Tony Parker pose pour une interview à Paris, le 9 octobre 2019.
Football

Tony Parker, futur président de l’OL ?

Tony Parker pose pour une interview à Paris, le 9 octobre 2019. © THOMAS SAMSON / AFP

La légende du basket français à la tête d’un club de foot ? Une idée soufflée par l’actuel président de l’Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas…

Dans une interview accordée au Figaro ce lundi 24 février 2020, Jean-Michel Aulas a parlé succession. Encore. L’an dernier, le célèbre président de l’OL – qui occupe ce poste depuis 1987, rien que ça – évoquait déjà le sujet auprès du quotidien, en estimant : "75 ans, c’est un bel âge pour une sortie." Aujourd’hui, il n’en a pas encore tout à fait 71 (il les soufflera le 22 mars prochain), mais semble soucieux de préparer le terrain. Avec un nom qui lui vient à la bouche pour reprendre le flambeau : Tony Parker.

Surprenant ? Oui, si l’on s’arrête à la carrière de basketteur du célèbre meneur de l’Équipe de France et des Spurs, notamment, en NBA. Pas tant que cela, lorsque l’on considère qu’il est lui-même déjà à la tête d’un club, certes de basket, qui est l’ASVEL de… Lyon-Villeurbanne. Et d’autant plus quand on sait que ce dernier et l’Olympique Lyonnais, de football donc, se sont déjà rapprochés. Quand l’OL Groupe est entré au capital de l’ASVEL, en possédant 31,67% des parts depuis décembre dernier. Puis quand Jean-Michel Aulas a annoncé il y a quelques semaines que Tony Parker rejoindrait le conseil d’administration d’OL Groupe "dans les mois qui viennent". RMC Sport rapportait à ce moment-là les mots de l’actuel président de l’OL :

"Tony a aussi intégré, à nos côtés, le capital d’OL Reign à Seattle (franchise de foot féminin, ndlr). Et puis, dans notre partenariat, il y a toute une partie de développement international en Chine et aux États-Unis qui va être faite par Tony Parker qui devient, plus qu'un ambassadeur de la marque OL, un vrai partenaire."

"Tony coche à peu près toutes les cases."

Aujourd’hui, c’est donc une nouvelle porte que Jean-Michel Aulas semble prêt à ouvrir à la star des parquets français. Évoquant donc de nouveau sa succession au Figaro, il affirme en effet : "Tony coche à peu près toutes les cases." À savoir, notamment : "Sur le côté président-manager, Tony a le profil. Il est plus jeune, avec une image internationale, c’est un mec bien." Celui qui confie en outre s’entendre "très bien" avec l’ancien joueur de NBA, estimant quoiqu’il en soit qu’il "sera un entrepreneur de très grand renom", ne manque pas toutefois de prendre quelques précautions :

"Celui qui rachètera l’OL (…) il faudra qu’il soit accompagné par un actionnaire qui l’adoubera. C’est prématuré de dire ce qu’on peut imaginer (…) Est-ce que (Tony Parker) sera président d’une franchise NBA, un jour à la tête d’un club de foot ? Il faut lui poser la question. En toute honnêteté, rien est défini."

Sans compter, bien sûr, que Jean-Michel Aulas n’a pas non plus prévu de prendre sa retraite tout de suite. Outre l’âge de 75 ans précité, il évoque aujourd’hui au Figaro deux nouvelles conditions qui le pousseraient éventuellement à partir : "parce que je serais appelé à d’autres fonctions", d’une part, ou bien encore "parce que j’aurais gagné la Coupe d’Europe et le championnat à nouveau"… Partir sur une victoire, c’est tout ce qu’on lui souhaite !

Que vous soyez fans de l'ASVEL ou de l'OL, suivez le parcours des deux clubs, sur les terrains de basket pour l'un ou sur le gazon, notamment en Ligue des Champions pour l'autre, sur RMC Sport ! Une chaîne disponible depuis la box SFR.

Sources : Le Figaro, RMC Sport

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédacteur