L'Afrique du Sud remporte la Coupe du monde de rugby, le 2 novembre à Yokohama.
Sport

La Coupe du monde de rugby 2019 en chiffres

L'Afrique du Sud remporte la Coupe du monde de rugby, le 2 novembre à Yokohama. © ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Le rugby est un sport simple où deux équipes s'affrontent et à la fin, c'est une équipe de l'hémisphère Sud qui l'emporte. Retour en chiffres -mais pas en lettres- sur cette neuvième édition de la compétition, qui s'est achevée sur le triomphe de l'Afrique du Sud face à l'Angleterre (32-12).

35%

World Rugby, l'institution organisatrice de l'événement, s'est félicitée de la diminution de 35% de commotions cérébrales en comparaison des compétitions professionnelles de 2018-19. Par rapport à la Coupe du monde précédente, en 2015, la baisse n'est "que" de 12%. Certains pourront dire que c'est parce que les joueurs ont manqué d'engagement, mais cette diminution est surtout due à la mise en place du high tackle sanction. Comme son nom l'indique dans la langue de Shakespeare (ou de Jonny Wilkinson, pour les puristes), il s'agit d'une sanction contre les plaquages hauts et donc dangereux. Le comportement des joueurs a ainsi évolué, se montrant plus sécurisant. Et moins spectaculaire ?

8

Conséquence directe ou pas de ces nouvelles consignes, cette Coupe du monde 2019 a été celle où le plus de cartons rouges ont été distribués, avec une huitaine de biscottes. À titre de comparaison, en 2015, il avait en tout et pour tout été distribué... un seul carton rouge.

1 740 000

C'est le nombre de spectateurs qui ont assisté à l'ensemble des rencontres de la compétition, au sein des 12 stades hôtes. Un chiffre qui aurait pu être encore plus élevé sans notre stat suivante...

3

Comme le nombre de matches qui ont du être annulés à cause du typhon Hagibis (France-Angleterre, Canada-Namibie et Nouvelle-Zélande-Italie). C'est la première fois dans l'histoire de la Coupe du monde de rugby que des rencontres n'ont pu avoir lieu. En cas d'annulation, le réglement prévoyait d'attribuer deux points à chaque équipe. L'Italie peut donc se vanter d'avoir fait match nul face à la redoutable Nouvelle-Zélande. Sur tapis vert, mais quand même...

74

Bien plus dramatique que l'annulation de trois matches, le bilan en pertes humaines. 74 personnes personnes ont en effet perdu la vie durant la catastrophe naturelle, avec une douzaine de disparus signalés. À noter le beau geste de l'équie du Canada, qui n'a pas hésité à aller prêter main forte à la population locale victime du typhon :

1

La Russie n'a inscrit qu'un seul essai de tout le tournoi, se faisant martyriser à chaque match, en encaissant un total de 160 points (pour 19 inscrits), avec notamment un 35-0 infligé par l'Irlande, ou un 61-0 par l'Écosse. Mais il y a pire...

-163

C'est la différence de points du Canada en phases de poule. Ils n'ont inscrit que 14 points et en ont pris 177, dont un sanglant 63-0 par les All Blacks. Mais comme on l'a dit, ils ont joué un match en moins, face à la Namibie, qui leur aurait peut-être permis de redresser -un peu- la barre.

284

C'est le total d'essais marqués durant la compétition, soit une moyenne de 6,31 par match (45 joués). À ce petit jeu, ce sont les Néo-Zélandais qui en ont inscrit le plus (35), devant les vainqueurs sud-africains (32). Côté français, on repart avec un tout petit total de 12. Pour les joueurs, c'est le Gallois Josh Adams qui est sacré meilleur marqueur, avec sept essais au compteur. De quoi rendre fière sa famille. La fameuse famille Adams...

79

Comme le nombre de plaquages réussis par le capitaine du Pays de Galles, Alun Wyn Jones. Soit un taux de réussite de 92%. Un gars qui aime autant plaquer devait être un sacré bourreau des cœurs au lycée...

151

C'est le poids, en kilos, du joueur le plus lourd de la compétition : Ben Tameifuna, des Tonga. Voilà ce qu'on appelle un beau bébé et une statistique qui lui vaut le surnom facile mais efficace de Big Ben.

53%

C'est la part d'audience japonaise du match Japon-Écosse (28-21) qui a vu l'équipe du Soleil Levant se qualifier pour la première fois de son histoire en quarts de finale de la Coupe du monde de rugby. Un chiffre hallucinant, qui correspond à la bagatelle de 66 millions de téléspectateurs. Et oui, on peut encore dire "la bagatelle" en 2019...

8

Sur neuf éditions, les nations de l'hémisphère Sud (Nouvelle-Zélande, Australie, Afrique du Sud) l'ont emporté à... huit reprises. Seule l'Angleterre, en 2003, a réussi à rapporter le trophée dans l'hémisphère Nord. Avec cette victoire, l'Afrique du Sud devient le pays le plus titré, à égalité avec la Nouvelle-Zélande (trois chacun).

2023

C'est l'année de la prochaine Coupe du monde de rugby et elle se déroulera...en France ! Rendez-vous dans quatre ans donc. Avec enfin une victoire d'un pays de l'hémisphère Nord ?

Sources : Rugbyrama, L'Équipe, Actu Rugby, Dico du Sport

Sébastien Delecroix
Par Sébastien Delecroix Rédacteur