SFR Actus
Sport

Les Lakers sont sacrés champions NBA

Les Los Angeles Lakers célèbrent leur victoire en NBA Finals face au Miami Heat, le 11 octobre 2020. © Kim Klement-USA TODAY Sports/Sipa USA By Icon Sport

Ça y est, c’est fait : LeBron James et ses coéquipiers ont décroché le 17ème titre de l’histoire de la franchise pourpre et or en l’emportant une dernière fois contre le Heat de Miami, à l’issue de six matches au total, ce dimanche 11 octobre 2020.

Certes, il n’y avait pas beaucoup de suspense. D’un côté nous avions la tête de série de la Conférence Ouest, menée par un King semble-t-il plus en forme que jamais, et de l’autre un véritable outsider, classé cinquième à l’Est. Si le Miami Heat a su se hisser en inattendu champion de sa conférence, devant les leaders que sont les Milwaukee Bucks et même devant les tenants du titre, les Toronto Raptors, il n’a toutefois pas su trouver la solution face aux Lakers en NBA Finals.

Alors oui, il y a tout de même eu ces deux matches remportés par les hommes d’Erik Spoelstra, les troisième (113-104) et cinquième (111-108), largement grâce au talent et à l’acharnement de Jimmy Butler. Mais dans l’ensemble, c’est une véritable leçon qu’a donnée la franchise de Los Angeles aux Floridiens, du Match 1 (116-98) jusqu’au Match 6 (106-93), celui de la victoire, disputé ce dimanche 11 octobre 2020 et retransmis en direct sur beIN SPORTS, la chaîne disponible depuis la box SFR. Une victoire hautement symbolique pour les joueurs de Los Angeles, pour plusieurs raisons…

Le record égalé des Boston Celtics

D’abord, parce que ce trophée NBA 2020 est le 17ème que les Lakers ramènent chez eux. Eh oui, cela n’aura certainement pas échappé aux fans de la célèbre ligue nord-américaine : les Californiens ont enfin rattrapé les Boston Celtics ! Cela faisait plus d’une décennie que ces derniers régnaient en maîtres avec le plus grand nombre de Finals gagnés, depuis leur 17ème sacre donc en 2008. Et ce record égalé est d’autant plus jouissif, pour les joueurs en pourpre et or, que la franchise au trèfle n’est autre que son éternelle némésis – la rivalité entre les deux étant même la plus grande de l’histoire de la NBA.

L’ombre de Kobe Bryant

Ensuite, la victoire a été d’autant plus savoureuse pour les Los Angeles Lakers ce dimanche soir qu’elle s’était longuement fait attendre. Ce 17ème titre est en effet leur premier depuis 2010, bien avant l’ère LeBron James, où la franchise californienne était encore menée par un tout autre phénomène des parquets : Kobe Bryant. Difficile, aussi, de ne pas penser à lui près de neuf mois après l’accident tragique d’hélicoptère qui l’a emporté bien trop tôt le 26 janvier dernier. D’autant qu’il semblerait que les hommes de Frank Vogel aient été plus déterminés que jamais pour reconquérir ce titre NBA, en sa mémoire. LeBron James le premier, lui qui avait "promis de perpétuer (son) héritage" dans un hommage publié sur les réseaux sociaux après sa mort. Chose promise, chose due. Voilà qui aurait de quoi rendre Black Mamba fier.

LeBron James, le Roi à nouveau couronné

Et celui que l’on surnomme le King, définitivement pour de bonnes raisons, a au passage nourri sa propre légende avec cette victoire dimanche soir. Élu en toute logique MVP de ces NBA Finals 2020, le joueur de 35 ans a profité de la dernière rencontre face au Miami Heat pour réaliser (encore) un triple-double, à 28 points, 14 rebonds et 10 passes décisives. C’est le 11ème qu’il inscrit à ce stade ultime de la compétition, continuant ainsi de parfaire le record qu’il détient depuis 2017, à dorénavant trois points devant un certain Magic Johnson… Puis surtout, avec ce nouveau titre NBA, le quatrième de sa carrière, LeBron James devient ni plus ni moins que le premier joueur de l’histoire des parquets outre-Atlantique à avoir remporté le trophée avec trois équipes différentes : le Miami Heat justement, en 2012 et 2013, puis Cleveland en 2016 et maintenant les Lakers, donc, en cette année 2020. Voilà qui aura de quoi alimenter encore l’éternel débat du fameux GOAT

Sources : L’Équipe, NBA

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédacteur