SFR Actus
Sport

Kobe Bryant : sa (grande) carrière en chiffres

Kobe Bryant au sein des Lakers lors de son dernier match face à l'Utah Jazz, au Staples Center de Los Angeles, le 13 avril 2016. © HARRY HOW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Ce dimanche 26 janvier 2020 a été marqué par un événement tragique : Kobe Bryant est décédé. L’ancien basketteur américain est mort à 41 ans dans un accident d’hélicoptère à Calabasas, dans le comté de Los Angeles, qui a fait huit autres victimes dont l’une de ses quatre filles, Gianna, âgée de 13 ans. Alors que le monde entier pleure la disparition de cette légende de la NBA, rappelons quelques chiffres qui illustrent la grande carrière de celui que l’on surnommait "Black Mamba".

1 Oscar

Alors que les titres et autres récompenses qu’il a remportés sur les parquets se comptent en nombre, il est un autre terrain sur lequel Kobe Bryant a brillé : Hollywood. En 2018, l’ancien joueur des Lakers est consacré lors de la plus prestigieuse cérémonie de remise de prix cinématographiques outre-Atlantique. Il décroche en effet une statuette pour Dear Basketball, un court-métrage d’animation réalisé par Glen Keane, qu’il a lui-même écrit et doublé, d’après la lettre d’adieux du même nom publiée quelques années auparavant dans The Players Tribune pour annoncer sa retraite.

2 fois champion olympique

Alors que la Team USA avait perdu de son hégémonie sur les parquets internationaux, ne décrochant qu’une médaille de bronze aux JO d’Athènes en 2004, puis encore la dernière marche du podium aux Championnats du monde de basket en 2006, Kobe Bryant fait partie en 2008 de la "Redeem Team", soit l’équipe de la rédemption. Attendue au tournant, elle excelle (enfin) aux Jeux de Pékin, où elle décroche l’or. Quatre ans plus tard, la star des Lakers remet le couvert et obtient un deuxième sacre olympique à Londres.

2 maillots retirés

Le 18 décembre 2017, soit près d’un an et demi après avoir joué le dernier match de sa carrière, Kobe Bryant fait l’objet d’une cérémonie exceptionnelle au fameux Staples Center des Los Angeles Lakers : les deux numéros qu’il a portés, le 8 et le 24, sont définitivement retirés du circuit de la franchise californienne. Alors qu’il demeure le seul joueur de la NBA à avoir ainsi deux maillots qui trônent au plafond d’une arène, les Dallas Mavericks ont annoncé après sa mort vouloir lui rendre hommage en retirant à leur tour le numéro 24 (son plus emblématique) de leurs jerseys. Face à ce beau geste, quelques basketteurs ont appelé sur Twitter à ce que toutes les franchises de la ligue en fassent autant.

7 fois MVP, tous titres confondus

Aussi surprenant que cela puisse paraître, au vu des records qu’il a cumulés comme de sa notoriété au sein de la NBA, Kobe Bryant n’aura joui qu’une seule fois du titre de MVP ("Most Valuable Player", qui peut se traduire par "joueur le plus utile" en français) de la saison régulière, en 2008. Il obtient en revanche deux fois cette distinction dans le cadre des NBA Finals (en 2009 et 2010). Et pas moins de quatre fois en All-Star Game (en 2002, 2007, 2009 et 2011), un record qu’il partage avec un certain Bob Pettit, alors que Black Mamba a partagé un de ces titres avec son illustre (et ex-rival) coéquipier Shaquille O’Neal, en 2009.

13ème de la Draft

Lors de la Draft de 1996, Kobe Bryant est sélectionné en 13ème position par… les Charlotte Hornets ! Eh oui, le natif de Philadelphie a bien failli commencer sa carrière auprès de l’équipe dorénavant détenue par Michael Jordan. Mais, coup de poker, la franchise de la Conférence Est décide qu’elle n’a pas besoin du jeune arrière de 17 ans dans ses effectifs et préfère l’échanger avec les Los Angeles Lakers contre le Serbe Vlade Divac. "En ce jour il y a 18 ans les Hornets m’ont dit, juste après m’avoir drafté, qu’ils n’avaient pas besoin de moi et allaient m’échanger", se remémore le champion sur Twitter le 1er juillet 2014. Et d’ajouter un hashtag qui en dit long : "#Merci".

18 participations au All-Star Game

Entre 1998 et 2016, l’illustre joueur des Lakers a participé pas moins de 18 fois aux fameux "Matches des étoiles" de la NBA, une compétition annuelle qui fait s’affronter les meilleurs joueurs des Conférences Est et Ouest. Autant dire que c’est un chiffre que peu de basketteurs atteignent en une carrière sur les parquets américains. D’ailleurs, Kobe Bryant n’était qu’à une sélection de moins que celui qui détient le record absolu dans ce domaine depuis… 1989 : le grand Kareem Abdul-Jabbar.

20 ans auprès des Lakers

Depuis qu’il a été drafté par les Hornets et aussitôt échangé en 1996, Kobe Bryant n’a tout simplement plus quitté les Los Angeles Lakers. Cette année-là, il devient à 18 ans le plus jeune joueur ayant jamais joué en NBA (un record vite rattrapé par Jermaine O’Neal, puis des années plus tard par Andrew Bynum). Il poursuit par la suite une longue et grande carrière auprès de la franchise californienne, battant encore quelques autres records jusqu’à sa retraite vingt ans plus tard. Pour son tout dernier match, le 13 avril 2016, il réussit d’ailleurs l’exploit de marquer 60 points face à l’Utah Jazz, devenant ainsi le joueur le plus vieux, à 37 ans, à passer cette barre symbolique.

81 points marqués en un seul match

Un chiffre que les fans de NBA n’ont certainement pas oublié. C’est le nombre de points que Kobe Bryant a inscrit, le 22 janvier 2006, en un seul match face aux Toronto Raptors. S’il ne bat pas le record, toujours détenu depuis pas moins de 58 ans par le légendaire Wilt Chamberlain (100 points), il restera nul doute bien longtemps comme le deuxième meilleur marqueur en un seul match de l’histoire de la NBA. Car outre Wilt Chamberlin, qui trust le Top 10 dans ce domaine, seule une poignée de joueurs peuvent se vanter d’avoir marqué au moins 70 points en une seule rencontre : David Thompson (73 points en 1978), David Robinson (71 points en 1994), Elgin Baylor (71 points en 1960) et Devin Booker (70 points en 2017). Même Michael Jordan n’atteint pas cette liste, avec tout juste 69 points marqués lors d’un match de 1990…

33 643 points marqués tout le long de sa carrière

Avec ce total astronomique, Kobe Bryant est longtemps resté le troisième meilleur marqueur de l’histoire de la NBA, derrière Karl Malone et Kareem Abdul-Jabbar… jusqu’à samedi dernier. Un jour avant sa mort, l’ancien champion a été délogé de sa place sur le podium par le nouveau "King" de la franchise californienne, LeBron James. Pas de rancœur toutefois, celui que l’on surnommait "Black Mamba" a félicité la nouvelle star des Lakers sur Twitter ce samedi 25 janvier 2020 : "Tu continues à faire avancer le jeu. Immense respect mon frère. #33644". C’est le tout dernier message que Kobe Bryant enverra sur le réseau social.

Sources : L’Équipe, Allociné, USA Today, CBS Sports, RMC Sport

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédacteur