Zinedine Zidane, entraîneur du Real Madrid, donne des conseils à ses joueurs en plein match en mai 2019.
Football

Quelles reconversions pour les sportifs à la retraite ?

Zinedine Zidane, entraîneur du Real Madrid, donne des conseils à ses joueurs en plein match en mai 2019. © PIERRE-PHILIPPE MARCOU / AFP

Le sport, ça va un temps. Mais l’effort est tel que le corps ne peut pas rester au niveau passé 35 ans. Dans quoi les sportifs se reconvertissent-ils une fois leur carrière terminée ? La rédaction vous analyse tout ça.

La voie toute tracée : entraîneur/sélectionneur

On ne va pas vous mentir, c’est un peu le choix de la facilité. Après avoir passé une vingtaine d’années à pratiquer un sport de haut niveau, ils passent juste de l’autre côté du terrain, sur le banc de touche, pour crier sur les joueurs et donner des conseils. Il n’y a qu’à regarder : Didier Deschamps, Laurent Blanc, Raymond Domenech, et tous les sélectionneurs avant eux sont d’anciens footballeurs. De nombreuses stars de la Coupe du monde 1998 ont pris ce chemin. Zinédine Zidane, Thierry Henry, et on en passe. C’est la suite logique des choses : quand on ne peut plus courir, on fait courir les autres à notre place.

L’option que peu choisissent : chanteur

Et pourquoi ne pas pousser la chansonnette après avoir terminé sa carrière sportive ? Le plus connu de tous, c’est Yannick Noah. Après un parcours brillant de tennisman et une victoire incroyable à Roland Garros, le joueur français s’est lancé dans la musique. Et ça a plutôt bien fonctionné puisque depuis il est l’une des personnalités préférées des français. Mais ce n’est pas un choix de vie qui marche pour tout le monde. En 2007, le basketteur Tony Parker avait essayé de se la jouer rappeur/chanteur de R’n’B/on ne sait pas trop quoi. Résultat, le titre a plus fait rire qu’autre chose malgré un succès certain, et il n’a pas renouvelé l’expérience depuis. À la place, il a acheté une station de ski.

Mais la musique, c’est aussi l’occasion de rebondir après une mauvaise blessure. Lorie, la chanteuse qui représente l’essence des années 2000 était patineuse artistique avant de partir “sur un air latino”. Et ce n’est pas la seule ! Aussi surprenant que cela puisse paraître, Nâdiya, avant sa carrière musicale, était championne d’athlétisme. D’ailleurs, c’est toujours elle qui détient le record départemental du 400 mètres cadette d'Indre-et-Loire.

Le choix de l’expertise : journaliste/consultant sportif

C’est la deuxième carrière la plus sollicitée par les anciens sportifs : devenir consultant pour une émission. Et ça en a aidé plus d’un à rebondir. Celui auquel on pense tout de suite, c’est Bixente Lizarazu, qui a fait une grande carrière dans les médias et a commenté de nombreux grands matches de football, notamment lors de la Coupe du monde 2018 avec Grégoire Margotton.

Et ce n’est pas le seul footballeur à avoir fait ce choix ! Emmanuel Petit, William Gallas, Éric Di Méco, Djibril Cissé ou encore Frank Lebœuf, une fois la coupe ramenée à la maison, ils en ont profité pour donner leur avis sur leur sport. Aujourd’hui, ils sont consultants sur RMC Sport.

On trouve aussi des experts dans d’autres sports. Tatiana Golovin, joueuse de tennis prometteuse, se blesse en 2008 et est contrainte de mettre un terme à sa carrière. Depuis, à chaque édition de Roland Garros, elle vient commenter la compétition sur Stade 2. Même traitement pour les nageurs Laure et Florent Manaudou. Là où on parle de sport, il y aura toujours une place de consultant pour les “retraités”.

La voie risquée : politicien

Les sportifs sont généralement des personnalités adorées. Rejoindre une vie politique est donc un pari risqué : en s’associant au mauvais gouvernement, leur popularité pourrait chuter drastiquement. Pour autant, ça n’a pas effrayé les athlètes suivants qui ont accepté un poste, et pas n’importe lequel : celui de ministre des sports, bien évidemment. L’escrimeuse Laura Flessel, le judoka David Douillet, le rugbyman Bernard Laporte et bien d’autres avant eux, ils sont nombreux à avoir occupé le poste tout en ayant eu une grande carrière sportive par le passé. Et il n’y a pas qu'en France que cela arrive : en 1995, le footballeur Pelé avait été nommé ministre des sports, devenant le premier homme noir à accéder un poste si élevé au Brésil.

La carte de la célébrité : acteur

Il y a aussi des sportifs qui se sont lancés dans le cinéma. C’est notamment le cas d’Éric Cantona, qui après avoir été footballeur, a été à l’affiche de nombreux films. On l’a dernièrement retrouvé à l’affiche de Ulysse et Mona en janvier 2019.

Aux États-Unis le sport qui se reconvertit à la perfection dans le cinéma, c’est celui de catcheur ou de culturiste. Dwayne ‘The Rock’ Johnson, Dave Bautista, Arnold Schwarzenegger, la montagne de muscles qu’ils ont acquis lors de leurs entraînements colle à la perfection aux blockbusters américains !

L’originalité : dans un autre sport

Et pourquoi pas après tout ? On va bien vous avouer, on n’en connaît pas des tonnes. Il y a au moins Usain Bolt. Après l’une des plus grandes carrières en athlétisme qu’on ait jamais vue et après un certain nombre de records du monde à son actif, le guépard jamaïcain a décidé de se lancer dans le football. En 2018, après quelques essais à la Dortmund et la Ligue 1 australienne, il joue quelques matches amicaux avant de tout abandonner la même année. Une moitié de reconversion finalement.

Clément Capot
https://twitter.com/Clepotp Par Clément Capot Rédacteur