Fernando Alonso, contraint de rouler sans pare-brise après son accident sur la 10ème étape du Dakar, en Arabie Saoudite, le 15 janvier 2020.
Sports Extrêmes

Dakar 2020 : quand Fernando Alonso fait plusieurs tonneaux…

Fernando Alonso, contraint de rouler sans pare-brise après son accident sur la 10ème étape du Dakar, en Arabie Saoudite, le 15 janvier 2020. © FRANCK FIFE / AFP

La 10ème journée du célèbre rallye, qui se déroulait du 5 au 17 janvier derniers en Arabie Saoudite, a été marquée par une impressionnante cascade, signée par nul autre que l’ancien pilote de Formule 1.

Double champion du monde de F1, double vainqueur des 24 heures du Mans, champion du monde d’endurance… Décidément rien n’arrête Fernando Alonso. Si ce n’est peut-être les dunes du Dakar (et encore, pas vraiment). Depuis qu’il a quitté le célèbre circuit de la Formule 1 en 2018, le pilote espagnol continue de trouver l’adrénaline ailleurs et tout récemment en Arabie Saoudite, où il a participé à la 42ème édition du fameux rallye. Et c’est même une belle frayeur qu’il s’est (et nous a) fait le 15 janvier dernier, lors de la 10ème journée…

Alors qu’il se débrouillait pas trop mal pour sa grande première au Dakar, Fernando Alonso a été surpris par le terrain de l’Empty Quarter, qui n’est autre que la plus grande étendue de sable ininterrompue au monde (650 000 kilomètres de désert, rien que ça). De toute évidence trop habitué à appuyer à fond sur le champignon, le pilote a mal engagé une dune, tournant le volant de sa Toyota Hilux un peu trop tard sur la crête. Résultat : le pick-up fait quatre tonneaux avant de retomber – sur ses quatre roues – au pied du monticule de sable.

Les observateurs, nombreux à cet endroit de la course, accourent alors vers le véhicule au pare-brise endommagé. Mais à peine 10 secondes ont le temps de s’écouler, le temps de faire redémarrer le moteur vraisemblablement un peu capricieux après cette cascade (on l’entend sur la vidéo ci-dessous, avec des images vues d’un autre angle), que Fernando Alonso et Marc Coma redémarrent en trombe !

La séquence a de quoi impressionner, d’autant plus que l’on sait les pilotes sains et saufs. "Globalement, je pense que nous avons eu une bonne journée malgré les tonneaux, car nous n'avons pas perdu trop de temps", aurait même estimé le double champion du monde de F1, dans des propos rapportés par AutoHebdo. Ayant dû s’arrêter plus loin dans la course pour retirer carrément le pare-brise, et ayant été ainsi contraints de rouler sans sur plus de 100km, Fernando Alonso et son copilote auront tout de même accusé d’un peu plus d’une heure de retard sur leur compatriote Carlos Sainz, vainqueur de cette 10ème étape.

Deux jours plus tard, c'est d'ailleurs lui qui remportera ce Dakar 2020. Fernando Alonso aura finalement perdu sa place dans le top 10, mais terminera tout de même 13ème au classement général ce vendredi 17 janvier. Pas mal, pour un rookie.

Vous aussi, faites le plein d'adrénaline et retrouvez le meilleur des sports extrêmes sur RMC Sport !

Sources : Dakar 2020, France TV Sport, AutoHebdo

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédacteur