L'épreuve de Mavericks était déjà menacée, la voilà bel et bien supprimée.
Sports Extrêmes

La World Surf League met fin au Big Wave Tour

L'épreuve de Mavericks était déjà menacée, la voilà bel et bien supprimée. © Andrew / Adobe Stock

En voilà une qu’on n’avait (presque) pas vu venir ! L’organisation a décidé de revoir entièrement le célèbre circuit mondial de surf qui, après 10 années d’existence, se retrouve réduit à une seule épreuve.

La Big Wave Tour, c’est une compétition qui à sa création en 2009 se voulait internationale, permettant aux surfeurs de faire leurs preuves sur plusieurs grosses vagues tout autour du globe chaque année. Problème : les conditions à la fois climatiques, mais aussi logistiques et financières n’ont pas toujours été réunies pour boucler un tel circuit. Très peu souvent, même. Si bien que, sur de (trop) nombreuses éditions, les champions du monde n’ont été sacrés que sur la base de deux ou trois étapes du parcours.

C’est pour ces raisons que la World Surf League, qui a repris le flambeau de la compétition en 2013, a fini par prendre une décision drastique. Alors qu’elle envisageait déjà de supprimer l’emblématique épreuve de Mavericks, l’organisation a carrément annoncé le démantèlement du Big Wave Tour tel qu’on le connaît aujourd’hui.

Exit le circuit, place à une "plateforme" : le Jaws Big Wave World Championship qui se déroulera à Hawaï, sur une plus longue période d’attente. Sa première édition pour la saison 2019/2020 est en effet prévue entre le 1er novembre et le 31 mars prochains. Autant dire que certains sont très réservés face à ce bouleversement, le triple champion du monde sud-africain Grant "Twiggy" Baker ayant en effet estimé auprès du magazine Surferline qu’il "n’est pas envisageable de couronner un champion du monde en une seule épreuve".

Côté bonnes nouvelles, il faut noter tout de même que les surfeurs pourront toujours profiter de la fameuse vague portugaise de Nazaré, bien que cette fois dans un Tow Challenge qui fera appel aux jet-skis. De même que, comme le rappelle la World Surf League, les Big Wave Awards, eux, subsistent.

Sources : L’Équipe, World Surf League, Surfer, Surferline

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Par Jessica Rat Rédacteur