SFR Actus
Tech

Comment le coronavirus impacte les géants de la tech ?

Wuhan, ville de Chine ou a démarré l'épidémie de coronavirus. © Govan / Adobe Stock

Que ce soit pour Apple, Nintendo ou encore LG, le coronavirus pourrait bien avoir un impact sur l'économie des géants de la tech à travers le monde.

Le 31 décembre 2019, l'année se terminait et on pensait qu'il ne pourrait rien nous arriver. Ça, c'était avant que le gouvernement chinois informe l'Organisation mondiale de la santé d'une nouvelle épidémie. Depuis, dans l'actualité internationale, ou à chaque fois que quelqu'un tousse ou a des maux de tête, tout le monde n'a qu'un seul mot à la bouche : coronavirus.

Mais en plus de représenter un potentiel problème de santé publique, ce mystérieux virus chinois pourrait bien avoir une incidence sur la production de matériel numérique et technologique.

Les entreprises ferment leurs enseignes en Chine

Face à l'épidémie, certaines entreprises ont donc pris la décision de fermer leurs magasins sur le territoire de l'Empire du Milieu. C'est notamment le cas de la marque à la pomme qui a annoncé le 1er février 2020 fermer temporairement ses 42 Apple Stores "sur la base des derniers conseils des principaux experts de santé" et donc par simple principe de précaution. Une résolution également suivie par Ikea, même si l'entreprise suédoise donne plus dans l'ameublement que dans le milieu de la tech.

D'autres marques ont aussi pris la décision radicale de suspendre complètement leurs voyages à l'international. C'est le cas du sud-coréen LG, principalement connu pour ses smartphones et téléviseurs, qui a annulé sa participation au Mobile World Congress 2020, bien que l'événement ne prenne pas place en Chine mais en Espagne. "Soucieuse de la sécurité de ses employés et du grand public, LG a décidé de se retirer de l'exposition et de la participation au MWC 2020 qui se tiendra plus tard ce mois-ci à Barcelone, en Espagne. Cette décision permettra d'éviter d'exposer inutilement des centaines d'employés de LG à des voyages internationaux, ce que la plupart des experts de la santé ont conseillé", a ainsi annoncé l'entreprise dans un communiqué.

Des mesures qui pourraient avoir des répercussions économiques sur leur chiffre d'affaires, non seulement en raison d'une diminution de leurs ventes, mais aussi compromettre l'intérêt du public pour ces marques - déjà difficile à capter dans un univers ultra-concurrentiel - qui s'effacent des grands événements internationaux.

Coronavirus : la production en Chine en péril

L'autre problème qui se pose, c'est celui du réapprovisionnement des stocks. C'est loin d'être un secret, beaucoup d'entreprises se reposent sur des fournisseurs chinois pour fabriquer les composants de leurs appareils. Et la plupart sont situés autour de Wuhan, épicentre de l'épidémie du coronavirus. Des usines qui tournent désormais au ralenti et pourraient occasionner des retards dans la fabrication de certains produits.

C'est une fois encore le cas d'Apple, son iPhone 9 et SE2 prévus pour mars 2020, qui pourraient bien être ajournés. Son fournisseur chinois principal , Foxconn, a en effet réduit ses prévisions de production de 10%. "De nombreux prestataires chargés de l'assemblage des smartphones, comme Foxconn, font face à une pénurie de main d'œuvre, pas seulement à Wuhan, mais dans toute la Chine en raison de l'arrêt des transports et de la logistique", précise David Hsieh, analyste chez IHS Markit.

Idem pour le géant du gaming japonais, Nintendo, qui externalise la fabrication de sa Switch en Chine, également dépendant de Foxconn. L'édition spéciale prévue pour la sortie d'Animal Crossing : New Horizons le 20 mars prochain pourrait bien ne pas arriver à temps. Tout comme certains accessoires comme les Joy-Con ou le Ring-Con du jeu Ring Fit Adventure. Coup dur pour la firme nippone qui présente toutes ses excuses à ses clients.

Si Apple et Nintendo font partie, pour l'heure, des premières "victimes" économiques du coronavirus, d'autres pourraient également annoncer en pâtir dans les jours et semaines à venir, toutes industries confondues.

Sources : Le Monde, BFMTV, 01net, The Verge, L'Usine Digitale, L'Expansion

Clément Capot
https://twitter.com/Clepotp Clément Capot Rédacteur