Votre panier est vide
Sport

Serena Williams : retour, en 5 chiffres, sur la carrière d’une légende

Serena Williams soulevant son dernier trophée en Grand Chelem, à ce jour, à l'Open d'Australie, à Melbourne, le 28 janvier 2017. © BPI / Icon Sport

Alors que l’on pourrait même employer le terme d’icône pour qualifier Serena Williams, dont l’aura aura largement dépassé les lignes des courts de tennis, il suffit en effet de quelques chiffres pour démontrer ce qui a fait de la joueuse américaine la reine incontestée des circuits pendant deux décennies. Et on dit bien "des circuits", au pluriel, son palmarès étant à différents niveaux plus impressionnant encore que celui des membres masculins du fameux Big Three

La nouvelle est tombée le mardi 9 août 2022. À 40 ans, et bientôt un de plus, Serena Williams a décidé de prendre sa retraite. C’est à travers une publication Instagram, relayant la couverture de la prochaine édition du magazine Vogue, qui lui est évidemment consacrée, qu’elle a annoncé mettre un terme à sa (grande) carrière. Enfin, ses mots ne sont pas si directs, mais le message est passé : "Il vient un temps dans la vie où l’on doit se décider à prendre une nouvelle direction. Ce moment est toujours difficile quand on aime quelque chose autant. Et mon dieu que j’aime le tennis. Mais aujourd’hui, le compte à rebours est lancé."

On comprenait ainsi que ce n’est pas pour tout de suite, mais tout de même pour bientôt, la célèbre joueuse américaine ayant le prochain US Open dans le viseur, pour finir à domicile. Mais elle qui n’avait déjà pas réussi son grand retour à Wimbledon, déchue dès le premier tour par la révélation française Harmony Tan, n'est pas non plus parvenue à terminer sur une victoire, s'inclinant dès le 3e tour de l'US Open contre l'Australienne Ajla Tomljanovic (7-5, 6-7 [4], 6-1), devant près de 30 000 personnes. Une énorme désillusion, qui ne saurait de toute façon entâcher une carrière légendaire, sur laquelle nous vous proposons de revenir en chiffres.

Quoiqu’il en soit, le nom de Serena Williams restera à jamais gravé dans l’histoire du tennis, comme l’une des plus grandes joueuses de tous les temps, une légende, une icône même, dont l’impressionnant palmarès sera bien difficile à égaler. La preuve en 5 chiffres.

1. Comme numéro 1 mondiale.

Serena Williams peut se targuer d’avoir enregistré plusieurs records dans sa carrière. Elle codétient notamment, avec une autre joueuse de légende du nom de Steffi Graf, celui du nombre de semaines consécutives passées en tête du classement WTA. Un nombre ahurissant de 186 semaines, soit plus de trois ans tout de même, de février 2013 à septembre 2016. Au total, elle aura passé 319 semaines en tant que numéro 1 mondiale dans toute sa carrière. Une statistique seulement surpassée par Martina Navratilova (332 semaines) et, encore une fois, Steffi Graf (377 semaines).

1 bis. Pour un exploit unique.

Serena Williams est par ailleurs la seule joueuse à avoir remporté, à la fois en simple et en double, non seulement les quatre tournois du Grand Chelem mais aussi les Jeux Olympiques. Si elle n’a jamais réussi le Golden Slam, Steffi Graf, toujours elle, demeurant la seule à avoir réalisé cet exploit dans toute l’histoire du tennis, ni le Grand Chelem calendaire d’ailleurs, son palmarès n’en reste pas moins impressionnant. D’autant que la joueuse américaine a tout de même fait par deux fois la prouesse de remporter en simple quatre tournois du Grand Chelem consécutivement, sur deux saisons, entre 2002 et 2003 d’abord, puis entre 2014 et 2015. Et c’est entre les deux, en 2012, qu’elle a décroché sa précieuse médaille d’or en solo aux JO de Londres.

23. Son nombre de titres en Grand Chelem.

Serena Williams aura remporté sept fois l’Australian Open, trois fois Roland-Garros, six fois Wimbledon et sept fois l’US Open. Elle détient ainsi le record du nombre de titres en Grand Chelem gagné dans l’ère Open, hommes et femmes confondus. C’est en effet un de plus que Rafael Nadal, et elle a ainsi fait mieux que la légendaire Steffi Graf, qui en détient 22 comme le Majorquin. La seule joueuse qui a fait mieux, dans toute l’histoire du tennis féminin, c’est l’Australienne Margaret Court, qui en a remporté 24 entre 1960 et 1973 (donc "seulement" 11 pendant l’ère Open). Serena Williams a bien failli égaler ce record absolu à quatre reprises, en 2018 et 2019. Si ses performances restent incroyables, ayant réussi à revenir au plus haut niveau quelques mois seulement après avoir donné naissance, à 36 ans, ces défaites consécutives en finale de Wimbledon et de l’US Open, deux années de suite, ont malheureusement sonné le glas de son règne sur le circuit féminin.

31. Le nombre de duels avec sa sœur Venus.

Williams vs Williams, tout simplement l’une des plus grandes rivalités de l’histoire du tennis féminin. C’est Serena, la cadette à 15 mois près, qui remporte le match, 19-12. Parmi ces victoires, on en compte 11 au cours de tournois du Grand Chelem pour cette dernière, contre 5 pour Venus. Et derrière ces chiffres se cache même une autre statistique folle, montrant l’hégémonie des deux sœurs : elles se sont affrontées dans pas moins de neuf finales de Grand Chelem. C’est énorme. Et c’est encore une fois Serena Williams qui prend l’avantage, ayant battu sept fois Venus à ce plus haut niveau. Soit autant de titres en Grand Chelem que l’aînée aura décroché tout le long de sa carrière.

100. Un total tout rond de titres, toutes catégories confondues.

73 en simples, 23 en double, 4 en double mixte. Il n’y a effectivement pas qu'en étant seule de son côté que la joueuse américaine aura brillé sur les terrains de tennis. Et notamment sur les plus prestigieux de tous, puisqu’à ses 23 Grands Chelems personnels, il faut en ajouter 2 remportés en double mixte (à Wimbledon et à l’US Open avec Max Mirnyi en 1998), et surtout 14 décrochés en double dames : 4 Open d’Australie, 2 Roland-Garros, 6 Wimbledon et 2 US Open. Et ce qui est d’autant plus phénoménal, c’est que tous ces succès-là ont été signés avec Venus. Ajouté à cela leurs trois médailles d’or aux Jeux olympiques, c’est peu dire que les sœurs Williams auront été non seulement les meilleures rivales, mais aussi l’un des meilleurs duos féminins de l’ère Open.

Et dans son discours très émouvant, Serena Williams n'a pas oublié de rendre hommave à sa sœur Venus Williams :

Sources : Vogue, Le Parisien, L’Équipe, Ouest-France

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédactrice