Alex "the snake" Troll (à gauche) et Tim Bendfield (à droite) lors d'un match de chessboxing en 2011 à Berlin.
Sports Extrêmes

Quels sont les sports les plus loufoques du monde ?

Alex "the snake" Troll (à gauche) et Tim Bendfield (à droite) lors d'un match de chessboxing en 2011 à Berlin. © JOHANNES EISELE

Ces sports n’auront sans doute jamais leur place aux Jeux mais on remercie leurs créateurs pour nous avoir dégoté des activités sportives aussi originales que drôles. Parce que parfois, la performance s’allie avec folie, on vous présente une sélection des sports les plus loufoques.

Le hockey subaquatique

On connaît le hockey sur glace, le hockey sur gazon mais saviez-vous que le hockey subaquatique existait ? Évidemment il ne faut pas avoir peur de l’eau. Ce sport collectif inventé dans les années 1950 en Angleterre se joue en apnée dans un bassin. L’objectif ? Pendant environ deux mi-temps de 10 minutes, les équipes (six par équipes) se battent pour avancer en poussant ou en se passant un palet avec une crosse dans la direction du but adverse. Les cages sont posées aux extrémités de la piscine. L’équipe de France masculine a même été championne du monde à trois reprises (1998, 2008 et 2013).

Le chessboxing

Vous voulez vous perfectionner aux échecs et faire de la boxe anglaise en même temps ? Sachez que c’est possible, oui, oui ! Le chessboxing allie réflexion et combat. C’est un sport hybride mélangeant la boxe et les échecs qui se déroule au maximum sur onze rounds répartis ainsi :

  • Six rounds de quatre minutes aux échecs
  • Cinq rounds de trois minutes à la boxe

Tout au long de la partie, la boxe et les échecs se succèdent mais les deux joueurs débutent par un round d’échecs. Le match se termine en cas de KO, sur un abandon, sur un échec et mat ou si le temps alloué est écoulé par l’un des joueurs.

Le Sepak Takraw

Cette pratique sportive très spectaculaire venue d’Asie du sud-est se déroule sur un terrain de badminton. Elle mélange le football et le badminton. Le but du jeu est relativement simple : deux équipes composées de trois joueurs doivent se renvoyer la balle, le plus souvent avec les pieds mais c’est aussi possible avec la tête ou les genoux. L’équipe marque un point dès que la balle touche le sol dans le camp adverse ou si l’équipe concurrente renvoient la balle hors du terrain. Attention aux amateurs de ce sport très physique ! Le match n’est pas limité dans le temps, il se joue en deux manches et une manche est remportée quand une équipe atteint 21 points. S’il y a égalité, un tie-break est mis en place et dans ce cas là, la manche est remportée dès qu’une équipe atteint 15 points. On n’a pas testé mais on imagine qu’il faut une sacrée endurance !

Le bossaball

Préparez-vous, le bossaball c’est très sportif, avec pas moins de quatre disciplines en une ! Né en Belgique, ce sport d’équipe allie le volley-ball, la gymnastique mais aussi la capoeira et le trampoline. Comme au volley-ball, le terrain est séparé par un filet et de chaque côté se trouve un trampoline entouré d’un bossawall (ndlr. un boudin gonflable qui entoure le trampoline). Les équipes sont composées de 3 à 5 joueurs et le tremplin sert à renvoyer la balle de manière assez spectaculaire. Il est possible de lancer la balle à la main ou au pied et le jeu se poursuit jusqu’à ce que la balle touche le sol gonflable dans les zones à point.

La course de bébés

C’est l’instant mignon du jour ! Il n’y a pas d’âge pour commencer une activité physique. La course de bébés à quatre pattes est un concept venu de Lituanie. Le but est plutôt simple : un enfant, avec un numéro sur le dos doit finir la course avant les autres. Pour les aider à aller le plus vite possible, les parents agitent des peluches ou des ballons devant la ligne d’arrivée. Pour participer, il faut que le bébé ne sache pas encore marcher, l’âge varie de neuf à douze mois. Si c’est trop mignon, la course a été créée pour la bonne cause en 1999 : afin de sensibiliser le grand public aux droits des enfants.

Le porter de femme

Ce sport pourrait être une épreuve de Koh-Lanta. Inventé en Finlande, le porter de femme se pratique à deux, un homme et une femme. Le concept ? Porter une femme le long d’un parcours de 253 mètres constitué de deux obstacles secs et d’un obstacle d’eau, d’environ un mètre de profondeur.
Il n’y a aucune règle concernant les techniques de porté. Néanmoins si la femme pèse moins de 49 kilos, elle doit s’alourdir en portant un sac à dos.

Le lancer de menhir

Depuis plus de dix ans, Guerlesquin organise dans le Finistère, le Championnat du monde de lancer de menhirs. L’avantage de cette épreuve c’est que tout le monde peut participer, il existe plusieurs catégories : Idéfix pour les moins de 15 ans (menhirs de 10 kilos), Falbala pour les femmes (menhirs de 15 kilos), Obélix (hommes de plus de 20 ans), Astérix (hommes entre 15 et 20 ans) avec 20 kilos.

Le record établi est de 7 mètres 05. Mais la question que tout le monde se pose est : les participants prennent-ils la même potion qu’Obélix ?

Le Bog snorkelling

C’est une plongée en apnée dans les tourbières… Ce sport loufoque se pratique énormément dans les pays celtes. Il s’agit d’une course de vitesse subaquatique, dans une tourbière marécageuse sur 55 mètres de long. Pour plonger dans la boue il faut s’équiper de palmes, d’un masque et d’un tuba. Pour compliquer la compétition, les joueurs ne doivent pas utiliser les techniques de nage traditionnelle.

Emma Faury
https://twitter.com/Emma_Faury Par Emma Faury Rédacteur