En faisant du flyboard, vous volerez  comme un oiseau.
Sports Extrêmes

Les sports extrêmes qu'il faut tester au moins une fois dans sa vie

En faisant du flyboard, vous volerez comme un oiseau. © icemanphotos / Adobe Stock

La vie est pleine de défis à relever. Vous êtes accro à l’adrénaline ? C’est parfait, la liste non-exhaustive des sports extrêmes qui va suivre pourrait bien vous combler de bonheur. Ces activités sont idéales pour faire ou refaire un sport qui vous procurera une immense poussée de sensations fortes. Et d’adrénaline !

Le saut en parachute

C’est certainement la discipline la plus connue des sports extrêmes et accessible à tous. Enfin, sauf peut-être aux personnes souffrant de vertige… Mais il faut savoir commencer doucement.

En solitaire ou en tandem, le saut en parachute est une expérience riche en sensations qui s’effectue partout et vous pouvez même sauter à plus de 5.000 mètres d’altitude.

Si jamais vous voulez tenter le parachutisme mais que vous ne vous sentez pas encore complètement prêt, vous pouvez vous rendre dans des centres de simulateur de chute libre. C’est un parachute d’intérieur où vous défiez les lois de la gravité comme si vous étiez dans les airs ! C’est un bon compromis pour se faire une idée et vivre la partie chute libre du saut en parachute, sans flipper dans le vide.

Le Ice swimming

Le ice swimming n’est pas pour les frileux ! Activité de plein air pendant la saison hivernale, cette discipline consiste, comme son nom l’indique, à nager dans un environnement glacé. Cette activité est très répandue en Europe du nord (Finlande, Suède, Norvège) mais aussi en Europe de l’Est et en Amérique du Nord.

Dans une eau inférieure à 5°C, les sportifs de l’extrême peuvent nager jusqu’à 1,5 kilomètre avant de vite aller se réchauffer. On frissonne rien qu’en écrivant ces lignes !

Le flyboard

Avoir la sensation de voler est autant un rêve pour vous que pour Dumbo l’éléphant ? Alors, le flyboard est une activité extrême à essayer. Vous êtes fixé une planche propulsée dans les airs grâce à deux puissants jets d’eau. Avec la puissance de la pompe à eau, le testeur peut voler jusqu’à quinze mètres au-dessus de l’eau. Une sensation incroyable, et la possibilité de chanter I believe I can fly à blinde !

Le volcano boarding

Surfer sur des cendres, ça vous dit ? C’est un délire comme un autre ! À plus de 80 kilomètres par heure, le volcano boarding, ou le surf sur volcan, a pour but de dévaler sur une planche les pistes de roches volcaniques. Le spot le plus prisé du monde pour cette activité se trouve sur le Cerro Negro, au Nicaragua.

Attention, pour descendre les pistes, il vaut mieux se protéger avec une combinaison, un casque, des gants et un masque pour se protéger de la fumée et des cailloux.

Le volcano boarding demande de l’endurance puisqu’à l’inverse du ski, ici il n’y a pas de tire-fesses sur le volcan, il faut tout remonter pour pouvoir s’assurer une descente d’enfer ! Le sport préféré de Daenerys Targaryen ?

La slackline / highline

Si vous souffrez de vertige, fuyez ! Proche du funambulisme, la slackline consiste à marcher sur une sangle élastique en polyester parfaitement plate accrochée entre deux points d’ancrage, par exemple des troncs d’arbre, à une certaine distance du sol. Pour les plus téméraires et professionnels, il y a la highline. Le principe est identique sauf que le cadre est complètement différent. Cette fois, la corde est fixée entre deux montagnes à plusieurs mètres du vide.

C’est une pratique sportive qui développe l’équilibre et la concentration mais elle demande aussi de nombreuses mesures de sécurité.

Le base jumping

Bon, pour se lancer dans ce sport extrême, il faut du courage, déjà de l’expérience dans ce domaine et surtout un sacré grain de folie. Le base jump consiste à sauter dans le vide d’une falaise ou d’un d’immeuble, contrairement au saut en parachute. Dès la première seconde où le sportif tombe dans le vide, la chute est vertigineuse et sensationnelle. La chute étant très rapide, il faut donc ouvrir très vite son parachute.

Le wakeboard

Allez, pour finir, on repart sur l’eau avec le wakeboard. Alors ici, dès le départ, il faut réussir à tenir sur une petite planche de surf, avec les pieds attachés à deux sangles, sur l’eau. Une fois cette étape réalisée, le sportif est tracté sur l’eau avec une corde accrochée à un bateau ou un téléski.

Le wakeboard est un mélange entre le ski nautique, le surf et le snowboard. Les débuts peuvent être difficiles mais une fois que vous vous êtes suffisamment exercés, il y a des dizaines de figures et sauts à réaliser. Que du fun à venir !

Emma Faury
https://twitter.com/Emma_Faury Par Emma Faury Rédacteur