L'acteur américain Dwayne "The Rock" Johnson, ancien catcheur, à la première du film Skyscraper, en juillet 2018, à New-York.
Insolite

Ces figures du catch qui se sont reconverties au cinéma

L'acteur américain Dwayne "The Rock" Johnson, ancien catcheur, à la première du film Skyscraper, en juillet 2018, à New-York. © KENA BETANCUR

Du catch au cinéma, il n’y a qu’un pas, semble-t-il. The Rock, Dave Batista, retour sur les stars du ring qui se sont reconverties dans le 7ème art.

Dwayne “The Rock” Johnson

On l’oublie bien souvent, mais avant d’être une véritable star internationale, Dwayne Johnson enchaînait les “blade jobs” lors des tournois de la WWE. Fils et petit-fils de catcheurs, c’est donc tout naturellement qu’il se dirige dans cette voie. Forcément, quand on est catcheur et qu’on fait semblant de se battre, on développe certaines compétences en matière de comédie. Cinq ans après avoir commencé sa carrière, il se tourne vers le grand écran et interprète le Roi Scorpion, grand antagoniste du film Le Retour de la Momie, en 2001.

Mais il commence réellement l’ascension vers sa grande gloire lorsqu’il intègre le casting de Fast and Furious 5 en 2011, franchise qu’il ne quittera plus. Parallèlement, il joue dans des grands blockbusters comme Jumanji, Hercule, G.I. Joe, et il prête même sa voix à un personnage Disney dans Vaiana, la légende du bout du monde. Certes, il retourne de temps en temps sur le ring. Mais sa véritable carrière, désormais, est devant les caméras.

John Cena

Forcément, si The Rock a fait carrière au cinéma, son grand rival sur le ring, John Cena, en a fait de même. Mais sa percée en tant qu’acteur est plus difficile. C’est réellement en 2015, dans le film Crazy Amy, de Judd Apatow, que les choses s’accélèrent. Puis, après un caméo dans Very Bad Dads et un second rôle dans le deuxième opus, il intègre le casting de Bumblebee fin 2018, spin-off de Transformers. Il y interprète le grand méchant du film, un militaire qui cherche à mettre la main sur l’Autobot. Décidément, les catcheurs semblent convaincre les réalisateurs pour jouer les antagonistes de leurs productions. D’ici 2019/2020, John Cena donnera sa voix à un animal dans Le Voyage de Docteur Dolittle et il se partagera l’affiche avec Jackie Chan dans Project X-Traction.

Hulk Hogan

Véritable légende du ring, Hulk Hogan, sobrement surnommé “The Super Destroyer”, a fait partie des précurseurs de la reconversion au cinéma. En 1982, il apparaît dans Rocky 3, l’oeil du tigre, dans le rôle de Thunderlips, un catcheur qui affronte le plus célèbre boxeur du grand écran. Séquence plus ou moins remarquée du film, elle lance la carrière du super destructeur. Mais à l’époque, les deux milieux n’étaient pas très poreux. Hulk Hogan n’apparaît que dans des séries B : Bimini Code, Gremlins 2, Agent zéro zéro… Rien de bien prestigieux, ni fulgurant, mais assez pour lui assurer une retraite confortable semble-t-il. Aujourd’hui, l’ancien catcheur ne fais plus que quelques caméos et apparitions dans des tournois et profite tranquillement de ses vieux jours.

Dave Bautista

Dave Bautista est un très grand catcheur des années 2000. Quiconque s’est intéressé de près ou de loin à la discipline connaît son nom. Désormais, il est un grand nom d’Hollywood. Certes, comme la plupart de ses collègues, sa carrière a commencé mollement. Mais en 2014, il intègre le casting du film Marvel Les Gardiens de la Galaxie, dans le rôle de Drax le Destructeur. À ne pas confondre avec le Super Destructeur, surnom de Hulk Hogan, prénommé lui aussi comme un super-héros Marvel. À l’exception de cette coïncidence et d’un destin commun, les deux catcheurs ne partagent rien.

À l’époque, Les Gardiens de la Galaxie avait été considéré comme un pari risqué, en ce qu’il était basé sur des personnages relativement inconnus du grand public. Le succès inattendu du film a enflammé la carrière de Dave Bautista. Il apparaît ensuite dans le James Bond 007 Spectre, Blade Runner 2049 et dans Avengers: Infinity War. En 2020 il tiendra un rôle dans l’adaptation de Dune de Denis Villeneuve. Et la suite de sa carrière ne devrait être que plus croustillante.

André Le Géant

La grande particularité d’André Le Géant, c’est que c’est un catcheur d’origine française qui a eu une grande carrière aux États-Unis, mais qu’il n’a jamais réussi à être connu en France. Du moins, pas à cause de ses performances sportives. Les français auront par contre eu l'occasion de le croiser dans le film Princess Bride, où il y joue le plus grand rôle de sa carrière. Mais rien de bien impressionnant non plus...

Stacy Keibler

Il n’y a pas que les catcheurs qui ont eu droit à leur reconversion cinématographique. Les catcheuses ont aussi eu leur petite part du gâteau. Et c’est notamment le cas de Stacy Keibler. Certes, parler de carrière est peut-être forcer légèrement le destin. Si au cinéma, ça ne marche pas vraiment, elle fait tout de même des apparitions à la télévision dans Blue Mountain State, Chuck, mais surtout dans How I Met Your Mother. Une chose est sûre, ne lui dites jamais que vous êtes un ami de Barney Stinson. Vous ne voudriez pas vous faire gifler par une catcheuse !

Tyler Mane

Si Tyler Mane est si peu connu, c’est probablement parce qu’il vient de la ligue de catch canadienne. Pourtant, sa carrière cinématographique a plutôt bien débuté ! En 2000, pour son premier rôle au cinéma, il interprète le mutant Dents-de-Sabre, dans X-Men de Bryan Singer. Un grand destin lui était destiné ! Mais il n’a pas eu la même chance que Dave Bautista. Les productions Marvel de l’époque n’avaient clairement pas le même impact. S’il réussit ensuite à décrocher des rôles dans Le Roi Scorpion, Troie et Halloween, sa carrière ne décolle pas et il tombe rapidement dans l’oubli.

Clément Capot
https://twitter.com/Clepotp Par Clément Capot Rédacteur