Qui seront les prochaines stars du catch $1
Insolite

Trois catcheurs à suivre

Qui seront les prochaines stars du catch $1 © Philippe Huguen / AFP

Hulk Hogan, The Rock, Stone Cold, John Cena… Comme dans tous les sports, le catch regorge de légendes, de lutteurs qui ont fait les grandes heures de la discipline et le bonheur des spectateurs. Zoom sur trois catcheurs qui ont le potentiel pour devenir les stars de demain du catch.

The Velveteen Dream

Son vrai nom, c’est Patrick Clark Jr, mais ça faisait un peu trop personnage de sitcom pour monter sur le ring et effrayer les adversaires. Glamour et balèze, le jeune catcheur de 23 ans en impose pas mal, avec ses 104 kilos pour 1m91. Des mensurations qui ne l’empêchent pas d’enchaîner les saltos et autres figures de haute voltige, avec beaucoup de style. Très expressif et grand chouchou du public, il a très vite signé avec la puissante fédération de la WWE et enchaîne les combats de haut niveau dans le NXT North American Champion, un championnat dédié aux grands espoirs du catch.

Les prouesses de The Velveteen Dream ne passent pas inaperçues, notamment grâce à son grand sens du spectacle, via son personnage inspiré par Prince, à qui il rend hommage avec l’une de ses prises de finition : Purple Rainmaker.

Marqué par la perte de son père, assassiné alors que le garçon n’avait que deux ans, ce pur produit de la WWE n’en finit plus de gravir les échelons, a enfin remporté le NXT le 20 février, en battant Johnny Gargano, et a conservé le titre en avril en venant à bout de Buddy Murphy. Sa progression est fulgurante : en 2017, le Classement Pro Wrestling illustrated le mettait en 324ème position, puis à la 79ème en 2018. Quelque chose nous dit que 2019 sera encore meilleure pour The Velveteen dream et qu’on a définitivement pas fini d’entendre parler du garçon..

Jay White

Quand on pense à un sportif néo-zélandais, on pense tout naturellement à un puissant rugbyman dans l’équipe des All Blacks. Parce qu’il n’y avait pas d’école de catch dans son pays, Jay White a dû partir en Angleterre pour apprendre le métier, avant de partir combattre au Japon au sein de la New Japan Pro Wrestling en 2015.

Il parvient même à vaincre l’excellent Kenny Omega en 2018, et remporte ainsi le IWGP United States Heavyweight Championship, dans un final spectaculaire comme il les apprécie tant. Hors ring, Jay White assure également le spectacle du haut de ses 26 ans, en passant de l’équipe Chaos au Bullet Club, pourtant grands rivaux, ou en ayant développé un second personnage, intitulé Switchblade, et dont l’identité était tenue secrète jusqu’en 2017. Et justement sa plus fameuse prise s’appelle “Blade Runner”, voici à quoi elle ressemble :

Matt Riddle

Un peu plus âgé que les deux précédents puisqu’ayant déjà 33 ans, Matt Riddle n’en est pas moins l’un des catcheurs à suivre avec attention dans les prochaines années. Combattant émérite, il commence par les arts martiaux et pas n’importe où : le gars faisait de la MMA entre 2008 et 2013. Ça situe un peu le niveau. Et si l’américain en est parti, c’est suite à plusieurs contrôles antidopages qui se sont révélés positifs… au cannabis.

C’est sans doute cet amour de la nature qui l’a inspiré pour son look de catcheur depuis 2015. Vous voyez Rahan ? C’est un peu le style de Matt Riddle, cheveux longs et pieds nus sur le ring.

Mais ça fonctionne, et pas grâce à l’odeur ! Mais plutôt grâce à ses talents de lutteur, qui lui permettent de mettre de terribles coups de poings et de pieds, ainsi que sa puissance démentielle. On le voit régulièrement soulever des adversaires bien plus lourds que lui. La toute puissante WWE a vite repéré et signé en 2018 pour le faire combattre dans la NXT, le club-école où il fait ses classes face à The Velveteen Deam, par exemple. Et où il fait de gros dégâts.

Matt Riddle, incontestablement le plus sauvage des catcheurs actuels ! La preuve en images :

Sébastien Delecroix
Par Sébastien Delecroix Rédacteur