Shaun White, sur le podium de Pyeongchang 2018 !
Sports Extrêmes

Qui est Shaun White, star mondiale du snowboard ?

Shaun White, sur le podium de Pyeongchang 2018 ! © Martin Bureau / AFP

Triple champion olympique de snowboard, Shaun White est la star incontestée des sports de l’extrême. Qui est-il ? Portrait d’un sportif qui a su sortir de l’ombre de sa discipline et capitaliser son image.

Shaun White, alias The flying tomato (la tomate volante), est né avec une malformation au cœur, appelée tétralogie de Fallot. Il n’était donc pas prédestiné à devenir un sportif de haut niveau. Et pourtant…

Avant l’âge d’un an, la future star née à San Diego en Californie a dû subir deux opérations à cœur ouvert. Dès le départ, l’athlète a montré sa détermination et l’envie de se battre même s’il n’est pas convaincu que ce parcours cabossé l’a aidé : "J'ai eu un drôle de parcours, mais j'aurais peut-être eu le même sans mes problèmes cardiaques. J'ai eu un rêve devant moi et j'ai foncé dessus, sans me soucier d'où je venais", dit-il dans les colonnes d’Eurosport.
En plus de sa malformation cardiaque, son lieu de naissance ne le prédisposait pas à devenir l’as de la montagne. Né au bord du Pacifique, Shaun White commence par le skateboard avec son grand frère, mais quand la famille White passe ses vacances d’hiver sur les montagnes enneigées de San Bernardino, il découvre sa future passion : le snowboard.

Précoce, il ne perd pas de temps et commence ses premières compétitions à six ans. Un an plus tard, il a déjà son premier sponsor : Oakley. "Ils avaient besoin de gamins pour tester une nouvelle ligne de snowboards et bâtir une équipe pour la promouvoir. En échange, on recevait du matériel gratuitement", a-t-il raconté au Monde. Aussi rapide que l’éclair, il deviendra professionnel à 13 ans… Sa carrière démarre décidément sur des chapeaux de roues.

Un palmarès hors-normes

Dès 20 ans, pour ses premiers Jeux à Turin (2006), il avait déjà gagné les principales compétitions mondiales en half-pipe. D’ailleurs, il décroche sa première médaille olympique dans cette discipline. Et la suite devient vite prodigieuse.

À désormais 32 ans, l’immense champion comptabilise trois titres olympiques (2006, 2010 et 2018), quatre médailles d’or en Coupe du monde de snowboard, deux dans les X Games (hiver et été en skateboard) et 13 dans les Winter X Games, la Mecque du snow, dans les épreuves de superpipe et slopestyle. Sans oublier plusieurs médailles en argent et en bronze. C’est tout simplement pharaonique ! D’ailleurs, aux X Games 2007, il est le premier athlète à remporter la médaille d’or de skateboard durant l’épreuve d’hiver, puis celle d’été.

Un sportif aux multiples facettes

Outre, le sport, Shaun White est un sportif touche à tout et le chouchou des médias. Comme le surfeur Kelly Slater avant lui, il a eu un jeu vidéo à son nom. Sorti en 2008, Shaun White Snowboarding, développé par Ubisoft permet au joueur de rencontrer Shaun White et d’aller glisser dans différents environnements, de l’Alaska au Japon en passant par l’Europe. Un deuxième opus est sorti par la suite.
Star millionnaire et reconnu aux États-Unis, on l’a également aperçu sur grand écran. Il a fait une apparition dans le film Sexe entre amis (2011) dans lequel il joue son propre rôle, au côté de Justin Timberlake et Mila Kunis. Pendant de longues années, Shaun White avait un look de rock star. Lunettes noirs, cheveux roux longs : ce n’est pas anodin s’il est aussi surnommé Red Zeppelin, en référence à son ancienne tignasse rousse et qu’il est membre d’un groupe de rock californien, baptisé Bad Things.

En 2010, après les Jeux de Vancouver, Shaun White était le sportif olympique le mieux payé, selon Forbes, avec 8 millions de dollars annuels (lien en bas).

Du snowboard au skate ?

D’une planche à une autre, le triple champion olympique pourrait bientôt disputer des Jeux d’été. L’an dernier, l’Américain a repris sa planche de skate pour venir "s’amuser" lors de la première compétition de RedBull Bowl Rippers à Marseille, a-t-il confié à l’AFP, comme le relate Le Point.

Alors que le skate fera son entrée aux Jeux de Tokyo en 2020, la star de la glisse ne cache pas son envie de pourquoi tester le skate dans la compétition internationale. "Honnêtement, je suis là pour voir comment ça va se passer. Je n'ai pas encore pris ma décision, je me suis juste dit, ça va être sympa de venir faire du skate ici, en France."

S’il participait à la compétition estivale de Tokyo, il serait l’un des rares athlètes à participer à deux olympiades différentes. En attendant, Shaun White se laisse le temps de la réflexion, "pour moi, le principal pour le moment, c'est de m'amuser et de faire monter l'excitation, et ensuite seulement je me fixerai l'objectif d'aller aux Jeux."

S’il décide de franchir l’étape, Shaun White devra passer par les sélections américaines en 2019. Rendez-vous dans quelques temps pour connaître le dénouement...

Sources : Eurosport, Le Monde, SportsBusinessDaily

Emma Faury
https://twitter.com/Emma_Faury Par Emma Faury Rédacteur