Conor McGregor contre Khabib Nurmagomedov, le 6 octobre 2018 à Las Vegas, aux États-Unis
Sport

MMA : une île privatisée pour l'organisation des combats ?

Conor McGregor contre Khabib Nurmagomedov, le 6 octobre 2018 à Las Vegas, aux États-Unis © HARRY HOW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP

Alors que toutes les compétitions sportives sont à l'arrêt pour cause de coronavirus, des solutions pour la reprise sont envisagées dans tous les secteurs. Et côté de l'UFC, qui gère les combats de MMA, une idée insolite et assez incroyable a été avancée : privatiser une île pour pouvoir y organiser des combats !

Le MMA (pour Arts Martiaux Mixtes) est réputé pour être l'un des sports de combat les plus spectaculaires. Et ceci sans aucun doute grâce à l'imagination débordante du patron de l'UFC (Ultimate Fighting Championship), Dana White, qui travaillerait actuellement sur ni plus ni moins que... la privatisation d'une île.

Une idée encore plus folle que celle d'un jour inventer l'école de ce sacré Charlemagne, ou même que celle étudiée par la Premier League pour terminer le championnat anglais. Dans ce dernier cas, il était question d'envoyer les équipes dans des camps de base, pour disputer les dernières rencontres à huis clos sur terrain neutre. Là, pour le MMA, c'est un peu la même idée, mais en allant encore plus loin, et avec un concept qui ne serait finalement pas si éloigné que cela d'une... télé-réalité. Qui veut voir Conor McGregor et Khabib Nurmagomedov se battre dans une ambiance proche de Love Island ou L'Île de la Tentation ?

La possibilité d'une île

Le scénario semble fou, et pourtant, Dana White a bien posté sur son compte Twitter une annonce certifiant qu'il n'était "qu'à un ou deux jours de privatiser une île", et que des combats professionnels allaient pouvoir s'y dérouler, permettant aussi de reprendre les diffusions à la télévision. Après que les participants se soient soumis à des tests de dépistage au coronavirus, évidemment. Et pour commencer, il affirme que le match entre Tony Ferguson et Justin Gaethje, prévu pour le 18 avril, aurait bien lieu à 100% "quelque part sur Terre" et serait diffusé en direct sur ESPN et sans doute plus tard en France sur RMC Sport 4.

Pur génie ou pure folie ? Le tweet de Dana White date du 6 avril, et deux jours après, l'UFC annonce que le match aura bel et bien lieu à la date prévue. La privatisation de l'île mystérieuse semble donc avoir été effectuée !

Mais quelques jours plus tard, ultime rebondissement : l'UFC annonce que le diffuseur, ESPN, a demandé à ce que le combat soit reporté. Sans doute pour des raisons inhérentes à la production d'un tel show, nécessitant forcément des équipes de plusieurs personnes dans des studios où respecter les consignes sanitaires (notamment de distance) paraît compliqué, voire impossible.

Welcome to Fight Island

Mais Dana White ne se décourage pas, et assure que "Fight Island", comme il appelle son île de combat, va bien finir par exister, "et ce d'ici un mois", comme il l'a expliqué à ESPN. En tout cas, si les événements sportifs ne peuvent pas reprendre en public prochainement, le MMA semble lui avoir d'ores et déjà trouver une solution. Et créer une nouvelle légende : celle d'une île secrète, quelque part sur Terre, où les meilleurs combattants du monde entier viennent s'affronter...

On ne dirait pas le scénario d'un film avec Jean-Claude Van Damme ?

En attendant de voir la reprise de la MMA sur une île ou ailleurs, retrouvez des documentaires et rediffusions de combat sur RMC Sport 4, disponible depuis votre box SFR.

Sources : RTL, MMA Junkie

Sébastien Delecroix
Sébastien Delecroix Rédacteur