SFR Actus
Sport

La NBA en deuil : les plus grands basketteurs rendent hommage à David Stern

David Stern félicite Michael Jordan, qui reçoit son trophée de MVP de la saison, le 21 mai 1996. © BRIAN BAHR / AFP

Figure phare de la célèbre ligue, l'ancien commissaire est décédé ce mercredi 1er janvier, à l'âge de 77 ans. Une grande perte dans le monde du basket, à laquelle les pros des parquets américains n'ont pas manqué de réagir sur les réseaux sociaux.

Le patron, c'était lui. David Stern a dirigé pendant pas moins de trois décennies la NBA. Surtout, il a su lui rendre ses lettres de noblesse.

Car les plus jeunes ne s'en souviennent pas — et auront nul doute du mal à l'imaginer — mais la ligue souffrait d'une mauvaise réputation, notamment en raison de problèmes de drogues, lorsqu'il a hérité du fameux rôle de commissaire au beau milieu des années 1980. Non seulement a-t-il donc redressé la barre, mais aussi offert au public de quoi rêver en accueillant, dès son arrivée, un joueur qui deviendra le plus populaire de l'histoire de la ligue : Michael Jordan.

"Sans David Stern, la NBA ne serait pas ce qu'elle aujourd'hui. Il a mené la ligue à travers des temps turbulents et l'a fait croître en un phénomène international, créant des opportunités que peu auraient pu imaginer auparavant", rappelle ainsi l'ancienne star des Chicago Bulls, désormais propriétaire des Charlotte Hornets, dans un communiqué. Et d'ajouter :

"Sa vision et son leadership m'ont ouvert les portes du succès (…) Je ne serais pas là si ce n'était pas pour lui."

Pluie d'hommages sur les réseaux sociaux

À l'annonce du décès de David Stern ce mercredi 1er janvier 2020, des suites d'une hémorragie cérébrale, les plus grands noms de la NBA ont donc tenu à rendre hommage à l'homme de 77 ans. En plus du mythique Michael "Air" Jordan, Bill Russell, qui n'est autre que le basketteur le plus titré de l'histoire de la ligue et l'éternel rival de Wilt Chamberlain, a ainsi fait savoir à son tour sur Twitter que "David était un grand innovateur et a fait du jeu que nous adorons ce qu'il est aujourd'hui".

Même son de cloches, toujours sur le réseau social à l'oiseau bleu, du côté de deux autres légendes, dénommées cette fois Magic Johnson et Shaquille O'Neal. "Un grand homme, époux, père, mari, businessman et visionnaire. Je l'aimais et le respectais", a déclaré le premier, alors que le second a partagé toute une série de photos en compagnie du regretté commissaire, selon lui "le meilleur qui ait jamais existé".

Bien sûr, la nouvelle génération aussi n'a pas manqué de saluer David Stern sur les réseaux sociaux. Ainsi James Harden, la star des Rockets de Houston, a-t-il également noté que "la ligue ne serait pas ce qu'elle est aujourd'hui sans (lui)". Et, accompagnant son message sur Twitter d'un cliché de lui à ses côtés, de s'adresser directement à l'ancien commissaire regretté :

"Tu manqueras à toute la famille NBA et les fans autour du monde."

La reconnaissance de toutes parts

Même certains joueurs de l'Hexagone, qui ont eu ou ont le privilège d'évoluer en NBA, ont rendu hommage à l'ancien patron. C'est le cas notamment de Nicolas Batum, qui nous fait rêver en Équipe de France quand il ne joue pas sur le parquet outre-Atlantique des Charlotte Hornets :

"Merci à vous David Stern, le plus grand commissaire de tous les sports professionnels confondus. Merci pour ce que vous avez fait pour le jeu dans son ensemble. Reposez en paix."

Sans oublier bien sûr la plus grande légende du basket français qu'est Tony Parker, lequel s'est pour sa part contenté d'affirmer, sobrement, que David Stern sera "immensément regretté".

Tous s'accordent ainsi à dire que celui qui avait eu l'honneur d'être intronisé au fameux Hall of Fame du basket, lorsqu'il a pris sa retraite en 2014, a été un pilier du milieu des parquets nord-américains. "David a repris les rennes de la NBA en 1984 quand elle était à la croisée des chemins", a d'ailleurs dans un communiqué souligné Adam Silver, celui qui lui a succédé, avant d'estimer lui aussi : "Le long de ses 30 années passées en tant que commissaire, il a porté la NBA dans l'ère moderne." Un grand nom, donc, qui n'est pas prêt d'être oublié.

Sources : NBA, Le Monde, L'Équipe

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédacteur