Kawhi Leonard des Clippers, face à Mason Plumlee des Denver Nuggets, en match de présaison à Los Angeles, le 19 octobre 2019.
Sport

NBA : c’est reparti pour un tour !

Kawhi Leonard des Clippers, face à Mason Plumlee des Denver Nuggets, en match de présaison à Los Angeles, le 19 octobre 2019. © Harry How / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Quatre longs mois sont passés sans que les fans de la plus prestigieuse ligue de basketball aient eu quelque chose de bien croustillant à se mettre sous la dent. Après une Coupe du Monde décevante, sans la présence de ses joueurs All-Stars et une présaison qui nous aura malgré tout fait patienter un peu depuis le début du mois, nous y voilà : la 71ème saison de NBA démarre enfin en ce mardi 22 octobre 2019. Petit récapitulatif de ce qui nous attend.

C’est l’heure de ressortir le Jersey de votre franchise préférée : ce soir, ou plutôt cette nuit pour nous autres spectateurs de l’Hexagone, la NBA reprend (enfin) son cours ! Bon, il va falloir faire preuve d’encore un peu de patience avant que l’horloge ne sonne les 2 heures du matin, heure française à laquelle démarrera le tout premier match de la saison, à suivre en direct sur beIN Sports. Il se déroulera dans l’antre des Raptors, à Toronto. Et pour cause : ce sont eux, les tenants du titre tant convoité, depuis qu’ils ont battu les sextuples champions du Golden State le 13 juin dernier.

La franchise canadienne – la seule en NBA évoluant en dehors des États-Unis – lancera ainsi la saison 2019/2020, l’occasion pour ses joueurs de parader leur fameuse bague de champions (leur première) alors qu’ils rencontreront les Pelicans de la Nouvelle-Orléans. Ensuite, un deuxième match ô combien important suivra à 4h30 dans le cadran hexagonal. Réglez vos réveils pour vous assurer de ne pas le rater, car il sera aussi retransmis en direct sur beIN Sports : il s’agit ni plus ni moins du premier derby de Los Angeles. Eh oui, les Lakers affronteront d’entrée de jeu les Clippers. Tout un programme en cette première journée (enfin, nuit) !

Parlons peu, parlons bien : parlons favoris

Fini, donc, le règne des Golden State Warriors. Déchue par les Toronto Raptors, puis dépourvue de son plus grand joueur, Kevin Durant, parti jouer pour les Nets de Brooklyn (et de toute façon blessé au tendon d’Achille), la franchise aux six titres de NBA ne fait même plus partie des favorites en cette nouvelle saison régulière. Cette année, les regards se tournent justement vers Los Angeles… Pour se poser sur les Lakers, forts d’un duo de choc formé par le vétéran LeBron James et le nouveau venu Anthony Davis ? Non, plutôt sur leurs adversaires des Clippers, menés par un autre duo prometteur : Paul George, ex-Oklahoma City Thunders, et… Kawhi Leonard, lui qui a porté les Raptors à la victoire il y a quatre mois, et d’ailleurs fait MVP des derniers Finals.

C’est cette franchise-là de la Cité des anges qui part ainsi favorite dans un sondage traditionnel réalisé au sein de la NBA avant le lancement de la saison régulière. Les dirigeants des 30 équipes qui constituent la célèbre ligue ont en effet voté à 46% en faveur des Clippers d'après beIN Sports. Alors que 36% des voix se sont en outre prononcées pour les Milwaukee Bucks, toujours emmenés par celui qui a pour sa part été élu MVP de toute la saison précédente, Giánnis Antetokoúnmpo, seulement 11% d’entre elles ont cru à une victoire des Lakers.

Il faut dire que les espoirs avaient été placés trop haut l’an dernier, avec l’arrivée de LeBron James vue comme celle du messie. Si le dénommé King n’a pas réussi, à lui seul, à emmener la mythique franchise de Los Angeles en playoffs, peut-être y arrivera-t-il cette année, soutenu maintenant par l’ancienne star de la Nouvelle-Orléans ? Reste qu’on aurait bien aimé voir un troisième partenaire de choc à leurs côtés, pour former un "Big Three" redoutable. Ah, si seulement Kawhi Leonard n’avait pas signé chez l’adversaire…

Un jeune joueur à suivre, et nos petits Frenchies

Si la présaison nous aura appris quelque chose, c’est qu’il faut attendre du lourd du côté de la jeune génération. Et plus précisément d’un jeune homme de 19 ans, fraîchement recruté par les New Orleans Pelicans : Zion Williamson. L’ailier, qui a fait ses preuves sur le parquet de l’université de Duke avant de fouler aujourd’hui celui de la NBA, a laissé bouche bée tous les observateurs avec ses réalisations (quasi) impeccables en cette présaison. Seul hic : une blessure au genou qui devrait le tenir à l’écart de la compétition pendant quelques semaines. Mais ESPN d’avancer que les Pelicans feraient preuve de beaucoup de précaution, justement pour préserver leur précieux atout et ainsi assurer le show le temps venu. À suivre, donc.

Côtés Français, le coq devrait encore chanter en cette nouvelle saison régulière outre-Atlantique. C’est qu’ils sont une petite dizaine à évoluer cette année dans la plus prestigieuse ligue de basketball. À commencer par nos héros tricolores qui ont fait passer un sale quart d’heure aux Américains sur le parquet chinois pendant le dernier Mondial… On retrouvera ainsi Rudy Gobert à son poste de pivot chez les Utah Jazz, Evan Fournier toujours auprès des Magic d’Orlando, et Nicolas Batum, le capitaine des Bleus, lui aussi fidèle à sa franchise des Charlotte Hornets. Mais aussi Frank Ntilikina dans la rotation des New York Knicks ou encore Vincent Poirier, qui signe son premier contrat en NBA auprès des Boston Celtics après avoir évolué en Euroligue. Toujours pas de contrat pour Joakim Noah en revanche, qui cherche toujours une franchise depuis son départ des Grizzlies de Memphis…

Sources : beIN Sports, Eurosports, Yahoo Sport, ESPN

Par la rédaction SFR Actus
Par la rédaction SFR Actus