SFR Actus
Sport

NBA : le week-end monstre des Lakers (et de LeBron James)

Le duel entre Giánnis Antetokoúnmpo des Milwaukee Bucks et LeBron James des Lakers, au Staples Center de Los Angeles, vendredi 6 mars 2020. © HARRY HOW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

À quelques semaines des playoffs, la franchise californienne a fait savoir qu’elle était définitivement dans le game ce week-end, en l’emportant coup sur coup sur ses deux grands rivaux cette saison : les Milwaukee Bucks et les Los Angeles Clippers. Deux victoires hautement symboliques, signées en grande partie grâce à son fameux King

S’il y avait bien une "place to be" ce week-end pour tous les amateurs de basket, c’était sans conteste au célèbre Staples Center de Los Angeles. L’arène accueillait en effet deux grosses affiches de NBA, dans les nuits du vendredi 6 au samedi 7, puis du dimanche 8 au lundi 9 mars 2020 pour nous autres téléspectateurs français.

Deux duels au sommet, entre les leaders de chaque conférence, les Lakers (Ouest) et les Milwaukee Bucks (Est), puis entre les deux premiers du classement à l’Ouest, les Lakers, encore, et leurs rivaux californiens que sont les Clippers. Deux gros rendez-vous pour la franchise pourpre et or, qui a envoyé un message fort à quelques semaines des playoffs en remportant ces deux chocs.

Face aux Milwaukee Bucks, les Lakers confirment leur retour en playoffs

Après leur défaite lors de leur précédente rencontre avec les hommes de Mike Budenholzer, qui s’était soldée sur un score de 111-104 à Milwaukee le 19 décembre dernier, les Lakers étaient attendus au tournant pour ce match annoncé comme un duel au sommet entre les grands leaders de la NBA en cette saison 2019-20. Et alors que les premiers de la Conférence Est s’étaient déjà (précocement) qualifiés pour les playoffs douze jours auparavant, les joueurs de Frank Vogel ont non seulement réussi à prendre leur revanche, remportée 113-103, mais aussi à confirmer à leur tour leur place dans les prochaines séries éliminatoires, qui débuteront le 18 avril 2020. Ce que n’avait pas réussi à faire la franchise californienne depuis… 2013, année où elle avait perdu son premier tour face aux San Antonio Spurs menés alors par notre Tony Parker national.

La revanche face aux Clippers

Forts de leur victoire face aux Milwaukee Bucks, les Lakers se sont attaqués deux jours plus tard à leurs grands rivaux à domicile, ceux qui les suivent de quelques points seulement au classement de la Conférence Ouest : les Los Angeles Clippers. Ce n’était autre que le troisième derby de la saison en Californie, et alors que les deux précédents avaient été remportés par les hommes de Doc Rivers, c’est cette fois la franchise pourpre et or qui a vaincu, 112-103, au Staples Center ce dimanche soir. C’est ce qui s’appelle un week-end productif : les joueurs de Frank Vogel ont non seulement maîtrisé l’équipe de NBA la plus prolifique actuellement, mais ils ont ensuite su prendre le dessus sur la seule qui avait réussi à les battre à deux reprises cette saison. Et ce notamment grâce à un homme, d’après les mots de son entraîneur prononcés au micro d’ESPN :

"LeBron a été incroyable. C’était son meilleur week-end dans le maillot des Lakers. Il a vraiment dominé les deux matches et a aidé à les conclure."

LeBron James, MVP ?

Vendredi soir, face aux Milwaukee Bucks, LeBron James a déjà clairement été l’homme du match. En termes de points d'une part, puisqu’il en a inscrits pas moins de 37, rien que ça, ayant régalé le public du Staples Center avec des paniers impressionnants. Ce qui lui a permis d’ailleurs de passer la barre symbolique des 34 000 points marqués dans sa carrière, lui qui profite toujours d’une confortable troisième position sur le podium des plus gros marqueurs de l’histoire de la NBA – derrière Kareem Abdul-Jabbar (38 387 points) et Karl Malone (36 928 points), juste devant Kobe Bryant qui s’était arrêté à 33 643 points. Mais pas que. Le King s’est aussi montré implacable en défense, où il a notamment remporté son duel individuel face à Giánnis Antetokoúnmpo, qui n’est autre que le MVP en titre.

Et alors qu’il a affirmé à l’issue de ce match, auprès d’ESPN, que mener la franchise californienne en playoffs était "l’un de (ses) objectifs quand (il est) venu ici" en 2018, lui qui avait malheureusement souffert d’une blessure qui l’avait tenu à l’écart des parquets une bonne partie de la saison passée, LeBron James s’est encore montré trop fort pour ses adversaires des Clippers – et notamment Kawhi Leonard – dimanche soir, où il a inscrit 28 points, effectué 9 passes et chipé 7 rebonds. Si bien que son partenaire des Lakers Kyle Kuzma s’est senti dans son droit de le couronner (presque littéralement) à sa sortie de terrain. Et de déclarer par la suite à ESPN : "MVP, c’est juste le MVP. Tout le monde le voit."

Si le Greek Freak reste encore favori pour le titre de MVP de la saison, LeBron James, qui l’avait d’ailleurs battu de deux petits points au All-Star Game 2020, est définitivement devenu un sérieux concurrent. Et tout d’un coup, on ne peut s’empêcher de rêver à un nouveau duel au sommet en Finales…

Sources : NBA, ESPN, ESPN 5

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédacteur