SFR Actus
Football

Quels sont les clubs de foot les plus riches au monde ?

Kylian Mbappé et Neymar célèbrent un but lors du match de Ligue 1 PSG - AS Monaco, au Parc des Princes à Paris, le 12 janvier 2020. © BERTRAND GUAY / AFP

Un classement annuel établi par le cabinet londonien Deloitte nous informe des équipes qui ont généré le plus de revenus durant la saison 2018-19. Et dans le Top 20, on en retrouve pas seulement une (évidente) mais deux bien de chez nous…

Comme chaque année depuis maintenant 23 ans, le cabinet londonien Deloitte a fait part en ce mois de janvier de son fameux rapport intitulé Football Money League, qui répertorie les clubs ayant le mieux réussi, financièrement parlant, la saison passée. Une analyse qui prend non seulement en compte les ventes de billets, les droits télévisés, mais aussi les ressources commerciales telles que le merchandising et les fameux sponsors, pour ainsi donner les revenus (colossaux) perçus par les 20 équipes les plus prospères dans le milieu du ballon rond.

Résultat pour ce cru 2020 : c’est le FC Barcelone qui prend la tête du classement cette année. Non seulement il s’agit de la toute première arrivée en tête dans ce top du club catalan, mais celui-ci établi surtout un record en étant le premier à avoir franchi la barre des 800 millions d’euros de revenus engrangés en une saison selon Deloitte. Alors que l’annonce intervient en pleine période mouvementée pour le Barça, qui vient de voir son entraîneur Ernesto Valverde remercié après la performance décevante des Blaugranas en Supercoupe d’Espagne (ils se sont faits éliminés en demi-finale par l’Atlético Madrid jeudi dernier), le cabinet londonien affirme que ce sont pas moins de 840,8 millions d’euros que le club a su générer au total en 2018-19. Des recettes largement portées par les revenus dits commerciaux, à hauteur de 46%...

Le PSG et l’OL dans le Top 20

En prenant ainsi la première place de ce classement financier, le Barça fait un pied de nez à son éternel rival. Le Real Madrid, qui n’était ni plus ni moins que le numéro 1 en 2017-18, tombe donc en deuxième position cette année, avec "seulement" 757,3 millions de revenus enregistrés la saison passée. Derrière les deux clubs espagnols, on retrouve ensuite les mêmes troisième et quatrième que l’année dernière, à savoir Manchester United (711,5 millions d’euros) et le Bayern Munich (660,1 millions d’euros). Puis, surprise : ce n’est plus Manchester City qui clôture le Top 5, mais le Paris Saint-Germain qui a pour sa part réussi à franchir la barre symbolique des 600 millions d’euros de revenus générés en une saison. Le chiffre précis est de 635,9 millions, là encore largement gagnés grâce aux opérations commerciales du club (à hauteur de 57% du total).

Et ce n’est pas le seul de l’Hexagone à intégrer le Top 20 de la Football Money League cette année, puisqu’après avoir disparu des radars pendant pas moins de six ans, l’Olympique Lyonnais est enfin parvenu à s’y refaire une petite place. Ayant généré quelque 220,8 millions d’euros durant la saison 2018-19, les Gones, qui se sont encore qualifiés pour les huitièmes de finale de Ligue des Champions cette année, reviennent en 17ème position. Juste en dessous de l’AS Roma, juste au-dessus de West Ham United. D’ailleurs, en parlant de nos voisins britanniques, on notera pour le mot de la fin la nette domination des clubs de Premier League dans ce classement, qui sont au nombre total de huit dans le Top 20 et qui comptent pour la moitié du Top 10… Pas mal !

Source : Deloitte

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédacteur