SFR Actus
C'était il y a 20 ans tout pile, que les Bleus soulevaient la coupe de l'Euro, à Rotterdam, le 2 juillet 2000.
Football

Souvenirs des Bleus de l'Euro 2000, 20 ans après la victoire

C'était il y a 20 ans tout pile, que les Bleus soulevaient la coupe de l'Euro, à Rotterdam, le 2 juillet 2000. © PHILIPPE HUGUEN / AFP

Il y a 20 ans, jour pour jour, les Bleus de Roger Lemerre remportaient le Championnat d'Europe. Une victoire arrachée face à l'Italie en prolongation, aussi savoureuse que celle décrochée en Coupe du Monde deux ans plus tôt. Quelques joueurs de cette Équipe de France, définitivement éminente, livrent leurs souvenirs sur RMC Sport.

Zidane, Deschamps, Blanc, Barthez, Henry, Thuram, Petit, Desailly, Djorkaeff, Lizarazu… Qu'elle était belle l'Équipe de France au début du nouveau millénaire ! Championne du monde, elle nous a encore mis des étoiles plein les yeux à l'Euro 2000. Encore mieux qu'en 1998, elle maîtrisait le ballon sous tous ses angles, en attaque comme en défense. Si bien que cette génération reste encore, depuis toutes ces années, largement considérée comme la meilleure que le maillot tricolore ait jamais connu.

Alors que l'on souffle aujourd'hui les 20 bougies de la victoire en finale des hommes de Roger Lemerre face à l'Italie, un moment mythique à jamais gravé dans les mémoires de toute une génération, SFR Actus vous propose une petite séquence souvenirs avec les récents témoignages qu'ont pu apportés certains des principaux intéressés au micro de Christophe Dugarry. Car l'ancien attaquant des Bleus a depuis retrouvé une nouvelle Dream Team, celle de RMC Sport ! Et c'est plus précisément pour son podcast Team Duga que le consultant star de la chaîne, disponible depuis la box SFR, a récemment invité ses amis champions Fabien Barthez et Robert Pirès à revenir sur ce sacre, inoubliable.

"L'Euro 2000 a été notre tournoi le plus accompli", affirmait ainsi en mai dernier le célèbre portier, sans aucune hésitation, avant d'estimer même :

"99,5% de l'effectif était au top du top. Dans toutes les lignes, on était tous bien."

Lui le premier, comme s'accorderont à dire tous les observateurs de l'époque. Lui qui, déjà honoré du précieux Gant d'or en 1998, s'était vu élire Meilleur gardien de l'année, notamment grâce à ses arrêts remarquables durant le championnat européen.

"C'est fini pour les Italiens"

Pourtant, Fabien Barthez se rappelle aussi que ce n'était pas gagné d'avance pour les Bleus. "On l'a échappé belle à chaque match", souligne-t-il ainsi au micro de Team Duga. Et ce, jusqu'en finale… Rappelez-vous, ce 2 juillet 2000 à Rotterdam, l'Italie menait 1-0 depuis la 55ème minute de jeu et — le supplice — il aura fallu attendre la toute dernière seconde du temps réglementaire, dans les arrêts de jeu, pour voir Sylvain Wiltord marquer — enfin — le but de la délivrance.

L'égalisation donne aux Bleus un deuxième souffle. Un moment que se remémore de son côté Robert Pirès, invité de Team Duga en avril dernier :

"À ce moment-là, je me dis que c’est fini pour les Italiens, parce qu’ils sont morts. Je pense que leur demi-finale face aux Pays-Bas les a plombés sur le plan physique."

Lui qui venait à peine d'entrer sur le terrain, à la 85ème, gagne avec ces 30 minutes de prolongations l'occasion de s'illustrer. L'ancien milieu offensif raconte d'ailleurs à Christophe Dugarry que leur ex-coéquipier Marcel Desailly était venu le challenger :

"Il arrive discrètement derrière moi, je ne le vois pas, et me glisse discrètement dans l'oreille: 'Maintenant, on va voir de quoi tu es capable.' Il me dit ça, puis s'en va. Je le regarde, mais je ne lui ai même pas répondu. Je me demande ce qu'il veut ! Ça a été un coup de pression. (...) C'était une pique, à la Marcel Desailly !"

Le but en or de Trezeguet

Une pique qui a fait son effet, puisque c'est grâce à Robert Pirès si David Trezeguet a pu marquer son fameux but en or. À la 103ème minute, le joueur de l'OM recruté par la suite à Arsenal récupère un ballon des Italiens. "Je ne sais pas pourquoi, je peux faire une passe à Zizou qui est à trois mètres, mais je me dis que ce sera une passe de merde qui ne servira à rien", se rappelle-t-il. Il préfère déborder puis centrer pour le jeune Franco-Argentin, qui tire un missile dans les cages de Francesco Toldo.

"Honnêtement, sur le centre, j'ai la chance que le ballon passe entre les jambes de Nesta", confie aujourd'hui Pirès en toute humilité. De la chance, du talent… Ce qui est fait est fait : ce centre, suivi de ce but en or, offrent à la France le sacre, à 2-1, à l'Euro 2000. Que d'émotions !

Allez, pour fêter ses 20 ans, on se refait les temps forts de cette finale compilés par la FFF :

Et retrouvez le meilleur du football sur RMC Sport, une chaîne disponible depuis la box SFR !

Source : RMC Sport

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédacteur