Le coup de coude de Sébastien Vahaamahina sur Aaron Wainwright lors du match France - Pays de Galles, le 20 octobre 2019.
Sport

Rugby : un coup de coude, un carton rouge et une polémique

Le coup de coude de Sébastien Vahaamahina sur Aaron Wainwright lors du match France - Pays de Galles, le 20 octobre 2019. © CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Après la défaite de la France, battue d’un tout petit point par le Pays de Galles en quart de finale du Mondial, l’arbitre de la rencontre a rejoué la scène qui a sans doute coûté la victoire aux Bleus.

On a failli y croire. Alors que ce quart de finale face aux Gallois se voulait compliqué, le XV de France a surpris sur le gazon du stade d’Oita, au Japon, ce dimanche 20 octobre 2019. Très bien partis dès la première période, les joueurs de Jacques Brunel menaient 19 à 10 à la 49ème minute de jeu. Mais c’est là que tout a basculé. Il aura suffi d’un vilain geste pour faire retomber tout espoir d’accéder aux demi-finales de Coupe du Monde. Un coup de coude asséné en plein maul par le Français Sébastien Vahaamahina dans le cou de son adversaire Aaron Wainwright.

L’arbitre sud-africain Jaco Peyper siffle un carton rouge, inévitable. C’est l’expulsion immédiate pour le deuxième ligne tricolore. Le XV de France n’est plus qu’à quatorze pour finir la rencontre, qui s’annonce désormais plus compliquée que jamais. Ajouté à cela quelques décisions contestables dudit arbitre lors des dernières minutes de jeu (comme cet ultime essai gallois accordé à la 75ème malgré, comme le diront bon nombre de supporters tricolores, un en-avant), c’est finalement sur un pénible 20-19 pour les Dragons Rouges que le match se termine. Et comme si la défaite n’était pas déjà assez dure à avaler, il a fallu que ledit arbitre (encore lui) vienne remuer le couteau dans la plaie en troisième mi-temps.

Le geste de la stupidité, la photo de l’indignation

C’est en effet un drôle de cliché du Sud-Africain qui s’est mis à circuler sur les réseaux sociaux après la rencontre. Ce dernier a été immortalisé tout sourire, entouré de quelques supporters gallois bienheureux, pintes de bières à la main, en train de refaire le geste pour lequel il a expulsé Sébastien Vahaamahina du terrain à peine quelques heures plus tôt.

S’il n’y a pas de doute sur le fait que ce vilain coup de coude méritait bel et bien un carton rouge de sa part, de le voir ainsi l’imiter avec joie est en revanche bien discutable. La photo, partagée par un journaliste sportif du Figaro sur Twitter, a été prise par un certain Fabien Heuzé, un Français installé depuis huit ans au Japon et d’ailleurs joueur amateur de rugby au sein des All France de Tokyo d’après Le Parisien, qui l’a rencontré. Il témoigne au quotidien :

"Il y avait une vingtaine de supporters gallois. Peyper a commencé à se faire payer des coups à boire. Il était tout sourire. Ce qui m’a gêné c’est qu’il y avait un côté mission accomplie dans son attitude. Il a dû se dire : ‘Comme il n’y a pas de Français dans les rues, je suis tranquille’."

Une enquête en cours au sein de la World Rugby

Sur Twitter, c’est l’indignation. Les internautes, toutes nationalités confondues, sont nombreux à condamner l’attitude de Jaco Peyper. Et les Français n’hésitent pas à questionner l’intégrité de l’arbitre, revenant notamment sur ces fameuses décisions contestables en fin de match… Le rapprochement est même vite fait avec Craig Joubert, cet autre arbitre sud-africain que les supporters tricolores estiment responsable de la défaite face aux All Blacks en finale du Mondial de 2011.
Réagissant à la photo controversée sur Twitter, Serge Simon, ancien joueur du XV de France et vice-président de la Fédération française de rugby, a estimé que, "si elle est vraie", elle "est choquante et des explications seront nécessaires". Au micro de BFMTV, l'ancien sélectionneur des Bleus et actuel président de la FFR, Bernard Laporte, s'est montré tout autant outré. "C'est inadmissible, un arbitre n'a pas à se comporter comme ça. Je crois que ça mérite une lourde sanction", a-t-il en effet considéré, avant de signaler : "Je serai avec World Rugby toute la semaine, on va analyser cela." Dans un communiqué relayé par l’AFP, ladite Fédération internationale de rugby a effectivement assuré qu’elle était "en train d’établir les faits". Affaire à suivre, donc.

Sources : Le Parisien, franceinfo, 20 minutes, BFMTV

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Par Jessica Rat Rédacteur