Guerschon Yabusele (à droite) lors d'un match avec son ancienne franchise des Boston Celtics face aux Minnesota Timberwolves, à Boston, le 2 janvier 2019.
Sport

Un basketteur français soumis à une amende en Chine

Guerschon Yabusele (à droite) lors d'un match avec son ancienne franchise des Boston Celtics face aux Minnesota Timberwolves, à Boston, le 2 janvier 2019. © MADDIE MEYER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

La Ligue chinoise de basket (CBA) a infligé une punition financière à Guerschon Yabusele, le pivot des Nanjing Monkey Kings, pour ne pas avoir respecté le drapeau de la nation.

Certains provoquent des bagarres sur le terrain, d'autres s'en prennent aux arbitres… À côté de ça, la faute du dénommé Guerschon Yabusele paraît bien anodine. C'était samedi 7 décembre dernier, juste avant un match de championnat qui voyait son équipe des Nanjing Monkey Kings affronter les Zhejiang Golden Bulls, en Chine donc, où il évolue depuis cet été. L'ancien pivot de la fameuse NBA, qui l'a vu glisser sur le parquet américain pendant deux ans avec les Celtics de Boston, a omis une règle d'or de la CBA : le drapeau de l'Empire du Milieu, pendant l'hymne national, tu fixeras.

Eh oui, c'est parce qu'il n'a pas regardé l'étendard rouge étoilé pendant ce moment certes solennel que Guerschon Yabusele a écopé d'une petite amende en plus d'un "sérieux avertissement", comme l'a fait savoir la CBA dans un communiqué relayé par l'AFP. Le basketteur originaire de Dreux se voit ainsi contraint de payer 10 000 yuans, soit un peu plus de 1 280 euros tout de même, pour avoir manqué au règlement. Par simple omission ou par acte de rébellion ? On pencherait plutôt pour la première. C'est qu'aux États-Unis, les joueurs ont tendance à baisser la tête et fermer les yeux pendant l'hymne national américain, comme l'a fait l'ex-Boston Celtics ce samedi. Une habitude, si c'est effectivement de cela qu'il s'agit, dont il ferait mieux de vite se débarrasser…

Des fans indignés sur la Toile

Car sur le réseau social local Weibo, équivalent à Twitter, le malheureux geste du basketteur français a provoqué l'indignation. "Il est bien content de prendre de l'argent de la Chine, mais ne la respecte pas", a ainsi commenté un internaute d'après l'AFP, alors qu'un autre a carrément estimé : "Ce joueur doit être expulsé immédiatement, et son club être disqualifié du championnat !" Alors que ni Guerschon Yabusele, ni sa franchise des Nanjing Monkey Kings n'ont réagi à la polémique, d'autres font toutefois preuve de plus de compréhension sur la Toile. Comme cet utilisateur de Weibo qui note :

"C'est n'importe quoi. Déjà, il n'est pas Chinois. Et en plus, il s'est bien levé et n'a fait aucun geste insultant. Il baisse la tête et alors ? Dans quelle époque vit la CBA ? Elle a 50 ans de retard…"

À en croire le média chinois Global Times, ce ne serait pas la première fois que la CBA se montre si intransigeante vis-à-vis du règlement. L'Américain MarShon Brooks, ex-Memphis Grizzlies évoluant dorénavant auprès des Guangdong Southern Tigers, aurait ainsi subi "la même punition" que Guerschon Yabusele en avril dernier. Et encore avant lui, un autre joueur du pays de l'Oncle Sam du nom d'Aaron Jackson, œuvrant actuellement pour les Zhejiang Lions, avait écopé de la même amende en mars pour s'être "échauffé durant l'hymne national". C'est qu'on ne plaisante pas avec le protocole sur le parquet chinois.

Sources : AFP, Global Times

Jessica Rat
https://twitter.com/rat_jessica Jessica Rat Rédacteur