Un match de Quidditch à Vincennes, en 2014, opposant les Loups Garous Argentés aux Bloody Play
Insolite

Jouer au Quidditch sans aller à Poudlard, c’est possible !

Un match de Quidditch à Vincennes, en 2014, opposant les Loups Garous Argentés aux Bloody Play © François Guilot

Vous avez toujours rêvé de pouvoir faire comme Harry Potter : chevaucher un balai et attrapper le Vif D’or, mais vous n’avez pas reçu votre lettre d’admission à Poudlard pour votre onzième anniversaire ? Réjouissez-vous : le Quidditch est un vrai sport ! Explications.

Les seigneurs des anneaux

Depuis 2005, le Quidditch moldu, également appelé “Quidditch au sol”, est un vrai sport.

Vous pouvez donc dire à vos collègues : “Ah pas d’afterwork pour moi vendredi, samedi matin j’ai un gros match de Quidditch”. Et ça, c’est aussi classe que de dire qu’on a cours de sabre laser.

Comme son nom l’indique, le sport imaginé par J.K. Rowling, est ici revisité pour les sangs de bourb... , pardon, les non-magiciens. Les moldus quoi. Mais même sans voler, il faut avoir un balai entre les jambes et courir avec. Les règles sont donc quasiment identiques : deux équipes mixtes de sept s’affrontent sur un terrain ovale de 55 mètres sur 33 mètres. Trois anneaux de tailles différentes sont disposés de chaque côté du terrain et servent à inscrire les points. Les sept joueurs sont répartis en gardien (bandeau vert), poursuiveurs (bandeau blanc), batteur (bandeau noir), et le fameux attrapeur (bandeau jaune), chargé d’attraper le Vif D’or. Celui-ci vaut 30 points, et sa capture met fin aux matchs, comme dans les livres. Mais ne vous attendez pas à voir une bille en or voler de ses propres ailes. Non, dans le Quidditch moldu, le Vif D’or, c’est une balle de tennis placée dans une chaussette, accrochée dans le dos d’un joueur neutre, sans balai. On sait, tout de suite, c’est moins glamour. Mais tout aussi fun. Et si les organisateurs de compétitions pensent comme nous, le Vif D’or pourrait bientôt être placé sur un drone, non ?

La France championne d’Europe !

Vous vous souvenez, au début du quatrième volet de Harry Potter et la Coupe de Feu, quand Harry, Ron et Hermione vont assister à la Coupe du Monde de Quidditch ? Elle existe !

Lancée en 2012 à Oxford, elle a lieu tous les deux ans. Pour l’instant, sur quatre éditions, les États-Unis l’ont déjà emporté à trois reprises et l’Australie une fois en 2016. Depuis 2015, l’International Quidditch Association organise aussi les jeux Européens, que la France a remportés lors de la première édition, finissant seconde en 2017, derrière le Royaume-Uni.

Mais ce n’est pas tout : il y a aussi une Coupe d’Europe des Clubs, une espèce de Ligue des Champions de Quidditch ! Contrairement au football où les clubs français ne triomphent jamais, là ils sont aussi puissants que Dumbledore : déjà trois médailles d’or et 2 d’argent. Qu’on se le dise : la France est une grande nation de Quidditch.

Si l’envie de devenir le nouveau Viktor Krum vous emballe, le site de la Fédération du Quidditch Français liste les équipes présentes sur le territoir. Il y en a à Paris, Lyon, Rouen, Lille, Caen, Rennes, Nantes, Angers, Tours, Limoges, Lyon, Strasbourg, Dijon, Toulouse, Montpellier, Bordeaux, Agen…Bref, un peu partout. Mais en plus, vous pouvez également créer votre équipe…

10 points pour Gryffondor !

Pour cela, toutes les infos nécessaires se trouvent sur le site de la Fédération. Mais avant tout, il faut choisir à quel poste vous souhaitez jouer : vous voyez-vous plutôt gardien comme Ron Weasley, ou attrapeur comme Harry Potter ? Il faut bien tout prendre en compte, car les règles sont forcément différentes.

  • Gardien : c’est un peu le Frodo de l’équipe. Il protège les anneaux des poursuiveurs adverses. Quand son équipe attaque, le gardien participe au jeu et devient lui-même poursuiveur.
  • Poursuiveurs : ils sont trois par équipe. Ils se passent le souafle (un ballon de volleyball sous-gonflé), qu’ils essaient de faire passer dans l’un des anneaux, pour marquer 10 points par lancer réussi.
  • Batteurs : deux par équipe, ils lancent le cognard, en mode balle au prisonnier. Les joueurs touchés sont exclus temporairement du jeu.
  • Attrapeur : il doit attaper le Vif D’or. Vous savez, la balle de tennis mise dans une chaussette et accrochée au bas du dos d’un joueur neutre ? S’il y parvient, le match s’arrête et son équipe marque 30 points. Il faut donc bien calculer où en est le score, car il peut être dommage de choper le Vif D’Or quand on est mené que de quarante points…

Voilà. Vous savez maintenant tout sur le Quidditch Moldu ! Si vous avez envie de vous lancer, n’hésitez pas à aller faire un tour sur la page Facebook de l’équipe la plus proche de chez vous. Vous y trouverez toutes les infos, et leurs entraînements sont en général ouverts au public. Et si vous souhaitez aller plus loin et carrément créer votre propre équipe, il y a l’étape toujours sympa : trouver un nom pour celle-ci. Allez, du balai maintenant !

Sources : Fédération du Quidditch Français

Sébastien Delecroix
Par Sébastien Delecroix Rédacteur