Zlatan Ibrahimovic lors de sa présentation officielle au sein de l'AC Milan, le 3 janvier 2020.
Football

Zlatan abattu en Suède…

Zlatan Ibrahimovic lors de sa présentation officielle au sein de l'AC Milan, le 3 janvier 2020. © MARCO BERTORELLO / AFP

La fameuse statue à l'effigie du footballeur international n'a pas résisté aux foudres des supporters de Malmö.

Les footballeurs ont divers moyens de mesurer leur notoriété. Il y a d'abord les ovations (ou au contraire les huées) du public à l'appel de leur nom sur le terrain. Il y a aussi les notes attribuées (et auxquelles certains prêtent beaucoup d'attention) sur la fameuse franchise de jeux vidéo FIFA. Il y a bien sûr les honneurs, comme le prestigieux Ballon d'or décerné chaque année par la critique. Puis il y a les hommages artistiques.

Si l'on doute qu'elles soient toujours bien accueillies par les principaux intéressés, au vu des nombreux ratés, le fait est qu'il est d'usage aux quatre coins du monde de saluer les performances d'un joueur en érigeant une jolie (ou pas) statue à son effigie. C'est ainsi que, le 8 octobre dernier, Zlatan Ibrahimovic inaugurait la sienne — un colosse de 2,7m et 500kg — dans sa ville natale de Malmö.

"Quand vous venez à New York vous avez la Statue de la Liberté, quand vous venez en Suède vous avez la Statue de Zlatan", avait alors déclaré, avec toute l'humilité qu'on lui connaît, le célèbre attaquant.

Le géant de bronze avait été installé non loin du stade qui l'a vu faire ses débuts professionnels, auprès du Malmö FF. Et, sachant que celui qui mesure en réalité 1,95m n'est ni plus ni moins que le meilleur buteur de l'équipe nationale, avec 62 buts en 116 sélections entre 2001 et 2016, l'œuvre réalisée par un sculpteur suédois dénommé Peter Linde constituait un beau moyen de le remercier pour ses services rendus à la patrie.

Zlatan, zlatanné

Mais voilà que moins de deux mois plus tard, la "Statue de Zlatan", tout comme celui qu'elle représente, n'étaient tout d'un coup plus bienvenus à Malmö. Et pour cause : le joueur, qui vient de faire son grand retour en Serie A auprès de l'AC Milan, avait eu l'audace d'investir… dans le club rival stockholmois de Hammarby. Une opération financière qui n'est pas passée auprès des supporters de sa ville natale, qui ont dès lors commencé à dégrader sa sculpture en bronze. Fumigènes, lunette de toilettes sur le bras, sac poubelle sur la tête, nez arraché... Elle en a subit, depuis, des actes de vandalisme. Jusqu'à finalement tomber de son piédestal dans la nuit du samedi 4 au dimanche 5 janvier derniers.

Les supporters de Malmö, décidément particulièrement rancuniers, n'y sont pas allés de main morte en sciant carrément les pieds de la statue, juste au-dessus des chevilles. "Il fallait s'y attendre. Elle n'aurait jamais dû être là, dès le début", a affirmé un habitant au micro de l'AFP, alors qu'un porte-parole de la police locale a signalé qu'"une plainte pour vandalisme a été déposée". Et l'adjointe à la maire chargée des sports, Frida Trollmyr, de regretter auprès de l'agence de presse : "Je comprends que beaucoup soient déçus par le comportement de Zlatan mais vandaliser une statue est simplement indigne. Autant manifester son mécontentement de manière démocratique."

Alors que la sculpture ainsi déboulonnée a été "transportée dans un local" pour être réparée, d'après le porte-parole de la municipalité Malin Tykesson, une question se pose : a-t-elle toujours sa place à Malmö ? Il faut croire que non. D'ailleurs, l'adjointe à la maire a fait savoir à l'AFP qu'une initiative citoyenne concernant son déménagement devait être étudiée en février prochain… Où Zlatan atterrira-t-il cette fois ?

Sources : AFP, Le Parisien, HuffPost

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédacteur