Gaël Monfils en 16èmes de finale du Rolex Paris Masters à l'AccorHotels Arena, le 30 octobre 2019.
Sport

Masters Paris-Bercy : Gaël Monfils peut commencer à rêver de Londres

Gaël Monfils en 16èmes de finale du Rolex Paris Masters à l'AccorHotels Arena, le 30 octobre 2019. © CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

L’ultime compétition du Masters 1000 bat son plein dans l’antre de l’AccorHotels Arena. Une dernière étape importante qui représente l’ultime chance pour les pros de la raquette d’obtenir un billet pour le prestigieux Masters de Londres, le dernier tournoi de la saison qui voit les huit meilleurs joueurs du circuit ATP s’affronter. À l’heure où l’on écrit ces lignes, ils sont sept à être d’ores et déjà qualifiés, et il reste donc une petite huitième place à décrocher dans la Race. Laquelle pourrait bien revenir au Français…

Mercredi 30 octobre au matin, avant de disputer leurs seizièmes de finale à Paris-Bercy, huit joueurs étaient encore en lice pour les deux places restantes au Masters de Londres, qui se déroulera du 10 au 17 novembre. Or le deuxième tour de ce qui constitue la dernière étape avant la prestigieuse compétition ATP Finals, qui viendra clore la saison, était l’occasion de faire un peu le ménage. Exit Roberto Bautista Agut, David Goffin et Fabio Fognini, tous trois battus en cette cinquième journée à l’AccorHotels Arena.

De son côté, Alexander Zverev, le tenant du titre londonien, a assuré sa place pour cette édition 2019 sans même avoir eu à bouger le petit doigt. C’est qu’il était déjà bien positionné et a donc simplement bénéficié de quelques défaites de ses adversaires en ces seizièmes de finale à Paris-Bercy pour ainsi devenir le septième joueur qualifié au tournoi des Maîtres.

Résultat : en fin de journée, ils n’étaient plus que quatre à encore pouvoir espérer décrocher la toute dernière place du Masters de Londres, aux côtés de Zverev donc mais aussi Stefanos Tsitsipas, Dominic Thiem, Daniil Medvedev, et bien sûr le trio inextirpable de la tête du classement ATP, Roger Federer, Rafael Nadal et Novak Djokovic.

Monfils doit viser (au moins) les demi-finales

Le mieux positionné pour obtenir ce dernier ticket, pour l’instant, c’est Matteo Berrettini. Or, s’il devance effectivement ses adversaires restants avec quelque 2 670 points enregistrés dans la Race, sa défaite ce mercredi soir dans la capitale de l’Hexagone pourrait bien lui porter préjudice. L’Italien n’a plus qu’à croiser les doigts que ses rivaux n’avancent pas trop loin dans le tournoi de Paris-Bercy pour ne pas le dépasser au score. À commencer par un certain Gaël Monfils…

Le Français est en effet celui qui le suit de plus près avec 2 440 points au classement. Il peut donc remercier son compatriote Jo-Wilfried Tsonga d’avoir éliminé Berrettini ce mercredi, lui offrant ainsi une belle opportunité de défendre le drapeau tricolore à Londres le mois prochain. Maintenant, le plus dur reste à faire. Car s’être qualifié en huitièmes après avoir battu son autre compère, Benoît Paire, hier, ne suffit pas. Il faudra qu’il atteigne au moins les demi-finales pour espérer un billet pour le tournoi des Maîtres. Et qu’il croise à son tour les doigts pour que deux autres joueurs ne réussissent pas un exploit…

Wawrinka, attendu sur le choc du jour

D’abord, Stan Wawrinka. Le Suisse est en effet le troisième homme à pouvoir encore prétendre à une place au Masters de Londres. Mais avec tout juste 2 000 points, la seule et unique condition pour ce faire, c’est qu’il aille en finale de ce Paris-Bercy. Rien que ça. Chose qui s’avère quelque peu compliqué, sachant que dès ce jeudi soir, en huitièmes, "Stan the Man" croisera la route de… Rafael Nadal.

Ensuite, le quatrième joueur à être encore en lice, Alex De Minaur, n’a que 1 775 points cumulés à ce jour mais peut effectivement encore aspirer à cette précieuse huitième place dans les fameux ATP Finals. Cela paraît toutefois peu probable, à moins d’un miracle, puisqu’il lui faudrait remporter le tournoi à l’AccorHotels Arena. Et l’Australien s’apprête quant à lui à rencontrer l’un des grands espoirs de la next-gen, le dénommé Tsitsipas.

Donc autant dire que les chances sont plutôt du côté de notre espoir français. Ce jeudi soir, il doit affronter un certain Radu Albot en huitièmes de finale. Ça devrait passer… En revanche les choses pourraient se compliquer un peu par la suite, au vu d’une potentielle rencontre avec Zverev en quarts. Mais, à moins d’un exploit de la part de Wawrinka ou De Minaur donc, passer cette étape devrait lui suffire pour avoir l’opportunité, qui serait la deuxième de sa carrière, de jouer dans la cour des grands. Allez, il n’y a plus qu’à. Et surtout, ne pas céder face à la pression, n’est-ce pas ?

Sources : Rolex Paris Masters, Eurosport

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Par Jessica Rat Rédacteur