Clarisse Agbegnenou face à la Britannique Alice Schlesinger lors des Jeux européens organisés à Minsk, le 23 juin 2019.
Sport

Mondiaux de Judo : et de 5 médailles pour la France !

Clarisse Agbegnenou face à la Britannique Alice Schlesinger lors des Jeux européens organisés à Minsk, le 23 juin 2019. © SERGEI GAPON / AFP

C’est Clarisse Agbegnenou, désormais quadruple championne du monde, qui a montré l’exemple ce mercredi 28 août 2019. L'ont suivie sur le podium quatre de ses compatriotes, dont deux qui sont également montés sur la première marche. Et la compétition n’est pas encore terminée...

La France voit la vie en or. Et c’est grâce à trois de ses judokas… au féminin. La première a 26 ans, est vice-championne olympique 2016, invaincue depuis pas moins de 20 mois. Elle s’appelle Clarisse Agbegnenou et a remporté sa quatrième médaille d’or mondiale, ce mercredi 28 août 2019, en vainquant la Japonaise Miku Tashiro dans la catégorie des moins de 63 kg.

La deuxième a suivi l’exemple de celle qu’elle appelle sa "grande sœur", montant elle aussi tout en haut du podium ce jeudi après avoir terrassé la Brésilienne Bárbara Timo dans la catégorie des moins de 70 kg. Elle, c’est Marie-Ève Gahié. Elle n’a encore que 22 ans et c’est son tout premier sacre mondial.

"Clarisse m'a passé le relais. C'est un modèle pour moi, même si on est très différentes, dans sa détermination, dans la manière dont elle combat", a ainsi confié la jeune femme au micro de la chaîne L'Équipe. Et de se projeter déjà vers l’avenir : "C'est un pas sur la route vers Tokyo-2020, il fallait marquer les esprits, j'espère revenir dans un an et faire pareil."

3 or + 2 bronze + ... ?

Quant à la troisième, Madeleine Malonga, elle vient de décrocher à son tour l’or ce vendredi 30 août 2019. Après avoir battu la Brésilienne Mayra Aguilar, qui n’est autre que la numéro 1 mondiale de sa catégorie des moins de 78 kg, la Française est venue à bout de la tenante du titre, la Japonaise Shori Hamada. À 25 ans, elle remporte ainsi sa toute première médaille mondiale, après avoir été couronnée championne d’Europe l’an passé.

Et ce n’est pas tout ! Ce jeudi a réservé d’autres belles surprises… Deux autres Français ont également brillé en cette cinquième journée de compétition. Margaux Pinot, elle aussi dans la catégorie des moins de 70 kg, et Axel Clerget, quant à lui dans celle des moins de 90 kg, se sont tous les deux offert du bronze. De quoi faire soudainement grimper le compteur de médailles pour l’Hexagone, qui en compte donc cinq au total. Pour l’instant ?

C’est que la compétition n’est pas terminée. Si ces messieurs ne peuvent plus espérer de médaille, Alexandre Iddir et Cyrille Maret s’étant inclinés en huitièmes de finale dans la catégorie des moins de 100 kg ce vendredi, il reste encore une chance du côté féminin. Anne-Fatoumata M’Bairo est en effet toujours en lice, et doit faire ses preuves sur le tatami ce samedi. Sans compter que la dernière journée du Championnat, dimanche 1er septembre, est consacrée aux équipes mixtes. Soit la possibilité pour la France de décrocher deux petites médailles supplémentaires.

Source : AFP, Fédération Française de Judo

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Par Jessica Rat Rédacteur