus, déjà bien décidés à tourner la page, les joueurs comme l'entraîneur de Liverpool promettent de revenir encore plus forts. En même temps, la dernière fois qu'ils avaient perdu 3-0, c'était en demi-finales de Ligue des Champions contre Barcelone. La suite, tout le monde la connait. Messi en ferait même encore des cauchemars...

Pour voir si cette claque a mis Liverpool KO, ou a réveillé les Reds, retrouvez leurs prochains matches de Premier League et en Ligue des Champions en exclusivité sur RMC Sport.

Source : RMC Sport

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur