SFR Actus
Giánnis Antetokoúnmpo des Milwaukee Bucks et Miles Bridges des Charlotte Hornets, lors d'un match au Spectrum Center de Charlotte, le 26 novembre 2018.
Sport

NBA Paris Game : présentation des Milwaukee Bucks et des Charlotte Hornets

Giánnis Antetokoúnmpo des Milwaukee Bucks et Miles Bridges des Charlotte Hornets, lors d'un match au Spectrum Center de Charlotte, le 26 novembre 2018. © STREETER LECKA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

À seulement quelques heures maintenant du match événement de NBA, le tout premier en saison régulière joué en France, il est temps de faire le point sur ceux qui vont faire vibrer l'AccorHotels Arena de Paris ce vendredi 24 janvier 2020.

C'est une belle affiche qui orne l'AccorHotels Arena de Paris en ce vendredi 24 janvier 2020. Un match de NBA, et pas n'importe lequel puisqu'il s'agit ni plus ni moins que du premier dit "officiel", soit qui compte pour la saison régulière de la célèbre ligue, à être disputé dans l'Hexagone. Au programme : les Milwaukee Bucks, menés par le MVP en titre Giánnis Antetokoúnmpo, encore en pleine forme cette saison, face aux Charlotte Hornets, qui comptent le seul Frenchie de la rencontre dans leur effectif, Nicolas Batum.

Autant dire que le public français ne va plus savoir où donner de la tête, le cœur balançant entre ces deux franchises de la Conférence Est qui devraient, quoiqu'il arrive, offrir un véritable show à l'Américaine !

Les Bucks, leaders de la Conférence Est

Les nouveaux rois de la côte est, ce sont eux. Si cela fait pas moins de 46 ans que les Milwaukee Bucks n'ont pas eu accès aux NBA Finals, ils les ont touchés du doigt l'an dernier et sont en bonne route pour retenter leur chance cette année. Passés de la septième place en 2017-2018 à la tête du classement de la Conférence Est en 2018-19, les joueurs de Mike Budenholzer ont su conserver leur pôle position en cette nouvelle saison, avec à l'heure actuelle huit victoires de plus sur ceux qui les suivent, les Miami Heats. Aussi, après avoir vu leurs rêves de Finals s'écrouler l'an passé en finale de Conférence face aux Toronto Raptors — qui ont ensuite eu raison des Golden State Warriors, remportant ainsi le titre — les Milwaukee Bucks semblent en bonne position pour viser enfin la consécration.

D'autant qu'ils peuvent encore compter sur Giánnis Antetokoúnmpo, le "Greek Freak" de 25 ans venu d'Athènes. Fidèle aux Bucks depuis qu'il a été drafté outre-Atlantique en 2013, le phénomène de 2m11, qui se sert de son envergure autant pour claquer de monstrueux dunks que pour réaliser de (très) grandes foulées d'un bout à l'autre du terrain de basket, s'est rendu indispensable au fur et à mesure des années. C'est simple, il est partout. Au marquage, au rebond, à la passe. Ce qui lui a valu le titre de MVP de la saison dernière, un titre qu'il est fort susceptible de conserver cette année. Rien qu'avec lui, c'est sûr, le public de l'AccorHotels Arena va en prendre plein les yeux !

Les Hornets, de retour à Paris

Face à une équipe si complète (car on se concentre sur celui qui vient d'être nommé capitaine du prochain All-Star Game, face au King de la côte ouest LeBron James, mais c'est oublier le talent d'autres joueurs des Bucks comme Khris Middleton, George Hill, les frères Lopez…), qui affiche par ailleurs sept victoires consécutives, les dés semblent déjà jetés pour ce match. Mais les Charlotte Hornets, qui ne sont pas allés en playoffs depuis 2016 et peinent encore cette saison (ils sont actuellement douzièmes au classement de la Conférence Est), ont fait le voyage le cœur vaillant. D'autant que cette rencontre à Paris est symbolique pour la franchise détenue par Michael Jordan… Celui qui est toujours considéré comme le meilleur basketteur de tous les temps avait bien sûr tout intérêt à être de la partie (sa Jordan Brand étant bien implantée dans l'Hexagone, notamment sur le maillot des joueurs du PSG), mais c'est aussi une relation spéciale qui l'unit, lui et son équipe, à notre cher pays.

Alors que l'ancienne star des Chicago Bulls était venue faire le show dans un match d'exhibition en 1997, ses Charlotte Hornets ont joué trois ans avant cela la toute première rencontre 100% américaine (mais en présaison) disputée en France. C'est donc la boucle qui se boucle, 26 ans plus tard, avec cette fois le tout premier match de saison régulière organisé dans l'Hexagone. Cerise sur le gâteau : ce sont les Hornets qui comptent parmi leurs joueurs le seul Français qui foulera le parquet de l'AccorHotels Arena ce vendredi soir. Un que l'on connaît bien qui plus est, en tant que l'une des grandes vedettes de notre Équipe de France : Nicolas Batum.

Ah, si seulement Tony Parker avait attendu une toute petite année avant de prendre sa retraite ! Mais même s'il manquera à l'affiche (et d'autant plus au jeu des Hornets), on peut toujours se consoler en sachant qu'il fera certainement partie du public. Et qui sait, peut-être que tout ce contexte, d'autant plus exceptionnel donc pour les Frelons, leur fera pousser des ailes…

Ne manquez pas le match événement des Milwaukee Bucks face aux Charlotte Hornets à Paris, diffusé en direct ce vendredi 24 janviers 2020 sur beIN SPORTS, disponible via la box SFR !

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédacteur