Granit Xhaka, le capitaine d'Arsenal, sort sous les sifflets du public lors du match nul concédé à l'Emirates Stadium face à Crystal Palace le dimanche 27 octobre 2019
Football

Un début de crise à Arsenal ?

Granit Xhaka, le capitaine d'Arsenal, sort sous les sifflets du public lors du match nul concédé à l'Emirates Stadium face à Crystal Palace le dimanche 27 octobre 2019 © DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP

Un match nul à domicile après avoir mené de deux buts, un but annulé, un capitaine hué qui retire son maillot, un coach dépassé... Le début de saison des Gunners n'est clairement pas aussi canon que les supporters l'espéraient.

Tout avait pourtant si bien commencé. Après huit petites minutes de jeu, Arsenal menait 2-0 face à Crystal Palace, ce dimanche 27 octobre, sur sa pelouse de l'Emirates Stadium.

Deux buts sur corner, inscrits par les deux défenseurs centraux, Sokratis et David Luiz. L'équipe d'Unai Emery semble alors dans les meilleures dispositions pour passer une très bonne fin de week-end. Mais rien ne va se passer comme prévu. Tout commence à la 28ème minute et Zaha qui s'effondre dans la surface. Coup de sifflet de l'arbitre, Martin Atkinson, et carton jaune... pour simulation. Sauf que la VAR, adepte des coups de théâtre façon Molière, décide de s'en mêler...

Xhaka nerveux

Au ralenti, le corps arbitral constate qu'il y a bien eu contact entre le défenseur d'Arsenal et l'attaquant de Crystal Palace, dont la chute peu naturelle -et malheureusement de plus en plus fréquente en Premier League- a tout d'abord trompé l'arbitre du match. Ce dernier revient donc sur sa décision et déisgne le point de penalty. 2-1 pour Arsenal. À la 51ème minute de jeu, Jordan Ayew égalise pour Crystal Palace. Stupeur et colère dans la stade, avec des fans une nouvelle fois consternés par la prestation des coéquipiers d'Alexandre Lacazette.

Une frustration qui va atteindre son paroxysme quelques minutes plus tard, avec la sortie du capitaine Xhaka, sous les huées de ses propres supporters, qui lui reprochent sa prestation. Avec un prénom comme Granit, il ne peut forcément pas rester de marbre et décide d'applaudir ironiquement les siffleurs, s'agace, balance un "f*ck off", retire son maillot, ignore son coach Unai Emery et rentre directement au vestiaire. Sale ambiance...

Guendouzi se reconvertit dans le rugby

Sur le terrain, la situation ne s'améliore pas, avec une nouvelle intervention décisive de la VAR à la 84ème minute de jeu pour... annuler un but d'Arsenal ! Alors que Sokratis pense inscrire un doublé, l'arbitre de la rencontre décide après visionnage de la vidéo de l'annuler pour une faute très loin d'être évidente de Chambers juste avant. Et puis à la 95ème, Zaha part à grandes enjambées vers le but d'Arsenal, mais se fait littéralement plaquer par Guendouzi, qui s'est pris pour un pilier en rugby et échappe on ne sait trop comment au carton rouge. Score final, 2-2, Arsenal reste coincé à la cinquième place, mais commence à décrocher. On ne parle même pas des 12 points d'écart avec le leader Liverpool, mais surtout des quatre avec Chelsea et Leicester, dans la course aux places qualificatives pour la Ligue des Champions.

Car au-delà des points, c'est surtout le contenu qui inquiète. Une saison après l'arrivée du coach espagnol, la patte Emery ne se fait pas sentir et les lacunes, défensives comme offensives, sont inquiétantes. La charnière Sokratis-David Luiz semble bien trop étanche (14 buts concédés en 10 matches) et certains choix du coach font débat depuis le début de la saison. Pourquoi blacklister Özil, ou ne donner que des miettes de temps de jeu à Torreira, pourtant très bon l'an passé ? À tout ce marasme vient donc se rajouter le problème Xhaka, que l'entraîneur a désavoué dès sa conférence de presse d'après-match, déclarant "il a eu tort".

En tout cas, après le match d'hier, à défaut d'avoir fait un bond au classement, Emery a fait grimper sa côte auprès des bookmakers concernant le prochain entraîneur de Premier League qui pourrait être licencié...

La suite des aventures d'Arsenal en Premier League se suit en exclusivité sur RMC Sport.

Sources : L'Équipe, RMC Sport, Premier League

Sébastien Delecroix
Par Sébastien Delecroix Rédacteur