SFR Actus
Thierry Henry lors du match contre l'Irlande au Stade de France, à Saint-Denis, le 18 novembre 2009
Football

Transversales : les erreurs d'arbitrage décryptées sur RMC Sport

Thierry Henry lors du match contre l'Irlande au Stade de France, à Saint-Denis, le 18 novembre 2009 © LIONEL BONAVENTURE / AFP

La main de Thierry Henry contre l'Irlande, celle de Bata contre l'OM ou le scandale Chelsea-Barcelone... Autant d'erreurs d'arbitrage mythiques, aux conséquences dramatiques, sur lesquelles ce nouveau numéro de l'émission Transversales revient en donnant la parole aux principaux concernés : les arbitres de ces rencontres !

"It's a f****** disgrace". Normalement, ces mots vous rappellent l'énorme colère face caméra de Didier Drogba, à la fin d'un match de folie entre Chelsea et le FC Barcelone, à Londres, en demi-finales de la Ligue des Champions, le 6 mai 2009.

Au match aller, Chelsea est allé chercher un 0-0 inespéré sur la pelouse du FC Barcelone de Pep Guardiola, celui de Messi, Xavi, Iniesta, Puyol, Henry ou Eto'o. Les Anglais ouvrent le score grâce à Essien, et dominent le match, mais ne voient aucune décision arbitrale aller dans leur sens. Une faute sur Malouda dans la surface est sifflée, mais elle n'occasionne qu'un coup-franc. Drogba puis Anelka sont retenus par le maillot par Abidal puis Touré, pendant de longues secondes, mais aucun penalty n'est accordé. Pire, Piqué puis Eto'o font chacun une main flagrante, dont la seconde sous les yeux de l'arbitre, qui ne bronche pas... Iniesta égalise en toute fin de match, et Barcelone va en finale, que le club catalan finira par remporter (2-0 contre Manchester United). Mais le match reste encore aujourd'hui qualifié de "vol du siècle". Personne ne l'a oublié, et surtout pas l'arbitre...

Le Norvégien Tom Henning Ovrebo a pris sa retraite depuis 2013, après avoir reçu des menaces de mort, et avait reçu comme consigne de l'UEFA de ne faire aucun commentaire sur ses décisions pendant le match. Pyschologue de formation, il a depuis accompagné les athlètes norvégiens aux Jeux olympiques d'hiver de PyeongChang, en 2018. Il fait partie des arbitres que Tranversales a retrouvé pour ce documentaire spécial, Erreur, qui revient, comme son nom l'indique, sur les plus grandes erreurs d'arbitrage du football, ce vendredi 10 avril à 21h00 sur RMC Sport 1.

Jeux de mains, jeux de vilains

Et il n'est pas le seul à apparaître. Le nom de Martin Hansson ne vous dit rien ? Non, il ne s'agit pas d'un membre du groupe qui chantait MMMBop, mais de l'arbitre du match France-Irlande de 2009, celui où on a pu voir la fameuse "main de Thierry Henry", qui a permis à William Gallas de marquer et d'envoyer l'équipe de France à la Coupe du Monde 2010. Pour le résultat que l'on connaît... Lui aussi est dans le reportage, et revient sur cette erreur qui le hante encore :

La main du Diable

Encore plus loin, mais toujours pour une histoire de main, celle de Vata, le cauchemar des supporters de l'OM. Comme pour Chelsea, Marseille est en demi-finales de la Coupe des Clubs Champions (l'ancien nom de la Ligue des Champions) en 1990, et affronte le Benfica Lisbonne. L'OM a gagné 2-1 le match aller au Vélodrome, mais s'incline 1-0 au Portugal, à cause d'un but inscrit de... la main de Vata, surnommée par la suite "main du Diable". L'arbitre de la rencontre, le Belge Marcel Van Langenhove, 75 ans, a également accepté de revenir sur ce célèbre fait de jeu, et assume. Pour lui il ne s'agissait pas d'une erreur, mais de la malchance. Car à l'époque, les moyens techniques étaient bien moindres, et il ne pouvait pas voir la main. D'aileurs même sur les vidéos, on ne la voit pas bien, et Vata n'a jamais avoué avoir marqué du bras...

Tous ces moments cultes du footbal sont à revivre grâce à des témoignages inédits des principaux protagonistes, les arbitres, ce vendredi 10 avril à 21h00 sur RMC Sport, disponible via votre box SFR.

Sources : RMC Sport, BFMTV, Le Parisien

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur